Livre d'Or

 

Sommaire

News

Actualité

Réseau Angelus City

Staff

Projets

Manga

Histoire

Personnages

Résumés

Heintz Collection

Listes des éditions

Anime

Personnages principaux

Episodes

Staff de l'anime

Seiyuus / Doubleurs

Interviews

Heintz Collection

Films

Musique

Divers

Dossiers & Articles

Galeries

Fanwork

Produits dérivés

Angelus City

 

 

 

  Tomes: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Episodes

CAT'S EYE - TOME 9

Editeur: Tonkam Editions

Date: 1/1/2000

Prix: 59 F

ISBN: 2-912-628-79-2

Edito: On m'avait dit que quand un dessinateur de BD réussissait un hit, il pouvait se faire construire une somptueuse résidence, acheter une voiture étrangère, s'amuser à boire avec ses amis... Et bien, tout ça, c'était du pipeau!!! Un dessinateur à succès n'a meme pas le temps de sortir de chez lui, alors pour ce qui est de sortir s'amuser avec des amis, vous pensez...!! Non!! Un dessinateur travaille de l'aube jusqu'au crépuscule et parfois plus avec dans la tete le tourment de la date à laquelle il doit rendre son travail!!! J'ai parfois l'impression de devenir un crayon vivant... et pourtant, j'adore ça, vous avez une explication!?

 

Chapitres: 111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  

 

CHAPITRE 111 : RÉUSSIR POUR QUELQU'UN
Titre original: だれかのためにc - Dareka no tame ni...

C'est un grand jour pour Ai : les résultats de l'examen d'entrée à l'université sont enfin affichés… mais ses sœurs ne semblent pas s'en préoccuper. À son lycée, c'est l'effervescence : parents et enfants découvrent avec joie ou déception les résultats. Après un petit moment d'inquiétude, Ai aperçoit son nom sur la liste : soulagement! Comme ses amies, elle est impatiente de téléphoner à sa famille pour annoncer la bonne nouvelle, mais ressent un petit pincement au cœur en entendant les autres parler avec leurs parents… La sonnerie du téléphone retentit au café. Toshio, seul sur place, décroche. Le pauvre est débordé, Rui et Hitomi sont sorties faire des achats et l'ont laissé s'occuper des clients. Ai tente de lui faire part de sa réussite mais Toshio n'écoute pas, ne sachant plus où donner de la tête, il raccroche. Ai est déçue, ses sœurs n'étaient même pas là pour elle, à croire qu'elles s'en moquent. La jeune fille envie ses amies dont les parents se réjouissent pour elles. De son côté, Toshio prend conscience de sa gaffe : c'était le jour des résultats pour Ai…

Cette dernière revient au café un peu plus tard. Toshio, au bout du rouleau, a fini par fermer. Elle le trouve dépité, derrière le comptoir, en train de parler à une photo… Ai le surprend mais celui-ci détourne la conversation et aborde les résultats de l'examen. Ai annonce la nouvelle d'un air blasé, et laisse comprendre à Toshio que sa propre satisfaction lui suffit… mais il n'est pas dupe, il sait que Ai est déçue par ses sœurs. Toshio lui raconte son expérience : lui aussi, à l'époque, n'avait personne pour partager sa joie, ses parents étaient morts et ses sœurs mariées. Mais malgré tout, quand il ressent une joie ou une déception, il en parle à sa mère, par l'intermédiaire de sa photo. Toshio confie à Ai que c'est grâce à cela qu'il tient le coup dans la vie. La jeune fille comprend et le remercie, elle aussi pourrait parler au portrait de son père, ce père qu'elle n'a jamais connu mais qui tient une place très importante dans son cœur.

Rui et Hitomi rentrent enfin au café, les bras chargés de cadeaux! Ai, dans sa chambre, se confie à l'image de son père… elle découvre un petit billet fixé sur le fond du cadre : c'est une carte de félicitations de ses sœurs! En effet, elles ne l'avaient pas oubliée mais n'osaient pas lui avouer leur fierté directement, par timidité… Toshio, qui pense encore que Rui et Hitomi ont oublié Ai, regarde les infos la télévision : il tombe des nues en voyant l'interview des deux sœurs réalisé un peu plus tôt, devant le lycée. Débordantes de joie, elles félicitent Ai!

de Maruku

 

CHAPITRE 112 : LA FEMME LA PLUS IMPORTANTE !
Titre original: おれの大事な女! - Ore no daiji na hito!

Ai n'a pas tenu sa langue au sujet de Toshio et de la photo de sa mère. Takeuchi et Hirano sont morts de rire, ils pensent qu'il fait un "mother complex". Hitomi ne supporte plus de voir les deux hommes se moquer de Toshio et s'énerve… Ai s'y met aussi, selon elle, sa sœur devrait s'inquiéter de l'attachement qu'a son fiancé pour sa mère, même si celle-ci est décédée. Hirano renchérit : un homme victime d'un mother complex recherche une femme dans laquelle il pourrait reconnaître sa mère… mais si ce n'est pas le cas, la rupture est souvent au rendez-vous. Hitomi commence à paniquer, d'autant plus que Hirano n'arrête pas de spéculer : l'histoire de la reprise du magasin familial pourrait être une autre cause de séparation.

Le soir, Toshio rentre à la maison mais il est dans la lune. En effet, il vient de recevoir une nouvelle relance de sa grand-mère pour le forcer à revenir à Kyushu, et il ne cesse d'y penser. La grand-mère Utsumi est maligne, elle tente de prendre son petit-fils par les sentiments en lui disant que cette reprise était un souhait de sa mère. Toshio ne sait pas quoi faire, de plus, le comportement étrange de Hitomi n'arrange pas les choses. Pendant l'absence de son fiancé, cette dernière découvre la lettre et la lit…

Toshio la rejoint bientôt dans la chambre. Hitomi pense qu'il a déjà pris sa décision : reprendre le magasin… puisque selon elle, sa mère est plus importante que sa fiancée. Toshio n'a pas le temps d'en placer une, Hitomi est persuadée qu'il aime sa mère plus qu'elle-même et ne se sent pas la force de lutter contre le seul souvenir qu'il possède : la photo. Hitomi a les larmes aux yeux… Toshio, voulant la rassurer, déchire la précieuse photo mais Hitomi n'apprécie pas non plus ce geste et le gifle. Il reste sans réaction… Rui vient alors le chercher : un appel téléphonique de sa grand-mère…

Toshio descend répondre. Rui fait écouter la conversation à sa sœur grâce à un micro espion. Hitomi, d'abord réticente, entend malgré tout la réponse de Toshio à sa grand-mère : il refuse la proposition! La vieille femme est tenace, elle avance encore l'argument du souhait de sa mère… mais Toshio lui annonce que, à présent, une personne compte infiniment plus à ses yeux. Hitomi réalise son erreur et voit que Toshio tient vraiment à elle. Il la rejoint peu après s'être défait de la vieille obstinée. Hitomi est assise sur le lit, elle a recollé la photo… La jeune femme s'excuse d'avoir douté de lui. Toshio, pas rancunier, se glisse à côté d'elle et, pour rire, lui parle de son complexe à elle aussi : son fameux complexe du père…

de Maruku

 

CHAPITRE 113 : UN DÉFI À RELEVER !!
Titre original: 挑戦状をたたきつける!! - Chosenjo o tatakitsukeru!!

