Livre d'Or

 

Sommaire

News

Actualité

Réseau Angelus City

Staff

Projets

Manga

Histoire

Personnages

Résumés

Heintz Collection

Listes des éditions

Anime

Personnages principaux

Episodes

Staff de l'anime

Seiyuus / Doubleurs

Interviews

Heintz Collection

Films

Musique

Divers

Dossiers & Articles

Galeries

Fanwork

Produits dérivés

Angelus City

 

 

 

  Tomes: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Episodes

CAT'S EYE - TOME 10

Editeur: Tonkam Editions

Date: 1/3/2000

Prix: 59 F

ISBN: 2-912-628-80-6

Edito: Voici le dernier volume de Cat's Eyes qui arrive après trois ans de publication. Trois ans, c'est presque une éternité, durant ce temps ma vie a changé du tout au tout... Quand la série a commencé à etre publiée, j'étais célibataire, aujourd'hui, je suis un homme marié et père qui plus est!! Bref, je vous remercie infiniment de m'avoir fait confiance et d'avoir contribué à mon bonheur. J'espère revenir vous voir très bientot!!

 

Chapitres: 127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  

 

CHAPITRE 127 : LE CHAT PRIS AU PIÈGE
Titre original: わなにかかった猫 - Wana ni kakatta Cat's

Kizaki porte désormais une perruque. La carte dont il a fait les frais annonce le prochain vol de la toile "Un Moment de Repos", exposée dans l'immeuble du Centre de la Culture Japonaise. Le coup est prévu pour le lendemain, 26, à minuit. Toute la brigade spéciale est confiante, le dispositif policier sera très dense. Au café, Ai et Hitomi tombent des nues : elles viennent d'apprendre grâce au micro que la carte indiquait le mauvais jour, alors qu'elles sont sûres d'avoir inscrit le 25, c'est-à-dire aujourd'hui même. C'est en fait un stratagème de Kizaki! Il fait part de son plan à Mlle Asatani, la seule personne qu'il considère valable à la brigade anti-Cat's. En leur fournissant une fausse carte, il espère arrêter lui-même la voleuse, avec l'aide de sa collègue.

Ils se rendent tous les deux au Centre de la Culture. Kizaki a remplacé le tableau par un faux et caché l'original dans une pièce secrète équipée d'une glace sans tain. Mlle Asatani est impressionnée par le piège. En effet, le faux tableau dissimule une ouverture dans le mur, à travers laquelle on peut tirer sur la voleuse! Kizaki a prévu pour cela un lance-projectile à air comprimé…

La nuit venue, Hitomi et Rui sont en place au pied de l'immeuble. Ai est restée à la maison pour surveiller Toshio. Mais celui-ci dort, la fausse date sur la carte n'est donc pas un piège de la brigade, pensent-elles… Pendant ce temps, dans la salle d'exposition, Kizaki s'est dissimulé dans une armure et Asatani est postée derrière la glace sans tain. Hitomi s'apprête à pénétrer dans la salle déguisée en gardien, mais un signal retentit depuis son bracelet… Elle entre finalement et, après quelques pas, fait voler son costume de gardien. Sa casquette retombe sur la tête de l'armure : Kizaki n'y voit plus rien! Asatani pense que Cat's a repéré l'inspecteur, mais la voleuse poursuit son chemin et s'approche de la toile, sereinement. Mlle Asatani épaule son fusil, Hitomi est maintenant juste devant le faux tableau mais est saisie d'un doute en l'observant. Elle s'en écarte vivement alors que Mitsuko allait faire feu, puis se dirige un peu plus loin. Elle décroche du mur un relief en tôle d'acier puis revient vers la toile convoitée… Asatani est à nouveau prête à tirer. Kizaki réussit à retirer la casquette juste à temps pour voir avec effroi la manœuvre de Cat's… Le coup part! Hitomi se sert de la plaque de métal pour dévier le projectile! Elle est rejetée en arrière sous la violence du choc, mais c'est Kizaki, dans son armure, qui reçoit le coup de plein fouet : il est défenestré!

Mlle Asatani sort de sa cachette et se jette sur Hitomi, menottes en main. Esquive de cette dernière. Les deux rivales sont face à face, Asatani lui demande comment elle s'est doutée de leur piège. Hitomi lui révèle qu'elle a tout de suite vu que la toile était fausse… mais Kizaki avait aussi gardé la vraie carte sur lui, carte doublée d'un émetteur qu'elle a pu détecter avec son bracelet! Mlle Asatani est contrainte d'abandonner la lutte pour sauver Kizaki, tombé dans la piscine. Hitomi est libre de s'emparer du vrai tableau.

de Maruku

 

CHAPITRE 128 : NE REGARDE QUE MOI !
Titre original: わたしだけ見つめて! - Watashi dake mitsumete!

Kamiya a un rendez-vous avec Mlle Asatani mais il ne cesse de regarder les autres femmes. Pour se justifier, il avance qu'il est difficile pour lui de résister car, en été, toutes les filles portent plus ou moins des tenues légères… Au café, Mitsuko fait part à Hitomi de son indignation. Cette dernière lui conseille de ne pas faire attention au comportement de Kamiya, il lui faudra du temps pour se défaire de son passé de dragueur. Mlle Asatani s'offusque encore plus : que dirait Hitomi si Toshio se conduisait de la même façon? Hitomi se défend, son fiancé ne regarderait jamais les autres femmes! Pourtant, fait remarquer Ai, il semble que le comportement de Toshio ait changé depuis le début de l'été. Il passe moins de temps au café, rentre tard et quand il s'adresse à Hitomi, il regarde quelqu'un d'autre… La jeune femme s'énerve : elle a totalement confiance en ses charmes, surtout en cette saison. Pour lui prouver qu'elle a tort, Mlle Asatani lui propose un pari : donner rendez-vous à Toshio au café Darujan, célèbre pour les jolies filles qui le fréquentent, et voir s'il pourra se retenir de les regarder. Hitomi relève le défi!

