Livre d'Or

 

Sommaire

News

Actualité

Réseau Angelus City

Staff

Projets

Manga

Histoire

Personnages

Résumés

Heintz Collection

Listes des éditions

Anime

Personnages principaux

Episodes

Staff de l'anime

Seiyuus / Doubleurs

Interviews

Heintz Collection

Films

Musique

Divers

Dossiers & Articles

Galeries

Fanwork

Produits dérivés

Angelus City

 

 

 

  Tomes: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Episodes

CAT'S EYE - TOME 4

Editeur: Tonkam Editions

Date: 1/3/1999

Prix: 59 F

ISBN: 2-912-628-46-6

Edito: Ca fait déjà trois ans que je dessine Cat's eyes. Avec ce quatrième volume, on arrive à un total de plus de 50 épisodes. Au début, je ne pensais pas que cette série durerait aussi longtemps... Cat's eyes a aussi volé tout mon temps et mes vacances... Mais je ne compte pas encore l'arreter... En effet, comment le prendriez-vous chers amis lecteurs, si je me permettais d'interrompre l'histoire d'amour de Toshio et Hitomi...?

 

Chapitres: 45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  

 

CHAPITRE 045 : LA LETTRE D'AMOUR DE CAT'S
Titre original: キャッツからのラブレター - Cat's kara no love letter

Depuis qu'il a aperçu Cat's sur le quai de la gare, Toshio ne cesse d'y penser. Ainsi, il lui arrive fréquemment de rêver d'elle à voix haute et en plein jour… au commissariat.

Mlle Asatani sait ce qu'il en est. Elle pense que Toshio pourrait avoir des sentiments pour la voleuse. Pour en être sûre, elle met un stratagème au point. Toshio se rend aux toilettes, Asatani le suit discrètement et dépose bien en évidence une fausse carte de Cat's à l'entrée. Elle claque la porte pour attirer son attention, Toshio repère la carte : c'est un rendez-vous fixé à la fête foraine le lendemain…

De leur côté, Takeuchi et Hirano s'inquiètent pour Toshio qui est plutôt déprimé ces temps-ci. Inquiétude de courte durée puisqu'ils croisent bientôt le jeune inspecteur qui, venant de trouver la carte, est tout sourire (il a même oublié de fermer sa braguette).

Le soir, Toshio n'arrive pas à s'endormir : il compte les moutons… mais ce n'est pas du goût de Hitomi car il le fait à voix haute et celle-ci l'entend depuis sa chambre.

Lendemain matin : Toshio se réveille en retard, il sort en trombe du café direction la fête foraine. Hitomi pénètre dans la chambre de Toshio, elle découvre le chantier qu'il y a laissé la nuit dernière à cause de son insomnie. En rangeant ses affaires, elle trouve par hasard la fausse carte écrite par Asatani…

Toshio arrive pile à l'heure à la fête. Le rendez-vous doit avoir lieu dans la cabine rouge de la grande roue. Il entre à l'intérieur, une jeune femme l'attend (c'est Mlle Asatani!), coiffée d'un large chapeau. Toshio ne voit pas son visage, il vient s'asseoir à côté d'elle. Asatani lui tend la main, Toshio la prend et, extrêmement gêné, lui débite quelques banalités. La jeune femme lui demande ce qu'il pense d'elle : Toshio ne sait plus où se mettre. Mlle Asatani insiste en lui demandant s'il y a une femme dans sa vie… il ne répond pas mais remarque les jambes de sa mystérieuse voisine : ce ne sont pas celles de Cat's! Asatani qui est décidément tenace, demande s'il aime la jeune femme inspecteur avec qui il travaille. Toshio bredouille un "non"… Mlle Asatani décide alors d'arrêter le petit jeu, elle retire son chapeau et se tourne vers Toshio. Ce dernier tombe des nues, presque au sens littéral puisque la porte de la nacelle vient à s'ouvrir brusquement : Toshio bascule au dehors. Elle était heureusement arrivée à destination et c'est Hitomi qui a ouvert la porte. Celle-ci demande des explications sur la fausse carte, elle accuse Mlle Asatani de donner des rendez-vous amoureux à Toshio. Asatani lui déballe alors l'histoire de la rencontre secrète à la gare. Hitomi sauve la mise à Toshio en faisant croire à sa collègue que la carte rouge était en fait un code entre elle et Toshio pour mettre un peu de piquant dans leur vie amoureuse. Mlle Asatani n'en croit pas un mot étant donné le comportement de Toshio sur la grande roue. Ce dernier, pris de court, invente une excuse pour accréditer l'histoire montée par Hitomi. Asatani finit alors par abandonner la partie et quitte les lieux.