Ai insiste encore sur la mère de Toshio et aimerait que celui-ci en dise plus à son sujet. Mais il ne veut pas en parler et part travailler, d'un air las. En effet, Hitomi et sa petite sœur trouvent Toshio un peu mollasson ces temps-ci. Ai pense que les fréquentes disputes avec Hitomi y sont pour quelque chose.

Kamiya débarque dans le bureau de la brigade spéciale. À sa grande surprise, toute l'équipe est au travail. Cat's Eye n'ayant pas donné de ses nouvelles depuis un moment, la brigade s'est vue confier du travail par les inspecteurs. Kamiya trouve honteux qu'ils s'abaissent à exécuter leur besogne, mais ils n'ont pas le choix : sans ça, la brigade ne sert plus à rien. En rencontrant plus tard Kizaki, le journaliste recueille une confidence choc : la brigade est sur le point d'être dissoute! Le soir même, il fait part du scoop à Hitomi. Elle est perturbée car la police croit que Cat's a cessé son activité, mais ce qui l'inquiète le plus est le moral de Toshio : que pourra-t-il faire sans Cat's à poursuivre? À son retour, il confirme la rumeur à Hitomi et feint l'indifférence… mais la jeune femme sait que Toshio aura de la peine si le dossier Cat's Eye est effectivement bouclé. Elle décide de l'aider… à sa façon.

Le lendemain, Hitomi, en blonde, se rend comme si de rien n'était au commissariat. Les policiers sur place n'en reviennent pas. Une foule s'amasse petit à petit derrière la jeune femme, celle-ci poursuivant tranquillement son chemin dans le couloir menant au bureau de la brigade. Toshio et ses collègues sont bientôt distraits par les clameurs. La porte du bureau s'ouvre alors et laisse apparaître la silhouette de Cat's dans l'embrasure…

Hitomi s'approche avec assurance de Toshio, encore hébété par cette visite surprise. Il se reprend enfin et se jette pour l'arrêter, mais la voleuse lui tend une carte : c'est la liste de tous ses projets de vol! Toshio fulmine, Cat's vient en personne de lui lancer un défi… mais il n'est pas décidé à la laisser s'enfuir cette fois-ci. Il se jette à nouveau sur elle : Hitomi s'envole grâce à un filin accroché au plafond! Tous les policiers du commissariat envahissent le bureau, prêts à la saisir. Toshio croit qu'elle n'a plus aucune chance mais Hitomi leur réserve une surprise… elle presse sur un détonateur et le sol du bureau s'effondre! Elle peut ainsi partir sans crainte, non sans avoir expliqué son geste : un petit coup de balai s'imposait dans ce bureau miteux…

Retour au café. Les paroles de Cat's ont redonné le sourire à Toshio. En effet, maintenant que l'équipe connaît ses prochaines cibles, ils vont pouvoir à nouveau se consacrer pleinement à l'affaire… et dans un nouvel environnement de travail. Hitomi est plutôt fière d'elle en voyant Toshio ainsi revigoré.

de Maruku

 

CHAPITRE 114 : ON A ENLEVÉ MA FIANCÉE !
Titre original: 花嫁ジャック! - Hanayome jack!

Kamiya se balade dans Shinjuku. Il aperçoit Toshio semblant attendre quelqu'un. Hitomi arrive à son tour sur les lieux mais elle ignore son fiancé… Kamiya pense qu'ils se sont encore disputés. Il y voit une bonne occasion pour courtiser Hitomi. En voulant la rejoindre, il tombe nez à nez avec Mlle Asatani. Celle-ci voudrait quelques conseils concernant sa situation actuelle… La jeune femme a déjà refusé plus de trente propositions de mariage suite à des rendez-vous arrangés. Kamiya l'écoute d'une oreille distraite et semble même s'en moquer. Mlle Asatani s'énerve! Il ne comprend pas ses allusions… En effet, depuis que Kamiya l'a embrassée dans le cinéma (chap. 81), la jeune femme est tout simplement tombée amoureuse de lui, mais l'incompréhension est totale : Kamiya croit que Mitsuko est toujours amoureuse de Toshio!

Le lendemain, au café, Ai présente sa nouvelle invention à Hitomi : une montre explosive! Le fonctionnement est simple, on ferme le bracelet et un compte à rebours de quinze minutes démarre. Pour le désactiver, un code doit être composé sur le cadran d'affichage. Pour s'en rappeler, Ai écrit le précieux code sur une boîte d'allumettes…

Mlle Asatani débarque au café, plutôt songeuse. Elle se confie à Hitomi : c'est encore cette histoire de rendez-vous arrangé. Son père veut absolument la marier pour avoir un successeur à l'entreprise familiale. Hitomi désapprouve ces méthodes et lui demande si elle n'aimerait pas un homme plus qu'un autre. Mlle Asatani est gênée, elle n'ose pas parler de Kamiya. Pour se donner une contenance, elle allume une cigarette…

En quittant les lieux, Mitsuko emporte la fameuse boîte d'allumettes. Dehors, elle croise bientôt Kamiya, un bouquet de fleurs à la main. Il lui annonce avoir réfléchi à leur conversation de la veille et a compris les sentiments de Mlle Asatani (il s'enfonce dans son erreur et va bientôt le regretter…). Hitomi, seule au café, reçoit la visite de Kamiya. Il joue l'amoureux transi et lui présente son bouquet de fleurs : il prétend qu'une voleuse n'a rien à faire avec un policier. Hitomi, après une crise de rire, reste perplexe devant les propos du Rat. Celui-ci se jette alors sur elle pour l'embrasser! Prise de court, elle réussit, pour se défendre, à lui attacher la montre de Ai au poignet!

Hitomi lui explique la nature de ce petit "jouet" et le moyen de s'en défaire… mais elle ne trouve plus la boîte d'allumettes où était inscrit le code! Le Rat commence à se décomposer… Hitomi se souvient que Mlle Asatani a pris la boîte, et elle doit être à son rendez-vous à l'heure qu'il est. Kamiya sort en trombe du café pour la retrouver. Ils trouvent Hirano et Takeuchi sur son chemin : il les agresse littéralement pour savoir où se trouve leur collègue. Plus loin, il s'en prend à Toshio qui le renseigne enfin : le rendez-vous a lieu au restaurant du Grand Hotel… Kamiya s'est changé en bête sauvage, il n'a plus qu'une idée en tête : trouver au plus vite Mitsuko. Arrivé sur les lieux, il enlève la jeune femme en plein restaurant et sous les yeux de son père. Son prétendant tente de s'interposer mais il se prend un énorme coup de poing. M. Asatani est époustouflé, Kamiya lui plaît beaucoup : il apprécie les hommes qui agissent! De son côté, Mlle Asatani est aux anges, elle pense que Kamiya s'est enfin décidé à lui déclarer sa flamme…

Hitomi, Toshio et ses deux coéquipiers qui avaient poursuivi le fou furieux assistent à la scène. Les trois hommes sont enthousiasmés, mais Hitomi, qui connaît la vraie motivation de Kamiya, ne sait plus où se mettre. Ce dernier réussit finalement à récupérer la boîte d'allumettes et à ôter la montre.