Entre-temps, Toshio rend visite à Kamiya. Le pauvre se remet doucement de la raclée de Mlle Asatani suite à leur dernière sortie. Kamiya met en garde son ami en apprenant le lieu de son rendez-vous : Hitomi veut certainement tester la fidélité de Toshio! Ce dernier n'est en effet pas très confiant pour cette sortie, mais pas pour les mêmes raisons… Pour l'aider, Kamiya sort son arme secrète : les lunettes de soleil! Ainsi, Hitomi ne pourra pas voir où porte le regard de son compagnon.

Café Darujan : Toshio, anxieux, entre dans l'établissement. Comme prévu, la salle est remplie de jolies filles… Hitomi l'attend à une table, plus belle que jamais. Toshio a du mal à s'en remettre mais grâce aux lunettes, il peut détourner son regard sans être vu. La technique fonctionne bien, mais il fait quelques gaffes : il verse le sucre à côté de son café puis se trompe de tasse! Hitomi commence à se douter de quelque chose, surtout que Toshio est de plus en plus ridicule. Elle finit par comprendre l'astuce : il regarde ailleurs derrière ses lunettes noires! Elle se lève et les lui retire, Toshio est pris en flagrant délit : son regard est dirigé vers une jeune femme à la table voisine. Hitomi lui balance un verre d'eau à la figure avant qu'il n'ait le temps de s'expliquer.

Hitomi rentre au café, en colère, Toshio tente en vain une explication. Mlle Asatani exulte : elle a gagné le pari. Pour elle, tous les hommes sont donc des obsédés! Toshio comprend alors le pourquoi de ce rendez-vous piège, ce sont Ai et Mlle Asatani qui ont mis cette idée dans la tête de sa fiancée… Toshio s'énerve, il est donc contraint de tout avouer puisqu'elles n'ont rien compris à ses sentiments : il ne peut pas regarder Hitomi parce qu'il l'aime! Un simple regard sur sa beauté suffit pour le chambouler, d'autant plus qu'ils dorment dans la même chambre donc, en tant qu'homme, sa sensibilité est mise à rude épreuve. Toshio ne tarde pas à le prouver en tentant de regarder Hitomi en face : il est pris d'un saignement de nez! Hitomi comprend ce qu'il ressent et vient le réconforter.

de Maruku

 

CHAPITRE 129 : LE RÉVEIL D'APHRODITE
Titre original: アフロディーテのめざめ - Aphrodite no mezame

Toshio vient enfin d'acheter la bague pour Hitomi mais, de retour au café, il trouve porte close. Les sœurs Kisugi sont parties pour quelques jours, apparemment sans rien lui dire. On retrouve ces dernières en mer, à bord d'un yacht. Hitomi est dans les nuages, pensant à Toshio qui aurait dû lui donner la bague aujourd'hui même, moment qu'elle attendait depuis si longtemps, où ils auraient préparé l'avenir, ensemble. Rui vient chercher sa sœur : elles s'apprêtent à plonger sous la direction de M. Nagaishi… En effet, c'est lui qui a soudainement organisé cette expédition, mais il semble soucieux. Rui, Hitomi et Ai viennent de plonger mais bientôt un fort courant sous-marin les entraîne… Par radio, Nagaishi leur dit de ne pas s'inquiéter et de se laisser porter. Elles arrivent alors en vue d'une épave de voilier et découvrent avec surprise sa figure de proue : c'est la statue d'Aphrodite! Le modèle de la toile dérobée par Cat's un peu plus tôt!

De retour sur le bateau, M. Nagaishi leur explique la situation : leur père est le responsable de la présence d'Aphrodite au fond de l'océan! À l'origine, la statue faisait partie d'un temple de l'Acropole, en Grèce, mais avait disparu après un pillage. Au fil des siècles, les syndicats d'œuvres d'art se sont livrés une bataille sans merci pour s'emparer d'elle. Quand Heintz l'a eue en sa possession, il a décidé de la cacher et de disparaître pour qu'elle cesse enfin de semer la mort. Ai et Hitomi restent sous le choc, à cause de cette statue, elles ne reverront sans doute jamais leur père… Toutefois, depuis que Nagaishi a appris que Heintz était vivant, il est déterminé à agir : il propose de remonter Aphrodite pour révéler son secret au monde, au risque d'attirer de nouveau les hommes du syndicat et… la mort. Rui, le visage grave, annonce à Hitomi qu'elle doit cette fois-ci rester à l'écart. Sa vie et son avenir avec Toshio sont en jeu. Nagaishi profite de l'instant pour donner à la jeune femme un voile de mariée, celui que son père destinait à son mariage… Rui insiste : Hitomi a le droit au bonheur avec Toshio et cela, même son père ne peut l'en priver. Pourtant, elle n'est toujours pas prête à laisser tomber ses sœurs ni sa mission.

Le soleil descend sur l'horizon. Alors que Hitomi est seule à bord, Rui, Ai et M. Nagaishi sont repartis en reconnaissance vers l'épave, mais leur progression est impossible : le courant est plus fort qu'auparavant, le renflouement s'annonce donc très difficile. Ils décident de remonter pour mettre un plan au point… mais découvrent que le yacht est encerclé par plusieurs bateaux! Hitomi qui ne s'en était pas aperçue est prévenue in extremis par radio. Avant de couper l'électricité et de fuir, elle a le temps de voir qui sont les assaillants : des navires des garde-côtes avec Toshio, Hirano et Takeuchi à leur tête!! Une lettre anonyme les a prévenus de la présence de Cat's. Toshio ordonne l'abordage, cependant Takeuchi et Hirano ne sont pas rassurés : ils pensent à la rumeur d'un navire fantôme croisant dans les parages… Toshio est consterné par leur bêtise.