Hitomi voudrait en savoir plus sur la rencontre de l'inspecteur avec Cat's Eye. Toshio lui fait part de son vœu de pouvoir connaître Cat's plus humainement, mais aussi de pouvoir l'arrêter en flagrant délit. Après l'épisode de la gare, il pense que Cat's ne voudra plus le rencontrer…

Le lendemain, Toshio arrive au commissariat. Alors qu'il joue avec ses clés, une carte de Cat's jaillit et vient les clouer au mur : c'est une carte rouge! Elle annonce un prochain contact… Toshio est fou de joie, au grand dam de Hitomi qui observe la scène.

de Aka

 

CHAPITRE 046 : UN TÉMOIN DE TROP
Titre original: どこか危険な目撃者 - Dokoka kiken na mokugekisha

C'est la pleine lune, une jeune fille s'apprête à prendre quelques photographies pour le journal de l'école : c'est Kazumi, une camarade de classe de Ai…

Soudain, une ombre surgit, bondissant au-dessus des toits : c'est Hitomi. Kazumi l'aperçoit et réussit à prendre un magnifique cliché alors qu'elle passait juste devant la lune. Toshio et ses collègues arrivent sur les lieux, toujours à la poursuite de Cat's. Kazumi les observe de son balcon et se fait repérer par Takeuchi. Elle comprend alors qu'elle vient de photographier Cat's Eye!

Le lendemain, Takeuchi emmène Ai au lycée sur son vélo. Cette dernière est morte de honte, d'autant plus que Takeuchi en rajoute. Elle aperçoit bientôt Tetsu et saute discrètement du vélo pour le rejoindre. Kazumi est avec lui, Ai trouve cette dernière un peu trop "collante" avec son ami. Celui-ci avoue que Kazumi lui a proposé un rendez-vous en échange d'une photo de Cat's Eye. Ai n'en croit pas ses oreilles, elle veut absolument en savoir plus. Takeuchi arrive enfin et reconnaît Kazumi (elle le traite de modèle réduit…), il veut récupérer la pellicule immédiatement mais la jeune fille n'est pas d'accord, elle veut la développer elle-même. Ai, complètement affolée, appelle au café mais elle n'a pas le temps d'expliquer la situation à Hitomi : elle se fait surprendre par Kazumi.

Au commissariat, Toshio apprend l'existence de la photo. Il est dans tous ses états, surtout que Takeuchi est revenu les mains vides. Il ira donc lui-même récupérer la pellicule. Kazumi invite Tetsu pour développer la pellicule mais refuse que Ai vienne sous prétexte que la chambre noire est trop petite. Depuis le début, Kazumi n'a qu'une idée en tête : mettre le grappin sur Tetsu. Une fois à l'intérieur de la pièce, elle l'oblige à lui donner un baiser en échange de la photo… mais Ai veille, elle a en effet réussi à s'introduire dans la pièce et, au bon moment, leur renverse une bouteille de révélateur sur la tête. Ils partent se changer et Ai en profite pour détruire la pellicule. Quand Kazumi et Tetsu reviennent, la pellicule a disparu. Toshio arrive sur place, comme prévu, et retrouve Ai et Tetsu. Ce dernier lui apprend qu'ils ont perdu le film… mais la malicieuse Kazumi apparaît et annonce qu'elle s'était trompée de pellicule. Ai blêmit, car cette fois, Kazumi a eu le temps de développer le bon film : elle montre la photo à Toshio, étonnement général…

En effet, la photo est très réussie mais grâce à l'effet de contre-jour de la lune, on ne voit que la silhouette de Cat's et absolument pas le visage de Hitomi.

de Maruku

 

CHAPITRE 047 : LA CHASSE AU SCOOP
Titre original: スクープをねらえ! - Scoop o nerae!

Kazumi est décidée à faire un reportage complet sur Cat's Eye. Pour cela, elle se rend au café pour interroger Toshio, Takeuchi et Hirano. Ce dernier accepte de répondre aux questions. Kazumi lui demande pourquoi il garde toujours ses lunettes noires… la question n'est pas du goût de Hirano mais la petite peste insiste et lui arrache ses lunettes. Le policier s'énerve et sort son arme (pour changer!). Kazumi tire rapidement ses conclusions : les trois policiers ne sont que des incapables. Hirano éclate à nouveau.