Le soir, au café : les félicitations fusent de toutes parts. En effet, Kamiya n'a pas eu le temps d'expliquer son comportement au restaurant, et tout le monde est persuadé qu'il est vraiment amoureux de Mlle Asatani…

de Maruku

 

CHAPITRE 115 : UNE LONGUE JOURNÉE
Titre original: 長い一日c - Nagai ichijitsu...

Toshio enregistre une lettre cassette pour sa grand-mère. Il lui explique qu'il ne quittera pas Tokyo tant que Cat's Eye sera en liberté. Il annonce aussi qu'il veut se marier avec Hitomi. Celle-ci entre bientôt dans la chambre et le surprend en plein enregistrement : elle le prévient que M. Uno l'attend en bas. Ai rejoint alors Hitomi et lui fait part de son inquiétude. En effet, depuis que Hitomi a remis la liste des futures proies de Cat's à l'inspecteur, les personnes concernées ont fait renforcer la sécurité de leurs tableaux.

Toshio remonte dans la chambre pour récupérer sa veste et sa cassette. Il se rend compte qu'en partant il avait oublié d'arrêter l'enregistrement… Toute la conversation entre Ai et sa sœur doit maintenant figurer sur la cassette! Celles-ci commencent à suer à grosses gouttes. Hitomi propose à Toshio de la poster elle-même, mais il veut absolument la réécouter avant… L'inspecteur rejoint M. Uno en bas. Ce dernier demande à Toshio de passer l'enregistrement par les haut-parleurs pour que tout le monde puisse juger du contenu. Rui est mise au courant de la situation critique. Avec ses sœurs, elle décide de faire diversion pour échanger la cassette. Rui est prête à réussir mais Mlle Asatani fait irruption dans le café! Toshio se décide enfin à passer la bande, Hitomi ne sait plus quoi faire…

Une visite soudaine et inattendue leur sauve finalement la mise : la grand-mère de Toshio débarque au café! Il n'a donc plus besoin de la cassette et la laisse aux bons soins de sa fiancée. La grand-mère a sorti les grands moyens et est décidée à convaincre Toshio de revenir à Kyushu. Mais celui-ci n'a pas le temps de discuter pour le moment et part travailler… Hitomi installe la grand-mère dans le salon, mais la jeune femme est paralysée par la timidité. Déjà à l'époque du lycée, où elle l'avait rencontrée pour la première fois, Hitomi n'était pas parvenue à lui adresser la parole. La grand-mère, de son côté, n'aime pas trop les filles silencieuses et sans caractère.

Le soir, Toshio rentre tôt. Il voudrait récupérer sa cassette car il ne se sent plus trop le courage de parler directement à sa grand-mère. Ai va chercher l'enregistrement, dont elle s'est occupée un peu plus tôt… mais Rui lui fait part discrètement d'une autre idée. On donne un casque à la vieille dame et Ai démarre la lecture… Elle est bientôt prise d'un fou rire et demande à Ai de faire écouter à tout le monde. Une des nombreuses disputes entre Toshio et Hitomi retentit dans les haut-parleurs! Une bonne idée de Rui : en effet, la grand-mère connaît maintenant le vrai caractère de Hitomi et elle l'apprécie beaucoup. Toshio est soulagé mais Mme Utsumi ne donne pas pour autant son consentement pour le mariage… au contraire, elle croit même avoir trouvé la personne idéale pour reprendre le magasin : Hitomi!

de Maruku

 

CHAPITRE 116 : DÉCALAGE HORAIRE !
Titre original: ねじれた時間! - Nejireta jikan!

Toshio se rend au Shuei Building où se trouve "La Marionnettiste", une des cibles annoncées par Cat's Eye. La toile doit être déplacée dans peu de temps donc l'inspecteur est persuadé que la voleuse va tenter quelque chose… Alors qu'il se félicite de sa brillante réflexion, une femme agent de la circulation vient lui mettre une amende pour stationnement illicite. Toshio lui explique calmement qu'il est inspecteur mais la jeune femme ne veut rien savoir. Il remonte en voiture, furieux. Il remarque alors l'amende déposée sur son pare-brise : c'est une carte de Cat's!! Toshio a été dupé par la contractuelle qui n'était autre que Hitomi.

Rencontre avec M. Shiguemura, président de Shuei Inc. et propriétaire du tableau. Celui-ci présente à Toshio et Asatani la pièce où est exposée "La Marionnettiste". C'est une salle ultra-secrète et inviolable munie d'un seul point d'accès, qui plus est s'ouvrant uniquement de l'intérieur. Cat's a annoncé sa visite pour la nuit prochaine juste avant le départ de M. Shiguemura pour son voyage. Le Chef demande donc à Toshio de passer la nuit dans la salle pour garder le tableau, il reçoit l'ordre de n'ouvrir la porte sous aucun prétexte avant six heures du matin, heure à laquelle Mlle Asatani viendra prendre le relais.

Retour à la maison, la grand-mère de Toshio est toujours là et lui rappelle à chaque instant qu'il ferait mieux d'abandonner son boulot de flic. Hitomi récupère le micro qu'elle avait dissimulé dans la veste de son fiancé. Comme les sœurs s'en doutaient, la toile sera bien gardée dans la salle secrète… et elles ont mis en place un plan audacieux pour l'occasion. Le soir, à neuf heures, Toshio s'enferme dans la pièce après les dernières recommandations du Chef. Une fois installé à l'intérieur, il découvre avec effroi que sa montre ne fonctionne plus! Il va donc devoir compter sur la télévision pour connaître l'heure. C'est justement le but du plan monté par les sœurs Kisugi : elles vont diffuser un faux programme télé à Toshio qui fera passer chaque heure en cinquante minutes effectives! Ainsi, il ouvrira la porte une heure et demie trop tôt et Hitomi n'aura plus qu'à se présenter, déguisée en Mlle Asatani.

Cinq heures du matin (en apparence), Toshio est toujours devant la télévision. Encore une heure et il aura tenu Cat's en échec, pense-t-il… Un évènement imprévu vient troubler l'excellent plan de Cat's : un tremblement de terre! Au pied du building, Rui et Ai sont durement secouées et ont peur que leur dispositif soit découvert. Toshio, quant à lui, commence à trouver les choses plutôt louches. En effet, aucun flash spécial à la télévision concernant le séisme, de plus, l'émission qu'il regarde est censée être en direct et tournée à proximité… pourtant, les protagonistes n'ont pas réagi. L'inspecteur pense que les ficelles sont trop grosses : d'abord l'histoire de sa montre, puis la télévision… il n'a plus aucun doute, Cat's essaie de le rouler une fois de plus.