Hitomi s'apprête à plonger pour rejoindre ses sœurs mais elle a oublié le tableau d'Aphrodite dans la cabine principale. Contre l'avis de Rui, elle décide de retourner le chercher… Les policiers investissent le bateau et commencent la fouille. Hitomi parvient jusqu'à la cabine en les évitant habilement puis récupère la toile. Mais au moment de sortir, elle entend Toshio et ses deux acolytes se dirigeant dans sa direction. Prise de court, elle se cache dans le réfrigérateur au milieu de poissons, mollusques et crustacés… L'inspecteur enfonce la porte, c'est la seule pièce qu'ils n'ont pas encore vérifiée, Cat's doit forcément s'y trouver. Takeuchi et Hirano, plus froussards que jamais, proposent de quitter les lieux, puisqu'il n'y a aucune trace de la voleuse. Toshio veut tout de même vérifier le frigo : il ouvre brusquement la porte et braque sa lampe torche à l'intérieur… Hitomi lui jette un poulpe et un crabe au visage! Il s'effondre sur le dos! Takeuchi et Hirano s'évanouissent en découvrant le visage de Toshio. Hitomi, amusée, sort de sa cachette… mais Toshio avait feint l'évanouissement et agrippe la jeune femme à la jambe! Elle s'étale au sol, l'inspecteur éclaire son visage avec la lampe… Il s'effondre à nouveau! Kamiya vient de l'assommer! Déguisé en policier, il s'est infiltré pour tenter de s'emparer de la toile une nouvelle fois. Hitomi comprend immédiatement qu'il est l'informateur anonyme à l'origine de cette opération de police. Toutefois, en voyant agir Hitomi, il a changé d'avis : il la laisse partir avec le tableau… impressionné par tous les risques qu'elle a pris pour préserver sa relation avec Toshio.

de Maruku

 

CHAPITRE 130 : LA DÉESSE QUI SOURIT
Titre original: あざ笑える女神 - Azawaraeru Aphros

Toshio est rentré à Tokyo le lendemain matin, mais le café est toujours fermé… La fouille minutieuse du bateau de Cat's n'a rien donné, de plus, M. Nagaishi a réussi à faire croire qu'il était volé.

Les trois sœurs sont toujours sur place et mettent en pratique le plan de Ai pour récupérer la statue : séparer la figure de proue et la faire remonter à l'aide d'un ballon d'air, au lieu de renflouer l'intégralité de l'épave comme prévu initialement. Arrivées sur les lieux, elles n'ont que dix minutes pour agir pendant l'accalmie du courant sous-marin. Ai est chargée de fixer le ballon et s'approche de la statue. En voulant la dégager de quelques cordages entremêlés, elle découvre avec horreur deux squelettes de plongeurs. C'est le signe que des hommes ont déjà essayé vainement de s'emparer de la mystérieuse statue, certainement des hommes du syndicat, pense Hitomi… Ai se remet au travail mais une alarme stridente se déclenche au contact d'Aphrodite, puis un cadran de minuterie apparaît au devant de la statue! Ai est paniquée, c'est certainement une bombe! Les trois sœurs s'éloignent aussi vite que possible… la minuterie s'arrête… Elles ne peuvent plus s'approcher de l'épave au risque de déclencher l'explosion. Hitomi comprend maintenant pourquoi la statue est restée inaccessible aussi longtemps, Rui confirme… mais elle aperçoit bientôt une autre menace : des requins! Par habitude, ils sont maintenant naturellement attirés par le bruit de l'alarme et se chargent de faire disparaître les intrus. Rui, Hitomi et Ai sont prises au piège : les requins ont détruit leurs propulseurs. Le retour du courant violent est leur seule chance de s'en sortir, malgré le danger de se faire entraîner par le fond. Elles tentent donc le tout pour le tout et sont emportées dans le flux sous-marin… Hitomi perd connaissance. Ai la réveille alors qu'elles ont trouvé refuge sur un rebord rocheux à l'abri du courant. De nombreux débris de l'épave se sont amassés à cet endroit et, parmi eux, Ai découvre la plaque d'identité du voilier frappée au nom d'Aphrodite. En regardant de plus près, Hitomi trouve un passage décrivant la naissance de la déesse Aphrodite dans la mythologie grecque. Cette découverte interpelle Rui car c'est une histoire que lui racontait souvent son père… il en a d'ailleurs tiré trois tableaux! Cette plaque signée Heintz est donc l'indice qui leur manquait pour remonter enfin la statue…

de Maruku

 

CHAPITRE 131 : LES LARMES EMPORTÉES PAR LE VENT
Titre original: 風に舞った涙 - Kaze ni matta namida

Bureau de la brigade spéciale : Toshio se morfond, il n'a pas pu donner la bague à Hitomi. Les sœurs sont rentrées la nuit dernière mais il s'est disputé avec sa fiancée, à peine arrivée. Toshio décide tout de même de réagir et de se donner une nouvelle occasion pour offrir la bague…

Au café, Rui montre à ses sœurs une photo de leur père accompagné d'un certain Katsuki, un vieil ami et propriétaire de "Zéphyr" visible en arrière-plan. C'est une des trois toiles qui permettront de récupérer la statue d'Aphrodite en toute sécurité. Un bruit provenant de l'entrée alerte soudain Hitomi, puis une carte jaillit par l'entrebâillement de la porte! Elles se jettent au sol… Hitomi ramasse la carte : c'est une invitation de Toshio! Il lui donne rendez-vous à treize heures dans le parc Inugashira… pour s'emparer de son cœur. Toshio n'a trouvé que ce moyen pour donner enfin la bague à sa promise, et il est plutôt fier de lui. Seule dans sa chambre, Hitomi attend l'heure du rendez-vous, songeuse. Un sentiment d'inquiétude se mêle à son impatience, certainement car le travail de Cat's n'est pas encore terminé, elle redoute de devoir se marier en cachant la vérité à Toshio… Ainsi, pour être heureuse, elle doit oublier qu'elle est Cat's… mais c'est impossible, si elle est aussi amoureuse, c'est en partie dû au temps passé avec lui dans la peau de la voleuse. Hitomi ne sait plus où elle en est… qui est vraiment amoureuse de Toshio?