Arrivée de Mlle Asatani : elle a des nouvelles de Cat's, Kazumi est écartée de la discussion mais en journaliste avertie, elle enregistre la conversion à l'insu des policiers. La prochaine cible de Cat's Eye est un tableau du musée Oota, le vol est prévu pour le lendemain, dans la nuit…

Musée Oota, deux agents annoncent avoir attrapé Cat's. Toshio accourt mais la jeune fille qu'il découvre est Kazumi. Elle s'était introduite dans la place et se cachait à l'affût d'un scoop. Quelques vannes fusent à l'intention de Takeuchi et Hirano et celui-ci perd à nouveau son sang-froid. Pendant ce temps, Rui et Hitomi sont en position à l'extérieur…

Kazumi n'a pas dit son dernier mot, elle s'apprête à rentrer chez elle mais demande à Hirano qu'on la reconduise, car la pauvre petite a peur toute seule la nuit. Le jeune policier, naïf, va chercher quelqu'un et Kazumi en profite pour s'enfuir. Elle a l'intention de se placer aux premières loges, en s'introduisant à nouveau dans le musée par une fenêtre. Celle-ci se situant au deuxième étage du musée, Kazumi grimpe à l'aide d'un grappin…

Les policiers sont maintenant réunis dans la salle d'exposition. Deux cartes de Cat's jaillissent soudain et viennent décrocher le tableau du mur, suivies de quatre autres qui brisent les lampes. La salle est désormais plongée dans l'obscurité, Toshio hurle que Cat's est là et Kazumi, à la fenêtre, se tient sur ses gardes…

Hitomi surgit alors en fracassant la vitre sous les yeux de Kazumi. Cette dernière, pétrifiée, ne réagit pas tout de suite. Hitomi se réceptionne au sol, le tableau en main… Mais elle se fait surprendre : l'apprentie journaliste réussit à la photographier en action… Heureusement, Rui, en couverture, réagit immédiatement et à l'aide d'une carte fait sauter l'appareil photo des mains de Kazumi. Celle-ci, dans la surprise, dérape sur le rebord de la fenêtre et tombe dans le vide… Hitomi la rattrape in extremis dans ses bras, puis la laisse sur place, évanouie.

Le lendemain, l'affaire est en première page du journal du lycée. Kazumi se fait réprimander par Toshio pour ses exploits de la nuit dernière, elle promet de ne plus recommencer… mais ne lâche pas encore le morceau, en effet, elle a cru reconnaître la silhouette de Cat's Eye…

de Maruku

 

CHAPITRE 048 : UNE FILLE AGAçANTE
Titre original: うるさい小悪魔 - Urusai koakuma

Kazumi est en train de faire quelques photos quand elle aperçoit Hitomi et Toshio se baladant. Toshio propose d'aller chercher à boire, Hitomi l'attend. Deux gars la repèrent et viennent l'importuner. Un des deux insiste un peu trop et se ramasse une énorme baffe, le second veut s'en mêler mais plus rapide que le vent, Hitomi l'esquive. Le premier type remet ça : deuxième esquive. Bien décidés à se venger, les deux voyous veulent poursuivre Hitomi mais ils s'étalent minablement par terre, pantalons sur les chevilles. En effet, Hitomi a habilement réussi à subtiliser leurs ceintures. Toshio revient avec les boissons, Hitomi se réfugie auprès de lui. Les deux types, en voyant l'insigne de police de Toshio, déguerpissent sans demander leur reste. Kazumi a observé toute la scène et reste bouche bée devant l'habileté de Hitomi.

Mlle Asatani était là aussi. Elle sait que Kazumi à des doutes sur Hitomi, Asatani ne se gêne donc pas pour exposer ses certitudes et propose à la jeune fille un plan pour prouver l'identité de Cat's Eye… En effet, la voleuse a annoncé sa visite au musée Motoei le lendemain, à une heure du matin : Asatani veut que Kazumi retienne les sœurs Kisugi chez elles à ce moment-là.

Et voilà Kazumi, le soir même, qui débarque au café. Elle voudrait y passer la nuit car, son père absent, elle se retrouve seule à la maison. Les sœurs sont d'accord mais Hitomi subodore une entourloupe…

En effet, dès qu'elle est seule, Kazumi se met à fureter un peu partout dans la maison. Elle va en particulier voir Hitomi dans sa chambre et lui avoue son admiration à cause de son allure identique à Cat's… L'allusion va un peu trop loin pour Hitomi, les sœurs sont maintenant persuadées que Kazumi est là en qualité d'espionne, et que Mlle Asatani est derrière tout ça. Au musée Motoei, Toshio supervise le dispositif de sécurité, Mlle Asatani, quant à elle, est plutôt confiante. Il est maintenant minuit et demi, Hitomi a une idée pour agir sans éveiller les soupçons de leur invitée fouineuse. Elles se réunissent toutes les quatre pour prendre un café, Kazumi place une fine allusion à Cat's qui doit justement frapper cette nuit mais pense qu'elle ne viendra pas, Hitomi lui demande la raison… mais la jeune fille n'a pas le temps de finir son explication, elle s'endort sur la table! Hitomi a mis un somnifère dans sa tasse.