Six heures du matin à la télé : Toshio compose le code et ouvre la lourde porte, ses menottes à portée de main… Hitomi, déguisée en Mlle Asatani, apparaît effectivement à l'entrée. Il lui demande l'heure qu'il est. La jeune femme ment, mais Toshio lui agrippe le poignet et regarde sa montre : elle indique quatre heure trente! Toshio exulte, il entraîne Cat's à l'intérieur et verrouille la porte : la voleuse est prise au piège! Toshio se jette sur elle et Hitomi le neutralise par du gaz soporifique. Ce n'est que partie remise pour l'inspecteur car toute fuite est vraiment impossible, il l'aura à son réveil…

Toshio reprend conscience, Cat's et le tableau ont disparu! Une carte laissée en évidence lui fait croire qu'elle a pu s'enfuir. Toshio n'en croit pas ses yeux, il ouvre la porte et court chercher des renforts. Hitomi s'était en fait cachée dans un meuble en attendant que Toshio ouvre lui-même la porte.

de Maruku

 

CHAPITRE 117 : LE PETIT BOULOT DE TOSHIO
Titre original: 俊夫の後始末 - Toshio no atoshimatsu

Au café, Toshio reçoit la visite de Masaaki Watanabe… Celui-ci arrive déguisé en monstre : il participe à un spectacle donné dans le parc Inugashira. Masaaki est un ancien cambrioleur arrêté autrefois par Toshio et libéré il y a peu pour bonne conduite. À l'époque, l'inspecteur s'était en quelque sorte pris de sympathie pour lui et l'avait soutenu. Maintenant, il est fier de voir qu'il a repris sa vie en main en décrochant un emploi.

La grand-mère de Toshio fait encore des siennes : elle a étalé des cartons entiers de lingerie dans le café sous les yeux des clients. Elle a décidé d'inculquer à Hitomi les préceptes d'une bonne vendeuse de sous-vêtements! Toshio enrage, la vieille femme est plus qu'obstinée. Une dispute éclate entre les deux… Hitomi pousse une gueulante et leur demande d'aller s'expliquer ailleurs. La grand-mère remet sur le tapis le sacrifice de la mère de Toshio qui travaillait sans relâche pour l'élever. Elle demande à Hitomi si elle serait capable d'en faire autant…

Hirano déboule au café : Masaaki est à l'hôpital, il a été renversé par une voiture en voulant sauver un enfant. Toshio se rend sur place, il retrouve son ami et l'organisateur du spectacle. Ce dernier vient de renvoyer Masaaki car, n'étant plus capable de travailler, il doit le remplacer pour poursuivre l'animation. Avec son grand cœur, Toshio propose de le remplacer pour une semaine, le temps qu'il se remette… Le lendemain, l'inspecteur Utsumi reprend le rôle de Masaaki, rôle qui consiste principalement à se faire massacrer par un justicier de l'espace!

Hitomi apprend ce que fait Toshio pour Masaaki. Ce dernier est gêné, à cause de lui, l'inspecteur risque de perdre son emploi. Mais Hitomi sait que son fiancé ne renoncera pas et respecte sa décision… Plus que deux jours à tenir pour Toshio, mais lors d'une parade dans les rues de la ville, il participe à l'arrestation d'un malfaiteur. Kizaki, qui menait la poursuite, reconnaît Toshio sous son costume de monstre. Le Chef est hors de lui, il exige une lettre d'excuses!

Retour au café, Toshio est dépité et sa grand-mère en rajoute : elle le traite d'incapable… Masaaki revient voir Toshio et lui annonce que Hitomi a pris le relais pour le spectacle. Il tombe des nues. Toshio retrouve sa fiancée au parc, déguisée en monstre de l'espace. Il lui demande pourquoi elle s'est abaissée à faire ce travail, elle répond qu'elle ferait n'importe quoi pour lui… La grand-mère a assisté à leur conversation, elle reconnaît enfin la femme exceptionnelle qu'est Hitomi. Elle annonce à Toshio son départ pour le lendemain, et n'est plus opposée à leur mariage.

de Maruku

 

CHAPITRE 118 : SÉDUCTION DANS L'OBSCURITÉ
Titre original: 暗闇の誘惑! - Kurayami no yuwaku

Un athletic club vient de s'ouvrir dans le nouvel immeuble situé exactement face au café. Le club, doté d'une piscine et d'une salle de danse, se trouve au septième étage du bâtiment. Les sœurs Kisugi sont venues faire un tour à la piscine pour l'occasion, mais aussi car l'étage du dessous abrite le nouveau bureau de la brigade spéciale anti-Cat's Eye!

En effet, Ai a préparé quelques micros-espions à dissimuler sur place. Hitomi débarque dans le bureau, toute l'équipe s'affaire au rangement, sauf Takeuchi et Hirano qui ont préféré faire un tour à la piscine. Le regard de Hitomi s'arrête bientôt sur un étrange appareil. Mlle Asatani remarque l'attention qu'elle porte au nouveau dispositif : c'est un détecteur de micros! révèle Asatani, le sourire aux lèvres. En effet, ils ont déniché des dizaines d'émetteurs cachés dans leur ancien bureau. Toshio est persuadé que c'est l'œuvre de Cat's. Pour renforcer la sécurité, une caméra de surveillance a aussi été installée dans le nouveau bureau.

Retour au café pour un conciliabule. Les trois sœurs ne voient pas comment contourner les nouveaux moyens de défense de la brigade. Ai, en observant l'immeuble, a soudain une idée : un mât destiné à accrocher un drapeau est implanté entre le sixième et le septième étage, c'est l'endroit idéal pour placer un micro…

Le soir, mise à exécution du plan : Rui a loué la piscine de l'athletic club pour être tranquille. Hitomi se prépare à sortir, elle emporte le micro fabriqué par sa petite sœur pour le placer au bout du mât. À l'étage inférieur, Toshio est de garde pour la nuit… Hitomi va devoir être très prudente pour ne pas se faire repérer. Elle commence son numéro d'équilibriste sous les yeux de Ai qui monte la garde en bas. Dans une position incroyable, Hitomi parvient à mettre en place le micro, mais manque d'attirer l'attention de Toshio. Heureusement, il avait quitté le bureau… Rui a la mauvaise surprise de le voir débarquer à la piscine! Elle informe Hitomi de la situation grâce à son casque radio. Celle-ci se hâte de revenir.

Toshio repère enfin Rui à proximité de la baie vitrée, le gardien lui a effectivement confirmé qu'une personne avait loué la piscine. Il s'approche… La jeune femme, pour l'en empêcher, commence à se déshabiller : elle avoue aimer se baigner nue, dans le noir… Toshio tombe à la renverse! Pour détourner son attention, elle l'invite à la rejoindre. Toshio craque en voyant Rui nager nue devant lui, il quitte ses vêtements à la hâte et s'apprête à plonger… Hitomi surgit à côté de lui, en maillot. Toshio est surpris en flagrant délit et bredouille une explication, mais Hitomi le balance à l'eau!

de Maruku

 

CHAPITRE 119 : QUAND LE RAT S'ÉNERVE
Titre original: ねずみも騒ぎだすころc - Nezumi mo sawagidasu koro...