Parc Inugashira, Toshio ne tient plus en place tant il est excité. Mais un évènement soudain vient tout bouleverser : l'apparition de Hitomi en Cat's… sans sa perruque blonde! Elle s'empare de l'écrin de la bague à l'aide d'un fouet et se montre de dos à Toshio… Celui-ci enrage : Cat's n'est finalement pas blonde. Elle lui annonce que sa carrière de voleuse touche à sa fin, plus que trois tableaux à récupérer… et elle pourra se marier avec son inspecteur chéri! Toshio ne sait que penser de cette nouvelle déclaration, surtout que Cat's gardera la bague jusqu'à la fin de sa mission, elle ne lui rendra qu'à ce moment-là, à visage découvert… sauf si Toshio a déjà pris sa décision. Si c'est le cas, elle lui donne dix secondes pour venir la reprendre. Toshio ne réfléchit pas, sa décision est prise depuis longtemps : il n'y a que Hitomi qui compte…

Alors qu'il s'apprête à ramasser l'écrin déposé à terre, les larmes de la jeune femme, emportées par le vent, tombent sur sa main. Hitomi vient de réaliser qu'elle ne pourra jamais oublier les moments passés avec lui en tant que Cat's. Toshio, en entendant ces mots, renonce à reprendre la bague. Pour lui aussi, les moments passés avec la voleuse sont des instants d'intense passion. Il se relève… Cat's a disparu, il ramasse l'écrin… mais il est vide!

de Maruku

 

CHAPITRE 132 : UN MESAGER VENU DU PASSÉ
Titre original: 過去からの来訪者 - Kako kara no raihosha

Toshio est de garde à la brigade. En pleine nuit, il reçoit un coup de téléphone de Hitomi en tant que Cat's! L'inspecteur tombe de sa chaise et commence à s'énerver : à cause d'elle, il a encore perdu l'occasion d'offrir la bague… Contre toute attente, Hitomi lui révèle son intention de s'emparer de "Zéphyr" que possède M. Hitoshi Katsuki.

Le lendemain, Toshio se rend chez Katsuki qui vit cloîtré dans sa résidence. Une jeune femme, qui n'est autre que Hitomi déguisée, accueille l'inspecteur et le conduit auprès du vieil homme. Elle lui confie que, depuis dix ans, M. Katsuki n'a pas dit un seul mot, mais il est possible que Toshio arrive à le tirer de son mutisme car il ressemble beaucoup à un de ses vieux amis… Hitomi laisse Toshio seul dans une grande salle donnant sur une petite pièce baignée de lumière. Elle rejoint sa grande soeur, qui observe la salle derrière une glace sans tain. Rui désapprouve la décision prise par Hitomi d'impliquer Toshio, mais celle-ci pense que c'est leur dernière chance de retrouver "Zéphyr", car le tableau n'est plus en possession de Katsuki… L'inspecteur Utsumi ressemblant tellement à leur père, elle espère maintenant qu'il pourra faire ressurgir les souvenirs du vieil homme.

Toshio trouve M. Katsuki à une petite table, les yeux dans le vague. Il se présente mais l'homme reste prostré… Ce n'est qu'en prononçant les noms de "Zéphyr" et de "Heintz" que Toshio obtient enfin une réaction. Katsuki tourne la tête vers son interlocuteur : c'est le choc! Il croit reconnaître son ami d'enfance en la personne de Toshio!!

Flash-back : Katsuki revit une scène de torture subie dix ans plus tôt. Un homme mystérieux s'apprête à le piquer avec une seringue, il souhaite connaître le moyen de renflouer "Aphros"… Katsuki l'accuse d'avoir trahi Heintz. En effet, poursuivi par le syndicat, le peintre a continué son activité dans l'ombre mais ses nombreuses toiles ont été exposées au grand jour sous un autre nom : Cranaff!!

Toshio tente de calmer le vieil homme, tous ses cauchemars viennent de refaire surface : il avoue avoir donné "Zéphyr" à Cranaff! Il fait aussi part à Toshio de l'existence de la statue d'Aphrodite et de son lien avec "Zéphyr". Rui et Hitomi restent sous le choc, Cranaff est donc à l'origine du mystère… À bout de force, Katsuki s'effondre dans les bras de l'inspecteur.

Alors qu'il s'apprête à partir, Hitomi revient voir Toshio et lui donne des nouvelles rassurantes du vieil homme. Mais aujourd'hui, l'inspecteur Utsumi a oublié d'être bête, il a compris que Cat's l'avait une fois de plus manipulé pour raviver les souvenirs de Katsuki! La jeune femme ne nie pas, pourtant Toshio n'est pas prêt à l'arrêter aujourd'hui, il veut d'abord récupérer sa bague… et s'intéresser de plus près à Aphrodite, persuadé qu'elle est la clé de tout.

de Maruku

 

CHAPITRE 133 : UN JEU EXTRÊMEMENT DANGEREUX
Titre original: 最も危険なゲーム - Mottomo kiken na game