Il est une heure pile, comme annoncé, Cat's Eye s'empare du tableau sous le nez des policiers, Mlle Asatani ne sait plus quoi penser.

Au café, Kazumi se réveille doucement… au beau milieu d'une partie de poker avec les sœurs Kisugi. Elle regarde l'heure : il est une heure moins le quart!

Le lendemain, Mlle Asatani demande des explications à son "envoyée spéciale", mais celle-ci affirme que les sœurs étaient bien toutes là à une heure, elle avoue aussi s'être endormie mais pas plus de quelques minutes. Le plan de Hitomi a donc fonctionné à merveille : reculer la pendule d'une heure pendant que Kazumi dormait…

de Maruku

 

CHAPITRE 049 : DANS LA GUEULE DU LOUP
Titre original: 虎穴に入らずんばc - Koketsu ni irazunba...

Deux agents de police ramènent un homme saoul et plutôt agité au commissariat. Toshio et ses collègues ont l'habitude de résoudre rapidement ce problème : l'homme est conduit dans la cellule des criminels dangereux, histoire de le dégriser net.

Au café, Toshio raconte l'histoire à Hitomi, celle-ci trouve la méthode un peu extrême.

Une carte de Cat's a été reçue à la galerie Nishimura. La cible – le tableau "La Femme Nue" – a été en conséquence transférée au commissariat sous la protection de l'équipe de Toshio. Le Chef soulève un problème : Cat's a déjà réussi à cambrioler la réserve du commissariat… mais Toshio a une idée. Le soir, l'inspecteur semble très fier de lui et, seul dans sa chambre, il se félicite à voix haute… et grâce à un micro caché, Ai apprend où Toshio a placé la toile. Les trois sœurs sont désespérées : le tableau se trouve dans la cellule des criminels… Rui propose de renoncer pour cette fois, mais Hitomi veut quand même tenter le coup. Elle se rend au commissariat déguisée en poivrot. Les policiers, qui n'arrivent pas à la maîtriser, appellent Hirano à la rescousse. Hitomi en profite pour le provoquer en le traitant de yakuza, de "grand dadais" puis finit par un coup de pied dans la jambe! C'en est trop pour Hirano, et hop direction la cellule de dégrisement "spéciale". Hitomi est maintenant à l'intérieur de la cellule et continue de hurler pour accréditer son personnage, un des types lui dit de la fermer et vient l'empoigner assez fermement. Surprise! Il remarque que le prétendu ivrogne est une fille! Il devient un peu plus agressif et pense pouvoir s'amuser un peu avec elle… mais Hitomi n'est pas de cet avis, elle lui assène un énorme coup de pied au visage. Le type est K.O., ses comparses s'apprêtent à le venger, mais Hitomi a encore un atout : elle a pu subtiliser les clés de la cellule un peu plus tôt. Elle propose un marché à l'homme qui semble être le chef de la bande. Il accepte, impressionné par le courage de Hitomi…

Cris dans le commissariat, les détenus sont sortis de leur cellule. Toshio, Takeuchi et Hirano accompagnés de quelques agents tentent de les arrêter mais ils se font encercler, ce qui permet à Hitomi de s'échapper avec le tableau. Toshio s'aperçoit que c'est un coup de Cat's mais impossible de la poursuivre, la bande de caïds protège sa fuite. S'ensuit une bagarre avec les policiers… De son côté, Hitomi est saine et sauve mais n'en menait pas large dans la cellule.

de Maruku

 

CHAPITRE 050 : PORTÉE PAR LE VENT
Titre original: 風にだかれて - Kaze ni dakarete

Takeuchi et Hirano rejoignent Rui et Ai sur la plage. Les deux policiers sont en fait en mission avec Toshio, mais ne rechignent pas à prendre du bon temps avec les sœurs Kisugi. Toshio, de son côté, est parti faire une balade en barque avec Hitomi. En l'apprenant, Hirano propose à Rui de les imiter, Takeuchi fait de même avec Ai.