Takeuchi et Hirano apprécient énormément leur nouveau bureau. En effet, depuis la fenêtre, ils bénéficient d'une vue plongeante sur le café, et en particulier sur la chambre de Hitomi qu'ils observent chaque matin en train de s'habiller. La jeune femme est au courant et, pour se venger, elle a réussi à piéger l'oculaire de la longue-vue avec de la teinture noire…

Kamiya débarque au café dans la matinée, lui aussi s'est fait piéger par la lunette. Il tente de détourner l'attention de Hitomi et planque des micros un peu partout. Celle-ci n'est pas dupe, elle les repère immédiatement mais se demande toutefois ce que le Rat a en tête. Toshio arrive à son tour, l'œil maquillé de noir. Hitomi lui fait une réflexion gentille mais il profite d'un coup de téléphone pour se défiler. Mlle Asatani est au bout du fil : elle annonce à l'inspecteur qu'elle a capté un signal à l'aide du détecteur de micros! Hitomi est soucieuse, ils ont dû découvrir leur dispositif sur le mât.

Toshio déboule dans le bureau, Asatani localise l'émetteur : le signal provient du local voisin, censé être inoccupé. Toute la brigade se rue dans la pièce et découvre une personne qui s'affaire. Ils lui sautent dessus : c'était Kamiya! Il explique qu'il a fait ça pour son reportage sur Cat's. Au café, Hitomi et Rui respirent, leur micro est toujours opérationnel, mais Kamiya commence vraiment à se mêler de leurs affaires d'un peu trop près. Effectivement, alors que Hitomi fait ses exercices au club de jazz-dance, Kamiya fait irruption dans la salle et propose de mettre la jeune femme au courant de ses intentions… mais en échange d'un baiser.

Hitomi accepte et le Rat lui fait part de ses découvertes. Lors de son dernier voyage en Europe, il a recueilli des informations sur le père de Hitomi : Heintz! La jeune femme fait mine de ne pas s'intéresser, pourtant, Kamiya est persuadé que Cat's Eye vole les œuvres de Heintz dans le but de le retrouver. Il propose une association, mais Hitomi s'en fiche et quitte les lieux. Kamiya menace alors de révéler certaines choses à Toshio pour le séparer de Hitomi! Elle ne cède pas mais est tout de même intriguée par les renseignements que pourrait posséder son rival.

de Maruku

 

CHAPITRE 120 : UN FIL À LA PATTE !
Titre original: 猫の首に鈴をつけろ! - Neko no kubi ni suzu o tsukero!

Takeuchi et Hirano apprennent à leurs dépens les piètres talents culinaires de Mlle Asatani : ils ont mangé le repas qu'elle avait préparé pour Kamiya et souffrent maintenant d'atroces maux de ventre. Toshio apprend à Rui et Ai que c'est Mlle Asatani qui a eu l'idée d'installer la brigade dans le nouvel immeuble face au café. Selon elle, c'est le seul moyen pour attraper Cat's Eye un jour… En effet, Asatani passe ses journées à observer l'établissement des sœurs Kisugi dans l'espoir qu'elles fassent mouvement. De son côté, Toshio pense que sa collègue n'a choisi ce nouveau bureau que pour être proche de Kamiya, à présent installé dans l'appartement voisin.

Mlle Asatani rejoint Toshio au café. Elle s'intéresse de près au grain de beauté de Rui, et fait quelques fines allusions : si Cat's avait elle aussi un tel signe distinctif, elle serait vite repérée. Ai et sa grande sœur sont intriguées, Mitsuko doit avoir de nouveaux éléments en sa possession pour être aussi clairvoyante… Hitomi, déguisée en Mlle Asatani, revient de son repérage au musée. En sortant, elle rencontre par hasard Kamiya, qui l'interpelle. Il lui parle d'une certaine photo qu'il avait donnée à Asatani pour la mettre sur la piste de Cat's. Pour en savoir plus, Hitomi prétend l'avoir perdue. Le Rat lui donne une autre copie : c'est une photo prise en 1960 et représentant Heintz et sa fille!! Le visage de la petite fille est masqué par un chapeau, mais on distingue nettement un grain de beauté sur la joue gauche… Voilà donc l'atout qu'il gardait dans sa manche depuis son voyage en Europe.

En donnant la photo à Asatani, Kamiya cherchait donc à se débarrasser de Cat's Eye. Toutefois, Rui est perplexe : pourquoi utilise-t-il un moyen détourné alors qu'il connaît l'identité des voleuses?… Hitomi se charge de découvrir ce qu'il manigance. Elle rejoint Kamiya à la piscine de l'athletic club, à la grande surprise de celui-ci. Hitomi lui avoue que c'est elle qu'il a rencontrée devant le musée, elle est donc au courant de son manège avec Mlle Asatani. Le Rat ne tarde pas à confirmer qu'il tire les ficelles depuis le début : en effet, c'est lui qui a suggéré à Mitsuko l'installation dans le building. Il fait tout ça pour pouvoir surveiller les activités de Cat's Eye sans se fatiguer, puisqu'il compte sur la dévotion de la jeune femme. Hitomi enrage devant le comportement du Rat : il n'hésite pas à manipuler outrageusement Mitsuko pour arriver à ses fins…

Pour lui donner une leçon, Hitomi subtilise le cordon de son slip de bain… et en plongeant, Kamiya se retrouve nu dans la piscine! Il est contraint de regagner les vestiaires à poil et, sur le chemin, il tombe nez à nez avec un groupe de jeunes filles! Il est pris pour un satyre et doit se réfugier au milieu du bassin. La brigade spéciale, à l'étage en dessous, est alertée immédiatement… Toshio, Hirano et Mlle Asatani déboulent au bord de la piscine. Mitsuko tombe à nouveau sous le charme de son petit Kamiya, tout nu au milieu de l'eau. Dès lors, elle ne le quitte plus d'une semelle et passe son temps à lui préparer tous ses repas. Elle a d'ailleurs complètement délaissé sa surveillance du café. Kamiya comprend vite sa douleur en mangeant les plats de Mlle Asatani. Hirano et Takeuchi compatissent… mais Hitomi trouve que c'est bien fait pour lui.

de Maruku

 

CHAPITRE 121 : LE DÎNER DE LA PEUR !
Titre original: 弁当こわい! - Bento kowai!

Toshio est fou de joie, Hitomi lui a préparé son repas de midi à emporter, comme le fait Mlle Asatani pour Kamiya… mais ce dernier n'a pas la même chance que Toshio. Effectivement, la santé du journaliste commence vraiment à se dégrader depuis que Mitsuko lui cuisine ses repas.