Toshio a décidé de rencontrer Cranaff, le nouveau propriétaire de "Zéphyr", mais il ignore que l'homme est un membre du dangereux syndicat des œuvres d'art. Curieusement, il emmène Hitomi avec lui. Elle va ainsi profiter de l'occasion pour repérer les lieux, malgré les réticences de ses sœurs qui craignent le syndicat. Sur le trajet, Hitomi reste silencieuse mais déterminée à en découdre avec Cranaff, cet imposteur qui a trahi son père. Le couple arrive bientôt à son immense résidence, isolée en montagne. Cranaff est censé y vivre reclus, si bien que personne n'a jamais vu son visage…

Toshio et Hitomi sont reçus par un employé de maison, mais celui-ci, apparemment très proche de Cranaff, prétend ne pas connaître le tableau "Zéphyr" et encore moins Katsuki, son ancien propriétaire. Toshio perd son sang-froid, il exige de parler au maître des lieux pour lui faire part des intentions de Cat's Eye au sujet de la toile. L'inspecteur mentionne aussi le lien avec la statue d'Aphrodite, cible ultime de Cat's. À ces mots, l'employé, jusqu'alors peu coopératif, change soudain de comportement et décide de les conduire à Cranaff… mais son attitude n'a pas échappé à Hitomi, elle se doute de quelque chose…

L'homme les fait entrer dans une petite pièce carrée, mais personne à l'intérieur! Ils se sont fait piéger : les portes sont verrouillées derrière eux! Le mystérieux employé révèle qu'il fait partie du syndicat des œuvres d'art, son rôle est de faire disparaître tous ceux qui s'intéressent à Aphrodite. Toshio comprend alors qu'ils sont enfermés dans une chambre à gaz! Il réagit immédiatement et tente d'enfoncer la porte… il est électrocuté! Hitomi craint le pire mais son compagnon a juste été assommé par le choc. La jeune femme s'adresse alors à leur geôlier en mentionnant le "Syndicat Cranaff". Celui-ci est étonné qu'elle connaisse l'existence du syndicat mais le fait est que Cranaff n'est plus à sa tête! Il a trahi à son tour l'organisation en disparaissant il y a maintenant deux ans, emportant avec lui "Zéphyr", mais aussi les deux autres toiles qui constituent la clé du mystère "Aphrodite". Le déclencheur de cette fuite a été l'apparition de Cat's Eye! En effet, quand Cranaff a compris que la voleuse ne s'intéressait qu'aux œuvres de Heintz, son attitude a brutalement changé… Hitomi reste perplexe devant ces révélations.

La discussion est terminée, mais alors que l'homme s'apprête à déclencher le gaz, Hitomi lui annonce qu'elle avait tout compris dès le départ… il a juste le temps de comprendre à qui il s'adresse vraiment avant d'être soufflé par l'explosion de la porte! Hitomi avait effectivement tout prévu et placé un pain de plastic sur la porte avant d'entrer… Dans le couloir, elle retrouve M. Nagaishi, envoyé en renfort par Rui. Il est aussi porteur d'une carte de visite reçue au café un peu plus tôt : elle est signée Cranaff! Il invite Cat's à le rejoindre au port de Yokohama, le lendemain soir. Hitomi est méfiante mais, pour prouver son identité, Cranaff leur a aussi envoyé "Zéphyr"…

Port de Yokohama, appontement Yamashita : Hitomi attend seule sur le quai, elle a apporté "Zéphyr" avec elle… Rui, Ai et M. Nagaishi sont embusqués et observent attentivement les lieux. Une ombre approche soudain de la jeune femme : c'est un membre d'équipage du ferry ancré à proximité. Il lui annonce qu'un client du restaurant l'attend à bord… Malgré le danger de se retrouver à la merci de Cranaff, Hitomi n'hésite pas et suit le messager sous les regards inquiets de ses sœurs. Le ferry quitte le port, Hitomi prend place dans le restaurant. Cranaff surgit derrière elle tel un fantôme, il lui demande de ne pas se retourner et s'installe à la table contiguë. Hitomi est impressionnée mais aborde vite le sujet du syndicat. Cranaff confirme qu'il a quitté ses associés car l'organisation commençait à vaciller devant l'intérêt de Cat's pour Heintz (Cf. chapitre 12). S'il se manifeste maintenant, c'est pour lancer un défi à Cat's Eye, et dont l'enjeu sera Aphrodite! Mais le jeu n'est pas sans risques : Hitomi va devoir miser "Zéphyr"… et sa propre vie! Si elle gagne, Cranaff lui donnera "Les Horaés", le second tableau nécessaire pour résoudre l'énigme d'Aphrodite. Hitomi, toujours aussi déterminée, accepte les conditions sans sourciller. Cranaff lui expose alors la règle du jeu : deviner la couleur de la chaise sur laquelle s'assoira le prochain client! Rouge ou blanche?

Une jeune femme vêtue de blanc entre dans le restaurant, Hitomi a peu de temps pour réfléchir et, après une observation minutieuse de la salle, choisit la couleur blanche. Cranaff choisit donc le rouge et exulte! Il croit avoir gagné… La jeune femme semblait chercher quelqu'un en entrant et, pour faire ressortir ses vêtements, elle se dirige effectivement vers une chaise rouge… Hitomi commence à paniquer, mais le jeu n'est pas fini : un homme rejoint la jeune femme, alors prête à s'asseoir et l'invite à sa table… sur un siège blanc! Cranaff a finalement perdu, c'est maintenant à Hitomi d'exposer son raisonnement : en balayant la salle du regard, elle a remarqué que l'homme et la jeune femme portaient la même alliance! Immanquablement, elle viendrait donc à la table de son compagnon, sur la chaise blanche. Cranaff est anéanti, il n'avait rien vu… Il tient sa promesse et donne à Hitomi une clé de consigne où se trouve le tableau. Avant de disparaître, il annonce que "Ouranos", la dernière toile, sera l'enjeu de l'ultime défi… et le perdant devra mourir.

de Maruku

 

CHAPITRE 134 : LE DERNIER ENJEU
Titre original: 最後のビッグゲーム - Saigo no big game

Les sœurs Kisugi découvrent un article du journal consacré à "Ouranos" exposé à l'occasion de l'ouverture du Musée Ffanarc (Kuranai en V.O.), construit sur les ruines de l'ancien Musée National détruit par un incendie, il y a dix-huit ans. C'est dans cet incendie que le syndicat tenta d'éliminer Heintz (Cf. chapitres 11 et 12). Hitomi et Ai sont persuadées que ce Kuranai n'est autre que Cranaff! Kamiya, de son côté, arrive à la même conclusion et décide de s'en mêler.