Toshio, seul avec Hitomi (en maillot de bain), ne parvient pas à la regarder. Elle lui fait remarquer gentiment. Leur petite excursion les conduit au pied d'une falaise… Hitomi, impressionnée, se demande si elle pourrait plonger d'en haut, mais Toshio la détrompe : la falaise fait plus de cinquante mètres de hauteur, et plonger ainsi conduirait à une mort certaine. Hitomi aperçoit alors un bâtiment au sommet de la falaise, Toshio la renseigne : c'est le musée que Cat's Eye a prévu de cambrioler la nuit prochaine. Cette fois encore, Toshio semble confiant puisqu'il a étudié les lieux et est certain que Cat's sera dans l'impossibilité de s'enfuir une fois son forfait commis. Hitomi se rend alors compte du fort vent ascendant qui souffle sous la falaise, ce qui lui donne une idée… Takeuchi, Hirano, Rui et Ai les rejoignent, tous les quatre dans la même barque, car il n'en restait qu'une disponible.

Le soir, à l'hôtel, Rui et Ai sont perplexes. En effet, il leur semble impossible de pouvoir réussir cette fois-ci étant donné la configuration des lieux et le dispositif policier mis en place… mais Hitomi expose son idée.

La nuit est tombée, tout est calme au musée où Toshio et son équipe attendent la venue de Cat's. Toshio compte bien la coincer… Soudain, une boule vient rouler aux pieds de l'inspecteur, elle s'immobilise, une carte jaillit, suivie immédiatement d'un éclair aveuglant… la toile a disparu! Toshio ordonne à ses collègues d'aller chercher des renforts, mais lui, de son côté, file direction la falaise. C'est en effet par là que Hitomi a prévu de s'enfuir, Toshio la rattrape au bord du précipice. Il lui explique comment il a deviné quel chemin elle prendrait : toujours le plus difficile et le plus inattendu! Toshio s'approche dans son dos et annonce qu'elle n'a plus aucune chance de s'échapper… mais Hitomi saute dans le vide et déploie deux ailes dans son dos qui, grâce au courant ascendant, ralentissent sa chute. Toshio n'en croit pas ses yeux. Coup de théâtre! Les deux ailes se brisent à mi-parcours, Hitomi heurte violemment la surface de l'eau et perd connaissance… Les recherches commencent au pied de la falaise, Toshio en tête, mais toujours aucune trace de Cat's. Et pour cause : Rui attendait sous l'eau avec son matériel de plongée et a ainsi pu récupérer sa sœur saine et sauve.

de Maruku

 

CHAPITRE 051 : LA DERNIÈRE BALLE
Titre original: ラストショット! - Last shot!

Hirano s'entraîne au tir. Toshio est impressionné : son collègue fait mouche à chaque coup. Mais quand on propose à Toshio de tirer à son tour, celui-ci refuse, embarrassé. Takeuchi semble connaître la raison de ce refus…

Toshio et Hirano se rendent au musée Johoku, ils ont été prévenus par téléphone de la découverte d'une carte de Cat's Eye. Mais, une fois sur place, l'employé du musée nie les faits et le conservateur, plutôt agressif, leur demande de partir. Les deux policiers ont des doutes. En effet, ils ont remarqué l'agitation manifeste de l'employé quand il tentait de se justifier… L'explication nous est bientôt donnée : le conservateur informe son employé que la cible de Cat's est un tableau volé dont la signature a été maquillée. Pour protéger son activité, l'homme n'a qu'une solution : éliminer Cat's Eye!