Ce matin-là, au saut du lit, Kamiya reçoit la visite de M. Asatani. Il découvre avec bonheur qu'il lui a apporté son petit déjeuner. M. Asatani est conscient des souffrances endurées par Kamiya et en est désolé, mais il s'inquiète : les "prouesses" culinaires de sa fille pourraient être une cause de séparation entre eux. Kamiya ne sait quoi répondre, mais il est contraint d'assurer que Mitsuko compte toujours pour lui. De plus, tout n'est pas si mauvais, elle a par exemple prévu de lui cuisiner sa spécialité pour le soir… À ces mots, M. Asatani est glacé sur place! Il connaît et redoute la spécialité de sa fille : L'AGNEAU À L'ESTRAGON!! Kamiya comprend qu'il risque de ne pas passer la soirée…

Bureau de la brigade spéciale : Toshio n'en finit plus de s'extasier devant le repas préparé par sa fiancée. Takeuchi et Hirano ont, de leur côté, une entrevue secrète avec Kamiya. Ce dernier voudrait qu'ils fassent part à Mlle Asatani de ses piètres talents de cuisinière. Ils refusent, mais Kamiya a les moyens de changer leur décision. Une fête à l'occasion du déménagement de la brigade a été organisée par Toshio pour le soir même. Initialement, Keiko, employée à la pension du commissariat, devait s'occuper du repas… mais Kamiya l'a décommandée et prié Mitsuko de prendre sa place. Les deux policiers n'ont pas le choix, s'ils n'accèdent pas à sa demande, ils devront subir l'agneau à l'estragon!

Takeuchi a une idée : échanger le repas préparé par Hitomi pour Toshio avec celui destiné à Kamiya. Ainsi, Mlle Asatani aura un avis objectif sur ses compétences culinaires. Ils informent celle-ci de leur plan en faisant croire qu'ils agissent uniquement pour montrer que Kamiya a tort. Midi pile : Toshio s'apprête à déjeuner sous les yeux attentifs de ses collègues… La première bouchée est un supplice! Mais pensant que Hitomi y a mis tout son cœur, il se doit de finir : Toshio avale tout d'une traite! Les autres sont médusés et pensent finalement que c'est Kamiya qui a mauvais goût.

La soirée s'annonce bien, Takeuchi et Hirano ont été soulagés d'apprendre qu'ils ne risquaient rien à manger la cuisine de leur collègue… mais Kamiya, qui connaît la vérité, sent sa dernière heure approcher. Coup de téléphone à la brigade : Takeuchi décroche, Hitomi le prévient que Toshio ne viendra pas, il est cloué au lit… sans doute à cause de la nourriture de midi. Takeuchi, glacé d'effroi, commence à suer à grosses gouttes…

de Maruku

 

CHAPITRE 122 : LE SECRET DES CARTES DE VISITE
Titre original: 予告状の秘密 - Yokokujo no himitsu

Le "Voyageur Lointain", prochaine cible de Cat's, est sur le point d'être exposé dans le restaurant de son propriétaire situé au sommet du Tower Hotel de Shinjuku. Toshio, prévoyant, propose de mettre en place une surveillance dès maintenant. Rien ne presse, pense Hirano, Cat's n'a pas encore envoyé sa carte. Mais Toshio le détrompe, ils doivent absolument devancer la voleuse avant qu'elle ne mette à exécution un plan sans faille. L'inspecteur est confiant : si Cat's ne se doute pas que la police est déjà prête à toutes éventualités, il leur sera facile de l'arrêter.

Au café, Toshio se félicite de son initiative sous les regards amusés de Kamiya et des sœurs Kisugi. Le journaliste aborde la question des cartes de visite : pourquoi la voleuse annonce-t-elle toujours sa venue alors qu'il serait bien plus aisé de commettre ses forfaits sans prévenir? Toshio doit avouer qu'il n'en sait rien du tout…

Au restaurant : Toshio, déguisé en serveur, surveille les lieux. Mlle Asatani, quant à elle, a mis en place un détecteur de métaux dans le hall de l'hôtel pour tenter de démasquer Cat's. Dans la journée, Hitomi se rend sur place, vêtue d'une longue robe noire. Elle repère Mlle Asatani et son détecteur… Cette dernière prévient Toshio qu'une jeune femme blonde monte en ce moment vers le restaurant. Hitomi s'installe à une table et Toshio, sur ses gardes, lui apporte le menu. Elle retire ses lunettes : l'inspecteur la reconnaît et lui saute dessus! Hitomi l'esquive d'un bond. Clameurs dans le restaurant : Cat's fait le spectacle! Elle finit par s'enfuir sur le toit de la tour. Toshio la poursuit jusque sur une échelle métallique… À quelques mètres d'elle, il lui demande pourquoi prendre tant de risques pour déposer sa carte. C'est uniquement pour faire connaître au maximum le nom de Cat's Eye, lui répond Hitomi. Toshio poursuit son ascension, mais l'échelle cède sous le poids des deux personnes! L'inspecteur est suspendu dans le vide, Hitomi décide de sauter pour alléger la contrainte… Toshio assiste impuissant à la chute de Cat's, toutefois elle avait tout prévu : elle se sert de sa robe, constituée d'un long ruban, pour atterrir en douceur sur le toit de l'hôtel… et par la même occasion, elle déploie une gigantesque carte de visite en tissu! Celle-ci, comme toutes les précédentes, est destinée à son père…

Le propriétaire a décidé de laisser flotter au vent la carte de Cat's, dans le but d'attirer les clients. Toshio lui demande pourtant de fermer le restaurant le jour prévu par Cat's. L'homme est furieux, pour lui, pas question de fermer! De plus, il ne veut aucune présence policière. Toshio doit rapidement trouver une idée avant le jour fatidique. Retour de Ai au café : la benjamine a passé tout le mois dernier à bricoler un dispositif au Tower Hotel. En effet, le restaurant a une particularité : il a une forme circulaire et tourne sur lui-même. Pourtant, Hitomi annonce que le travail de Ai ne servira peut-être à rien. Puisque le nombre de policiers sera réduit (selon les désirs du propriétaire), Rui a eu une autre idée.

Le grand jour arrive. Toshio, Takeuchi et Hirano sont en place, habillés en serveurs. Le propriétaire est étonné : le restaurant est complet mais les clients ne commandent pratiquement rien… Kamiya rend une petite visite à Toshio, il se doute immédiatement que tous les clients sont en fait des policiers! En repartant, il croit reconnaître Hitomi déguisée en homme et se dirigeant tranquillement vers le restaurant. Takeuchi avertit Toshio qu'un homme monte par l'ascenseur. Il est 11h58, Cat's a annoncé sa visite à midi… Le gérant accueille le mystérieux homme en personne, ce dernier offre bientôt une tournée générale à tous les clients avec des bouteilles à cinquante mille yens! Le propriétaire ne se sent plus : enfin un client sérieux, se dit-il… Mais le spectacle commence : Hitomi presse un détonateur, le bouchon de chaque bouteille saute et un gaz soporifique se répand dans tout le restaurant! Le déguisement de Hitomi vole et elle s'apprête à s'emparer du tableau. La voix de Toshio résonne soudain derrière elle, tous les policiers se relèvent équipés de masques à gaz! L'inspecteur savoure sa victoire, mais il parle un peu trop : Hitomi envoie un signal à Ai, celle-ci actionne alors son système. La vitesse de rotation du restaurant augmente instantanément et la force centrifuge projette les policiers contre les vitres! Hitomi a juste le temps de se mettre à l'abri au centre de la pièce, puis elle s'enfuit avec la toile.

de Maruku

 

CHAPITRE 123 : CAT'S EYE DANS LE SOLEIL COUCHANT
Titre original: 夕陽とキャッツアイ - Sekiyo to Cat's Eye

Rui se trouve depuis quelques jours à l'hôtel Fujisaki situé en bord de mer. Elle paraît soucieuse. Kamiya s'est infiltré dans l'établissement en tant que serveur, il pense que Rui doit y rencontrer un homme… mais il se fait vite repérer par la jeune femme.