Au bureau de la brigade spéciale, c'est l'effervescence : Toshio pense que Cat's Eye va tenter de s'emparer de "Ouranos". Mlle Asatani confirme car dans la mythologie grecque, Ouranos était le père d'Aphrodite… ce tableau est donc le dernier indice pour récupérer la statue. Un coup de téléphone leur apprend alors qu'une carte de Cat's a été reçue au musée… Kamiya surprend la conversation.

Au café, M. Nagaishi a rejoint les sœurs avec quelques informations sur le musée. Celui-ci est situé au milieu d'un lac et le seul point d'accès est un pont mobile. La tâche s'annonce ardue mais comme l'envoi d'une carte n'est pas prévu, elles n'auront pas Toshio et ses hommes sur le dos… Kamiya, arrivé à l'improviste, les détrompe. La brigade a effectivement été prévenue! Hitomi et Ai sont paniquées, mais Nagaishi et Rui restent stoïques, cette dernière pense que Cranaff est derrière ce mauvais tour. Ils ne tardent pas à en avoir confirmation : Cranaff leur téléphone en personne pour lancer le dernier défi à Cat's Eye! Pour corser l'affaire, il a annoncé à Toshio que Cat's viendrait le soir même, elles ont donc peu de temps et peu d'informations sur ce qui les attend… mais Hitomi est déterminée : elles gagneront ce jeu mortel!

Le soir, la police quadrille les berges du lac. Le pont est relevé. Toshio fulmine intérieurement : le mystérieux M. Kuranai, propriétaire du musée, n'a même pas daigné le recevoir. Ce dernier, alias Cranaff, attend avec impatience que Cat's passe enfin à l'action. Il n'est pas déçu : un tir de feu d'artifice illumine soudain le ciel, les retombées embrasent le lac pour former le nom de Cat's Eye en lettres de feu!! Les policiers sont contraints de fuir les abords du lac pour se mettre à l'abri. Seul Toshio reste, persuadé que c'est une diversion de Cat's… En effet, les trois sœurs déboulent en moto et s'élancent vers le pont! Toshio parvient à s'accrocher à Hitomi sur son passage, les motos s'envolent… mais l'inspecteur lâche prise et tombe à l'eau. Hitomi et ses sœurs atterrissent sans problème de l'autre côté. Cranaff observe toujours avec délectation et leur réserve encore quelques surprises…

Les sœurs commencent leur progression dans le musée et évitent les multiples obstacles : statues et plafond piégés, rayons infrarouges… Toshio, de son côté, vient de regagner la terre ferme et se lance à la poursuite de Cat's dans le bâtiment. La chance est avec lui et il échappe miraculeusement à tous les dangers, mais cet étalage de pièges mortels l'amène à penser que le propriétaire en veut à la vie de Cat's et il n'est pas prêt à le laisser faire. Toshio continue son avancée mais tombe dans une fosse remplie de piques… il est sauvé de justesse par Kamiya!

Les filles arrivent dans la salle d'exposition de "Ouranos", mais pour elles, tout a été trop simple jusque-là. C'est cet instant que choisit Cranaff pour jouer son dernier atout : un homme ligoté sur une chaise apparaît devant elles. Rui et Hitomi restent sous le choc, elles le reconnaissent… Ai demande de qui il s'agit… Hitomi, submergée par l'émotion, lui annonce que c'est leur père! Ai ne peut pas le croire, enfin elle découvre son père et, en larmes, elle court vers lui… mais l'image disparaît!! Cranaff exulte à travers les haut-parleurs : c'était une projection holographique!! Si elles veulent vraiment retrouver leur père, elles doivent venir le délivrer au sommet du bâtiment et arrêter la bombe qu'il porte à son poignet. Tel est le dernier jeu de l'ignoble Cranaff, mais elles ne disposent que de dix minutes pour parvenir sur le toit du musée… et le chemin qu'elles empruntent est encore truffé de pièges mortels.

Toshio demande des explications à Kamiya sur sa présence : il prétend faire un article sur Cat's, mais lui révèle aussi que le musée n'a pas été construit uniquement pour piéger les voleuses…

Les sœurs Kisugi n'ont jamais été en plus grand danger, elles évoluent dans un corridor où jaillissent d'énormes piques auxquelles elles échappent in extremis. La situation devient critique : une porte devant elles commence à se fermer et du gaz est dispersé… Ai s'effondre au sol et Rui, en tentant de fuir, se tord la cheville! Hitomi est la seule à pouvoir encore s'échapper et sauver leur père, Rui se sacrifie et pousse sa sœur vers la sortie. Hitomi se retrouve seule, désespérée, ses sœurs viennent de disparaître sous ses yeux. Elle parvient finalement sur le toit et désarme la bombe. En pleurs, elle se jette dans les bras de son père et annonce que ses sœurs ne sont plus là… l'homme est très ému. Hitomi tombe des nues quand il lui avoue que Rui et Ai sont toujours en vie! La plate-forme sur laquelle ils se trouvent descend à l'intérieur du bâtiment : les deux sœurs sont là, saines et sauves! L'homme reconnaît le courage et la force d'âme dont elles ont fait preuve… Ai ne comprend pas… Il révèle son identité : c'est Cranaff! Frère jumeau de Michael Heintz!!