La nuit venue, Rui et Hitomi sont en poste à l'extérieur du musée. Cette dernière se charge de l'affaire. Entre-temps, l'employé du musée s'est rendu au commissariat. Il avoue à Toshio que son patron, ancien champion olympique de tir, à l'intention de tuer Cat's. L'inspecteur fonce immédiatement sur place accompagné par Hirano. Hitomi sort enfin du bâtiment, le tableau en main, tout s'est apparemment bien passé. Mais le conservateur est embusqué sur le toit et tient la voleuse dans sa ligne de mire… Toshio et Hirano déboulent alors à la grille du musée en criant à Cat's de se mettre à l'abri. Rui pense tout de suite à un sniper… Un coup de feu retentit, Rui a juste le temps de plonger pour protéger sa sœur. Toshio hurle au tireur de s'arrêter mais l'homme est devenu enragé, il se met à tirer aussi sur les deux policiers. Toshio tente de rejoindre Hitomi et Rui cachées comme eux derrière une statue dans le parc du musée, mais il manque de se faire avoir par le tireur. Hirano riposte, il pense en effet l'avoir localisé sur le toit du bâtiment. Toshio utilise la veste de son partenaire comme leurre pour repérer avec précision le forcené, la tactique marche, Hirano fait feu… plus aucun bruit… Hirano croit l'avoir atteint. Mais un nouveau coup de feu éclate : Hirano s'effondre, touché à l'épaule! C'est maintenant à Toshio de jouer, mais il ne reste plus qu'une seule balle dans le revolver de Hirano… Une carte jaillit et vient se planter sous le nez de Toshio : Cat's propose de faire diversion pour permettre à l'inspecteur de neutraliser le tireur. C'est le seul moyen de réussir. Toshio donne le signal à Cat's et c'est Hitomi qui s'y colle : elle s'élance au milieu de la cour. Toshio sort en un éclair de son abri, le tireur choisit de viser Hitomi, celle-ci plonge en avant… coup de feu… Toshio tire à son tour et au même instant Rui lance une carte "supersonique" en direction du sniper. La balle de Toshio le touche au bras! Sa carabine dégringole jusqu'au sol. Rui et Hitomi se sont enfuies, Toshio va ramasser l'arme et il n'en revient pas : la carte lancée par Rui est venue bloquer le percuteur de la carabine! L'inspecteur ne sait que penser, Cat's lui a encore sauvé la vie…

de Maruku

 

CHAPITRE 052 : AMOUREUX POUR UNE JOURNÉE
Titre original: ちょっとだけ恋人気分 - Chotto dake koibito kibun

Un restaurant en bord de mer. Toshio, seul, semble attendre quelqu'un. Rui fait son entrée dans l'établissement… Les clients, dont Toshio, restent sans voix en voyant entrer la superbe femme. Le but du rendez-vous était un coup monté par Hitomi et Toshio pour présenter un homme à Rui, mais ce dernier a dû partir, ce qui arrange plutôt la jeune femme qui avoue n'être pas encore prête à se marier. Pour ne pas être venue pour rien, Rui propose de faire marcher un peu Toshio. Elle se lève et vient s'asseoir à côté de lui. Toshio a du coup une vue plongeante sur son décolleté, il est de plus en plus mal à l'aise, d'autant que Rui en rajoute un maximum. Elle propose alors de passer le reste de la journée en amoureux avec Toshio. Ils sortent ensemble faire une balade sur les quais, Toshio ne voit toujours pas où Rui veut en venir. Celle-ci en vient même à draguer ouvertement l'inspecteur. Pour corser la situation, un photographe les prend pour un couple d'amoureux en promenade…

La journée se finit sur la plage. Rui demande à Toshio s'il a déjà embrassé Hitomi et, plus que gêné, il répond que non. Rui ne comprend pas que depuis le temps qu'ils sont ensemble il n'ait jamais pu le faire une seule fois. À brûle-pourpoint, elle demande alors à Toshio de l'embrasser! Il feint l'indignement et s'exécute par une petite bise sur la joue. Rui s'offusque, en effet, ce n'est pas comme ça que s'embrassent deux amoureux. Elle prend les devants et lui donne à son tour un vrai baiser sur la bouche… Toshio ne dit plus un mot mais Rui finit par révéler le but ce rendez-vous : il faut que Toshio montre ses sentiments à Hitomi, c'est la seule façon pour lui de garder son cœur. Toshio comprend enfin que Rui vient de lui donner une vraie leçon d'amour.

Retour à la maison, le soir, Hitomi est désolée que son petit stratagème n'ait pas marché. Mais Toshio lui avoue que la journée n'a pas été perdue pour tout le monde, puisqu'il a appris des choses "intéressantes"… Hitomi lui demande de quoi il parle mais Toshio se dégonfle : il n'ose toujours pas franchir le pas.

de Maruku

 

CHAPITRE 053 : UN CHAGRIN D'AMOUR
Titre original: これも失恋? - Kore mo shitsuren?

Takeshi est en pleine déprime. Les sœurs Kisugi sont désolées pour lui. Toshio pense que c'est à cause d'un rendez-vous raté avec Machiko, la fille du Chef. Le fait est que la jeune fille a refusé l'invitation sans même l'avoir rencontré. Toshio et Hitomi sont indignés par un tel comportement. Takeshi est très peiné et humilié par les agissements de cette fille.