Dans la soirée, Rui se retrouve seule à une table du restaurant, toujours perdue dans ses pensées. Elle attend effectivement un homme, quelqu'un d'une grande importance pour elle et ses sœurs. Un homme se fait soudain remarquer, il souhaite s'asseoir à une table réservée, prétextant que personne ne l'a occupée depuis le matin. Le gérant se montre intransigeant, seule la personne ayant fait la réservation pourra y prendre place car il s'agit de leur plus ancien client : la table est réservée depuis vingt ans! L'importun n'en revient pas… Rui, à proximité, l'invite alors à se joindre à elle car celle-ci l'a encore reconnu : c'est Kamiya déguisé!

Le journaliste-voleur remarque que Rui connaît très bien les lieux. En effet, elle venait ici toute petite… en compagnie de son père! Il aimait admirer le coucher du soleil depuis sa table en dégustant son cocktail préféré, c'est à ce moment qu'il se sentait le mieux… Le gérant apporte bientôt à Rui un verre du fameux cocktail, c'est peut-être la dernière fois qu'il le prépare, lui confie-t-il. Kamiya est intrigué, le père de Rui était le seul à boire ce cocktail. Elle lui révèle alors son nom : le Cat's Eye!!

Kamiya comprend tout, Rui espère retrouver son père aujourd'hui même! En faisant connaître le plus possible le nom de Cat's Eye grâce aux vols de ses toiles et aux cartes de visite, elle espérait qu'il répondrait à l'appel. En effet, lui seul serait à même de comprendre le message véhiculé par le nom de Cat's Eye et donc déduire le lieu du rendez-vous. Malheureusement, Rui est pessimiste : elle avoue à Kamiya que la réservation de vingt ans est justement celle faite par son père, mais elle arrive à terme à minuit! Si Heintz ne se montre pas d'ici là, c'est qu'il est probablement mort…

Minuit moins cinq, Rui et Kamiya sont toujours assis à leur table, attendant fébrilement l'heure fatidique. Une ombre surgit bientôt à leur côté… M. Nagaishi vient de les rejoindre. Kamiya en a assez d'attendre, il quitte le restaurant. Rui n'a pas encore bu son cocktail, elle préfère attendre son père… Sur sa demande, M. Nagaishi lui explique l'origine du mystérieux cocktail. Placé face au soleil couchant, le verre traversé par la lumière projette une ombre ambrée sur la table. Nagaishi fait la démonstration en disposant le verre devant la flamme d'une bougie… L'ombre dessinée rappelle la couleur et la forme de la pierre précieuse nommée œil de chat ("Cat's Eye"), pierre préférée de la mère de Rui.

Les sirènes des bateaux ancrés dans le port retentissent : il est minuit. Heintz ne s'est pas montré, Rui essaie de cacher sa peine… Un employé du restaurant (encore Kamiya déguisé) s'apprête à retirer la réservation de la table quand le gérant intervient : il vient de recevoir une prolongation de cinq ans par téléphone! Il a reconnu la voix surgie du passé. Le visage de Rui s'éclaire, son père est encore vivant!

de Maruku

 

CHAPITRE 124 : UN AIR DE DÉJÀ-VU
Titre original: 風のデジャブー - Kaze no deja vu

Commentaire personnel du rédacteur : un chapitre déterminant qui prendra tout son sens lors du dénouement…

Toshio et Hitomi font une sortie en voiture, mais l'inspecteur est en service. Une carte de Cat's a été reçue au Musée Saitozaki, situé en bord de mer. Toutefois, Toshio prend la chose avec prudence puisque la cible, une simple boîte à musique, ne fait pas partie de la liste fournie par la voleuse. Il pense donc à une plaisanterie. En roulant, Hitomi ressent un "doux parfum de nostalgie" flottant dans l'air…

Le couple arrive au musée et rencontre le conservateur. Celui-ci est complètement ivre. Toshio observe d'un peu trop près la fameuse boîte à musique, le conservateur lui balance sa bouteille! Il ne supporte pas que quelqu'un pose sa main sur cet objet, seuls lui et sa défunte femme y ont jamais touché…

Le conservateur donne enfin la carte reçue à Toshio. Il avait raison, ce n'est pas l'écriture de Cat's, mais plutôt celle d'un enfant. Elle annonce le vol de la boîte pour ce jour, à midi. Toshio ne sait pas quoi faire, il estime qu'il est venu jusqu'ici pour rien. Hitomi s'indigne, son fiancé ferait mieux de profiter de cette journée pour passer du temps avec elle. Toshio est toujours pensif… Hitomi insiste : elle pense que son compagnon a encore Cat's en tête… Une dispute ne tarde pas à éclater, ils sont aussi têtus l'un que l'autre. Pendant ce temps, le conservateur continue sa soûlographie. Il se morfond devant la boîte à musique, souvenir qu'il avait acheté avec sa femme lors de leur voyage de noce en Europe.

À midi, comme prévu, le conservateur est attaqué… Ses cris alertent Toshio et Hitomi toujours dehors à se quereller. Ils se ruent dans le hall du musée et découvrent l'homme : on a tenté de l'assommer avec un marteau en plastique! Un jouet d'enfant!

Hitomi repère alors une personne s'enfuyant avec la boîte, Toshio la prend en chasse et l'arrête dans le parc : c'est une petite fille! La propre fille du conservateur, Yôko. En volant cet objet, elle pensait que son père finirait enfin par redevenir comme avant, quand sa mère était encore là… Mais au lieu de cela, il a appelé la police après avoir découvert sa fausse carte. Le père, hors de lui, entreprend de donner une correction à sa fille… Toshio l'en empêche en lui assénant un coup de poing! L'inspecteur lui donne une bonne leçon, sa fille l'aime et il ne doit pas rester tourné indéfiniment vers le passé… Le conservateur prend conscience de son comportement indigne et pour se racheter aux yeux de Yôko, laisse la boîte à musique à Toshio, il n'en a plus besoin à présent…

Dans ses mains, la boîte se met à jouer sa mélodie… En l'entendant, il reste figé, Hitomi a la même réaction. Ils finissent la journée tous les deux sur la plage. Hitomi lui avoue qu'elle a été impressionnée aujourd'hui. En effet, grâce à l'intervention de Toshio, une petite fille a retrouvé son papa. Mais la jeune femme a aussi remarqué le regard de son fiancé en écoutant la petite musique. Comme elle, il a ressenti ce curieux sentiment de nostalgie. Toshio, en observant Hitomi devant le soleil couchant, reçoit un choc : il croit reconnaître la silhouette de Cat's ainsi que sa chevelure blonde! Mais il se reprend, et s'excuse auprès d'elle pour son obsession. Hitomi ose alors lui poser la question capitale : que ferait-il si elle était vraiment Cat's Eye?