Entre-temps, Kamiya fait part de ses découvertes à Toshio. Il n'en croit pas ses oreilles, le propriétaire du musée est Cranaff, et il a invité ce soir le syndicat au grand complet : tous ses membres sont d'anciens élèves de Heintz qui l'ont trahi. Kamiya raconte toute l'histoire à Toshio…

La discussion se poursuit entre les sœurs Kisugi et Cranaff. La jalousie qu'il éprouvait envers son frère, plus talentueux, l'a poussé à faire les pires choses, jusqu'à tenter de le faire disparaître! Mais à présent, il se rend compte de son erreur et, fidèle à sa parole, va payer ses fautes avec sa vie… et celles des membres du syndicat, tous réunis dans une salle du musée. Les sœurs le regardent alors s'éloigner, le cadeau qu'il leur fait va racheter son honneur d'homme. Kamiya, lui aussi, vient de comprendre les intentions de Cranaff. Avec Toshio, ils ont tout juste le temps de sortir…

Le musée explose et disparaît dans les flammes!! Toshio a les larmes aux yeux, il pense que Cat's n'a pas pu s'en sortir… Mais c'était sans compter l'intervention de M. Nagaishi : aux commandes d'un avion, il a récupéré les trois sœurs sur le toit du bâtiment une seconde avant l'explosion… Toshio laisse éclater sa joie!

de Maruku

 

CHAPITRE 135 : ENCHAÎNÉS POUR TOUJOURS !
Titre original: 絆よ永遠に! - Kizuna yo towa ni!

Toshio a reçu l'ultime carte de Cat's Eye : elle l'invite à la rejoindre au lac Asagiri ("brume matinale") pour lui rendre sa bague. Il quitte sa chambre tôt le matin, après un dernier regard sur Hitomi qui semble encore endormie… mais en réalité, elle pleure.

En chemin, Toshio est tiraillé entre les sentiments qu'il a développés pour Cat's et son amour de toujours : Hitomi… Depuis que Kamiya lui a révélé l'histoire de Heintz et ses filles, il hésite encore plus. Maintenant, le seul moyen de savoir quel lien l'unit à la voleuse est de découvrir son visage, mais tout serait plus simple si Hitomi était Cat's, se dit-il… Toshio arrive enfin sur place, le lac et ses abords sont noyés dans la brume. Une silhouette féminine se découpe bientôt dans le brouillard, mais Toshio est tendu : il n'a pas le courage d'approcher pour voir son visage et lui demande si elle a amené la bague. Hitomi acquiesce et annonce que les trois tableaux sont là aussi, elle souhaite que Toshio les prenne pour remonter Aphrodite et faire connaître la vérité au monde. L'inspecteur est étonné qu'elle lui confie cette dernière mission mais la raison est simple : c'est un policier et la seule personne en qui elle a confiance pour s'occuper de la statue antique.

À présent, Hitomi s'en remet à Toshio : il peut l'arrêter s'il le souhaite, elle se laissera faire… Mais l'inspecteur Utsumi n'a plus envie de le faire depuis qu'il connaît toute la vérité, presque toute… Hitomi le remercie et peut maintenant disparaître de la vie de Toshio. En effet, Cranaff leur a laissé un indice sur le lieu où leur père pourrait se cacher et, avec ses sœurs, elle va partir à sa recherche. Si Cat's avait réussi à le faire passer de son côté, Toshio aurait pu les suivre… Ce dernier hésite encore mais il a déjà Hitomi dans sa vie, c'est pour cela qu'il est venu aujourd'hui : il voulait à tout prix être fixé sur l'identité de la voleuse. Au même instant, la brume se dissipe entre eux, Toshio recule encore par peur de la vérité… mais il n'a plus la force de lutter et découvre finalement la jeune femme devant lui…

Alors qu'il reste paralysé par le choc, Hitomi le remercie de l'avoir choisie… Cependant, son alter ego Cat's Eye fait partie d'elle, et puisque celle-ci n'est pas parvenue à voler son cœur, ils ne peuvent plus rester ensemble. Quand Toshio sort enfin de son ébahissement, il est trop tard, Hitomi a de nouveau disparu dans le brouillard! Il l'appelle désespérément, mais en vain. Toshio regagne sa voiture et découvre, déposés sur le siège, les trois toiles et la bague. Cette bague que Hitomi est seule à pouvoir porter…

Retour au café, fermé pour une durée indéterminée… Toshio reste seul avec sa peine. Un article du journal est consacré au possible renflouement de la statue d'Aphrodite grâce aux toiles laissées par Cat's Eye. À la brigade spéciale, la satisfaction se mêle à la déception car Toshio n'a pas arrêté la voleuse. Mlle Asatani sait très bien pourquoi mais à présent, même l'arrestation de Cat's ne compte plus pour elle.

Kamiya débarque au café et trouve Toshio, la bague de Hitomi en main. Le journaliste sait ce qu'il s'est passé au lac Asagiri et lui reproche de n'avoir rien fait pour la retenir… Toshio tombe des nues! Kamiya connaissait donc l'identité de Cat's! L'inspecteur lui avoue que, peut-être inconsciemment, il savait qui était réellement sa fiancée. Kamiya lui confie une dernière chose : les sœurs doivent prendre le vol de onze heures pour les États-Unis, aujourd'hui même. Le journaliste est décidément bien renseigné, il n'en faut pas plus à Toshio pour comprendre que Kamiya est en fait le Rat! Sur ces dernières paroles, il quitte le café en trombe et laisse à son ami une lettre pour le Chef : c'est sa démission!