Le soir même, Toshio décide d'écrire une fausse lettre d'excuses pour rendre le moral à son collègue. Hitomi vient le voir dans sa chambre pour récupérer un livre, mais elle trouve Toshio endormi sur son travail. Elle en profite pour lire son brouillon, ce qui l'amuse beaucoup car il a essayé d'écrire la lettre comme une fille l'aurait fait. Hitomi décide de prendre les choses en main…

Et le lendemain, Hitomi, déguisée en Hirano (enfin presque), apparaît à la sortie du lycée de Machiko à bord d'une Rolls-Royce Phantom. Elle invite la jeune fille à monter dans la voiture après s'être présentée comme étant Takeshi Hirano. Éblouie par son arrivée sensationnelle, elle ne peut refuser. Les voilà donc parties pour une balade en Rolls, avec au volant, Rui habillée en chauffeur de maître. Machiko s'étonne qu'un simple policier comme Hirano puisse posséder une telle automobile. Takeshi/Hitomi insiste pour passer la journée avec elle. La jeune fille accepte mais avec une arrière-pensée : elle voit toujours Hirano comme un "simple flic". Le spectacle continue, Hitomi emmène Machiko dans un des hôtels les plus chers du Japon! Sur les lieux, tout le personnel les attend cérémonieusement. C'est aussi la première apparition de M. Nagaishi – le gestionnaire de la fortune des sœurs Kisugi – qui pour l'occasion fait office de maître d'hôtel. Machiko est de plus en plus impressionnée, toutes les tables du restaurant ont été réservées pour la journée. M. Nagaishi prend son rôle à cœur mais ne se retient pas de rire devant le ridicule de la situation. Pour en remettre une couche, Takeshi/Hitomi ordonne qu'on prépare son yacht pour partir dîner en mer avec son invitée. En se rendant au port, elles croisent Rui. Celle-ci, plus attirante que jamais, fait croire à Machiko qu'elle a déjà eu un rendez-vous avec Takeshi et que la jeune fille a eu tort de décliner son invitation la première fois. Rui se retient elle aussi d'éclater de rire en présence de Hitomi déguisée ainsi en homme.

Embarquement sur un magnifique voilier. Machiko se doute que "Takeshi" doit être très riche, mais alors à quoi bon exercer le métier de policier? Hitomi lui répond que c'est pour pouvoir vivre pleinement sa passion des armes à feu (M. Nagaishi est encore mort de rire!). Machiko en vient à demander la raison pour laquelle Takeshi/Hitomi l'a invitée. Hitomi répond qu'elle avait promis de consacrer cette journée à la jeune fille, et c'est une question d'honneur de respecter sa parole… Machiko commence à comprendre qu'elle a mal agi avec Hirano en refusant le premier rendez-vous. Hitomi lui fait alors promettre d'écrire une lettre expliquant ses sentiments.

Quelques temps après, Takeshi (le vrai) reçoit ladite lettre, qui lui redonne immédiatement le moral : elle explique quel homme extraordinaire il est et que Machiko ne le mérite pas…

de Maruku

 

CHAPITRE 054 : LA GRANDE ÉVASION
Titre original: 華麗なるゲッタウェイ - Karei na ru getaway

Hitomi a donné rendez-vous à Kamiya dans un parc. Celui-ci est persuadé que la jeune femme s'est enfin décidée à refaire sa vie avec lui. Mais il est vite remis en place par Hitomi. En effet, pour son prochain coup d'éclat, Cat's Eye aurait besoin des services du Rat, et en particulier de son passé de pilote. Le voleur-journaliste n'en revient pas : Cat's veut réaliser un "casse en avion"! Hitomi use de ses charmes pour le faire accepter…

La cible est un tableau exposé au quarante-deuxième étage d'un building, et à cause du dispositif policier impressionnant, la seule fuite possible est la voie des airs.

La nuit du vol : Hitomi réussit sans problème à s'emparer de la toile et se dirige au sommet de l'immeuble, Toshio et son équipe à ses trousses. Arrivée sur le toit, Hitomi déploie un ballon gonflable et l'utilise pour s'envoler sous le nez des policiers. Hirano dégaine et s'apprête à faire feu sur le ballon… mais il n'en aura pas l'occasion, un avion bimoteur les surprend en passant en rase-mottes au-dessus du bâtiment. Kamiya aux commandes, Ai s'occupe de récupérer Hitomi à l'aide d'une pince mécanique. L'accrochage est réalisé sans soucis. Toshio, Takeuchi et Hirano sont complètement éberlués, mais l'heure n'est pas à la contemplation : Toshio ordonne de suivre l'avion par tous les moyens. L'appareil en fuite est localisé grâce au radar de la défense aérienne alors qu'au sol, plusieurs voitures de patrouille sont mobilisées avec Toshio en tête.