Sans hésiter, Toshio répond qu'il oublierait tout leur passé! Mais il suffirait d'écouter la douce mélodie de la boîte à musique pour se souvenir de leur amour… car, grâce à elle, ils ont partagé aujourd'hui un moment privilégié. Hitomi en reste sans voix et, touchée par ses paroles, vient l'enlacer tendrement…

de Maruku

 

CHAPITRE 125 : LE TABLEAU QUI DISPARAÎT EN FUMÉE
Titre original: 煙に消えた絵画 - Kemuri ni kieta kaiga

Cat's annonce le prochain vol du tableau "Aphrodite" exposé au Musée Nagaoka. Rien d'étonnant, pense Toshio, car il figure sur la liste. Mais l'inspecteur ne comprend pas pourquoi le Rat s'y intéresse aussi. En effet, il a également déposé la fameuse pièce de monnaie, signe qu'il va commettre son forfait…

Kamiya est justement au café avec Toshio et discute de l'affaire avec les sœurs Kisugi. Ce dernier ne prête aucune crédibilité à la menace du Rat, qu'il considère comme un vieux voleur rouillé! Kamiya fulmine intérieurement devant le manque de considération de Toshio et l'hilarité de Ai et Hitomi. Après le départ du policier, Kamiya se livre à une petite explication, à la demande de Rui. Il se pourrait que la toile "Aphrodite", représentant une célèbre sculpture grecque, soit un élément décisif pour expliquer la disparition de Heintz! Kamiya, qui mène toujours sa propre enquête sur le peintre, veut donc s'emparer du précieux tableau.

Le soir, les trois sœurs décident de s'occuper du Rat à leur manière, car, s'il a bien dit la vérité au sujet de "Aphrodite", elles ne doivent pas le laisser faire. Dans la nuit, Hitomi s'introduit dans l'appartement de Kamiya…

La nuit du vol : le Musée Nagaoka et ses alentours sont envahis de policiers. Alors que Ai et Hitomi sont cachées dans un arbre de l'esplanade, le Rat s'est infiltré dans le dispositif de sécurité, déguisé en policier. À l'aide de jumelles, il observe les environs pour voir si Cat's a finalement réussi à s'approcher du musée : il les découvre dans l'arbre en train de le narguer! Pour se débarrasser d'elles, il prévient Toshio que quelqu'un se cache dans l'arbre… Pas de doute pour l'inspecteur Utsumi : il s'agit de Cat's. Il envoie toutes les unités encercler l'arbre en négligeant la possible intervention du Rat. Celui-ci enrage de plus belle, tout le monde se fiche de lui, mais il va bientôt prendre sa revanche…

Tous les policiers sont maintenant regroupés autour de l'arbre, Toshio ordonne à Cat's de se rendre. Hitomi se montre et, d'un seul bond, saute de son perchoir pour se retrouver face à face avec l'inspecteur! Toshio n'en revient pas… Cat's ne manque pas d'aplomb. Mais Hitomi n'est pas prête à se rendre, il faudra qu'il l'attrape lui-même et, avant de s'enfuir, elle lui donne un baiser!! Toshio s'évanouit sous le coup de l'émotion. Pendant ce temps, Kamiya profite de la sécurité réduite dans la salle d'exposition pour s'emparer de la toile. Toshio reprend connaissance, Cat's s'est échappée et le Rat a volé le tableau…

Kamiya s'est réfugié un peu plus loin, au bord d'un petit lac. Il savoure sa victoire en allumant une cigarette… mais sa vue commence à se brouiller! Rui et Hitomi surgissent devant lui, la satisfaction se lit sur leurs visages. Effectivement, la nuit précédente, Hitomi a piégé les cigarettes avec un somnifère, et a dissimulé un mouchard dans les cheveux de Kamiya! "Aphrodite" est maintenant en possession de Cat's.

de Maruku

 

CHAPITRE 126 : UN PEU DE DOUCEUR DANS UN MONDE DE BRUTES
Titre original: 甘いささやき - Amai sasayaki

Réunion à la brigade spéciale : le Chef annonce qu'un nouvel inspecteur va les rejoindre dans la lutte contre Cat's Eye. Selon la direction centrale, il s'agirait d'un policier d'élite… Hitomi et Ai apprennent la nouvelle grâce au micro.

En déposant un rapport au commissariat, Toshio rencontre Kizaki. Ils en viennent à discuter de leur position respective au sein de la police. Toshio attend avec impatience l'arrestation de Cat's pour enfin rentrer de son exil. Kizaki, quant à lui, semble très bien connaître le nouveau membre de la brigade… D'après ce qu'il dit, c'est un inspecteur de grand talent et de grande classe, mais toutefois la mutation à la brigade semble être la pire des disgrâces.

Au café, toute l'équipe attend l'arrivée du nouveau. Le Chef est ému : grâce à ce superflic, ils vont enfin coincer Cat's… La porte du café s'ouvre, c'est Kizaki… Toshio ne comprend pas immédiatement la situation. Kizaki sort alors son ordre d'affectation : c'est lui le nouveau membre de la brigade!! Le Chef ne s'en remet pas. Toshio s'énerve : comment Kizaki a-t-il osé se vanter ainsi? Pourtant ce dernier a un plan particulier pour arrêter la voleuse. Puisque c'est une femme, il espère la faire craquer grâce à son visage d'apollon! Toute l'équipe tombe à la renverse, Kizaki ne doute vraiment de rien. Rui et Hitomi assistent amusées aux divagations du prétentieux. Il est urgent de le remettre à sa place…

Le soir même, alors que Kizaki est seul de garde à la brigade, Hitomi lui rend une petite visite surprise. Il l'aperçoit par la fenêtre, accrochée à un ballon : elle lui donne rendez-vous sur le toit.

Fidèle à ses convictions, Kizaki lui fait un ridicule numéro de charme et annonce qu'il ne veut pas l'arrêter. Au contraire, il lui offre son amour! Hitomi est consternée par la vanité de l'inspecteur mais elle joue le jeu et s'approche de lui. Kizaki, d'un geste leste, lui passe les menottes! Le policier exulte, il croit avoir enfin piégé Cat's… Mais rien ne résiste à Hitomi, pas même des menottes : elle a réussi à les ôter et s'en sert pour accrocher Kizaki au ballon. Celui-ci ne comprend pas ce qui lui arrive, il commence à s'envoler dans les airs! Par réflexe, il parvient à se retenir à la rambarde… Mais Hitomi n'en reste pas là, elle lui destine sa dernière carte : elle la lance et scalpe le pauvre Kizaki!

de Maruku

 

 

Back to top