Toshio conduit à tombeau ouvert pour rejoindre l'aéroport avant le départ du vol. Les sœurs Kisugi embarquent, accompagnées par M. Nagaishi. Hitomi, le visage triste, fait ses adieux au pays et à Toshio… Mais celui-ci déboule au dernier moment, le regard sauvage, et saute sur la passerelle d'embarquement!! Hitomi l'aperçoit par le hublot… elle ne sait pas quoi penser, mais pour sa grande sœur Rui c'est évident : il est venu pour elle! Ai prend les choses en main et traîne Hitomi de force vers la porte. Ils sont maintenant face à face, à quelques dizaines de mètres. Toshio lui jure de tout faire pour l'attraper… mais il a donné sa démission : à partir de maintenant, il n'a plus qu'une seule sorte de menottes à sa disposition. Sur ses mots, il lui lance la bague! Hitomi la reçoit dans ses mains… son visage s'éclaire enfin, ils sont maintenant liés pour toujours…

de Maruku

 

CHAPITRE 136 : TOMBER AMOUREUX UNE FOIS ENCORE !
Titre original: 恋ふたたび - Koi futatabi

Au café, Toshio attend son vol direction Los Angeles pour retrouver les trois sœurs. Tout a été définitivement rangé, sauf la boîte à musique que Hitomi et Toshio avaient récupérée il y a quelques temps (chapitre 124). Toshio se remémore cette fin de journée sur une plage où ils ont fait de cet objet le symbole de leur amour. Une carte postale de Kamiya arrive bientôt au café. Celle-ci, apparemment banale, est doublée d'un message secret à l'attention de l'inspecteur. Son ami journaliste le prie de venir au plus vite à Los Angeles, les filles ont besoin de son aide là-bas…

Aéroport international de Narita : Toshio s'apprête à embarquer en se faisant très discret. Malgré ses efforts pour ne pas être reconnu, le Chef l'intercepte dans le hall : il l'attendait! En effet, il a une question capitale à poser à l'inspecteur : il se doute de l'identité de Cat's et voudrait en avoir la confirmation de la bouche même de Toshio. Ce dernier avoue et cherche à se justifier… mais c'est inutile, le Chef ne veut pas s'opposer à lui, ce que Toshio a vécu avec Hitomi est trop important. Le Chef s'éloigne et lui confie qu'il l'a toujours considéré comme son fils… Malgré cela, Toshio a l'impression d'avoir trahi toute la brigade. À bord de l'avion, l'inspecteur Utsumi est appelé dans le cockpit et reçoit un message radio de Mlle Asatani : toute la brigade spéciale est réunie sur le pont d'accueil avec une grande banderole et souhaite bonne chance à Toshio! Ému, il se rend compte de l'amitié sincère qu'il partage avec eux.

Arrivé à Los Angeles, Toshio est complètement paumé : il ne parle pas un mot d'anglais. Heureusement, Kamiya est venu l'accueillir et ils partent immédiatement voir les trois sœurs. Toshio est de plus en plus intrigué par le message reçu à Tokyo, mais Kamiya ne veut pas en dire plus, il comprendra en voyant Hitomi… En chemin, ils sont dépassés par Ai, en moto. Le visage grave, elle ne veut pas lui parler non plus. Ils arrivent enfin à destination : une maison au bord de l'océan… Toshio reçoit un accueil glacial de Rui, elle refuse de le laisser voir sa sœur alors qu'il a tout quitté pour elle! Toshio s'énerve mais Rui est intransigeante : s'il voit Hitomi, il risque de tout perdre… mais Ai prend le parti de Toshio : pour elle, il est le seul qui puisse venir en aide à sa sœur.

Rui finit par céder, elle indique à Toshio que Hitomi se trouve dans la chambre voisine. La main tremblante et le visage anxieux, il ouvre la porte. Son visage s'éclaire enfin quand il voit Hitomi, assise près de la fenêtre, songeuse. La jeune femme tourne la tête vers lui… elle ne le reconnaît pas!! Toshio reste prostré, M. Nagaishi vient de lui expliquer la situation : dès son arrivée aux États-Unis, Hitomi a été victime d'un virus apparenté à la méningite et tomba dans le coma. Elle a été sauvée mais à son réveil, elle avait perdu la mémoire. Rui lui avoue qu'il y a un espoir que ses souvenirs reviennent mais certainement pas avant de longues années. Ai intervient encore : elle fait remarquer que Hitomi n'a pas été effrayée en voyant Toshio, alors que c'est le cas avec les autres personnes, y compris ses sœurs. Ai pense que les sentiments qu'il a pour la jeune femme sont certainement le seul remède.

Toshio sort de son sac de voyage la boîte à musique, si importante pour eux, et fait jouer sa mélodie… Au grand étonnement de chacun, Hitomi ouvre brusquement sa porte et s'avance dans la pièce. Rui n'en revient pas, sa sœur n'avait jamais voulu quitter sa chambre jusque-là… Toshio lui donne la boîte à musique, Hitomi reconnaît la "chanson de la mer"… et il lui propose d'aller sur la plage : Hitomi sourit, elle est heureuse à nouveau. Rui et Ai restent comme deux ronds de flan devant cette évolution soudaine et Toshio promet que, quoi qu'il arrive, il reconquerra son coeur.

Sur la plage, Hitomi est resplendissante et rassurée depuis qu'elle a vu le visage de Toshio, ce visage qui n'est pas triste comme celui des autres. Elle aimerait qu'il reste toujours avec elle à présent. Toshio acquiesce, cependant, il a une dernière chose à faire : il montre à Hitomi une carte de Cat's… Elle ne s'en souvient pas non plus… Satisfait, il la déchire et laisse les morceaux s'envoler dans le vent. Le soleil se couche, Toshio propose de rentrer, Hitomi refuse d'un air espiègle : il faudra qu'il l'attrape d'abord…

de Maruku

 

 

Back to top