Hitomi a maintenant rejoint la cabine, le Rat commence à s'énerver, il ne voit pas du tout où les deux sœurs veulent se poser. En effet, aucune route ou piste d'atterrissage n'est visible… Mais Hitomi annonce pourtant qu'un terrain tout à fait valable existe tout près : le Country Club Queen de Tokyo, un golf! Kamiya n'en croit pas ses oreilles, Hitomi a perdu la raison pense-t-il… mais pas du tout : elle informe son pilote incrédule que le golf leur appartient! Encore un autre problème : la soi-disant piste d'atterrissage n'est pas éclairée, mais le Rat n'est pas au bout de ses surprises. Des balises lumineuses viennent d'apparaître au devant de l'avion, Kamiya peut maintenant atterrir en toute tranquillité. L'avion n'est plus détecté au radar, Toshio pense qu'il a dû se poser, et la seule possibilité dans le coin est le Country Club…

Sur le terrain de golf, Kamiya découvre l'origine des balises : les phares de plusieurs dizaines de voitures. Il est aussi concerné par l'arrivée imminente de la police qui pourrait faire le lien avec les sœurs Kisugi. Les trois aviateurs sont alors rejoints par Rui et M. Nagaishi. Ce dernier n'est pas venu seul et à son signal, une centaine d'hommes, tous experts en mécanique, se ruent sur le bimoteur et commencent à le désosser. En moins de trente minutes, l'avion est entièrement démonté et évacué en pièces détachées dans les différentes voitures. Le Rat est scié, plus aucune trace de l'appareil! Il commence vraiment à se demander qui sont réellement ces filles…

de Maruku

 

CHAPITRE 055 : UN GARCON DE COURSE EXCEPTIONNEL
Titre original: 夢のようなメッセンジャー - Yume no yo na messenger

Ai et Tetsu visitent une exposition sur l'art des États-Unis se tenant dans l'immeuble Torikoshi. Kamiya est aussi présent sur les lieux, son attention est attirée par la voix de Ai hurlant que les toiles exposées sont toutes fausses, les vraies seraient en fait à New York! L'adjoint du directeur s'en mêle et s'apprête à expulser les deux jeunes gens puisque, selon lui, Ai n'a aucune preuve. Kamiya intervient en tant que journaliste et demande des explications. Le directeur lui fournit des certificats d'authenticité issus directement de l'Union des Musées Américains. Kamiya doit admettre qu'ils semblent vrais mais Ai n'en démord pas, les vrais tableaux sont à New York. Très sûr de lui, le directeur propose alors à la jeune fille, pour prouver ses accusations, qu'elle lui amène elle-même les toiles new-yorkaises. Ai est piquée au vif devant une telle arrogance.

Le soir, au café, Ai fulmine encore alors que Kamiya, lui, n'est toujours pas convaincu. Hitomi prend par contre très au sérieux l'histoire de sa petite sœur. C'est ainsi que, la nuit venue, Hitomi part en reconnaissance à la galerie Torikoshi. Les allégations de Ai sont vites confirmées : les deux hommes sont des escrocs qui profitent de l'exposition pour vendre leurs fausses toiles au prix fort.

Retour au café : Ai est enragée, Rui pense qu'une action d'urgence est nécessaire pour rétablir l'honneur bafoué de sa sœur… Elle téléphone à New York pour essayer de faire venir les toiles au Japon. Appelé à la rescousse, M. Nagaishi est du même avis : démasquer les escrocs est dans l'intérêt de tout musée digne de ce nom. En effet, le musée de New York accepte de leur prêter les œuvres d'art en question mais pour une journée seulement. Ai n'est pas consolée pour autant car il faut bien plus d'une journée pour un aller-retour avec la cité américaine. Heureusement, M. Nagaishi a un atout dans sa manche : sur une proposition de Rui, il décide de faire appel au président des États-Unis en personne pour qu'il mette à leur disposition des avions de chasse. Kamiya tombe des nues! Qui est donc ce Nagaishi?

Une escadrille de F-15 de l'US Air Force se dirige bientôt vers le Japon, après un ravitaillement en vol, ils se posent sur la base militaire de Atsugi. Les trois sœurs accompagnées de M. Nagaishi et Kamiya se rendent sur le toit du Queen, voisin de l'immeuble Torikoshi, pour attendre l'arrivée des tableaux. Un hélicoptère de la Navy américaine apparaît enfin dans le ciel : les tableaux sont là! Il faut maintenant trouver un moyen de confondre publiquement les escrocs. Hitomi a son idée : faire une exposition éclair d'une journée avec les vraies toiles…

Le lendemain, un employé de la galerie Torikoshi découvre, affolé, l'exposition de l'immeuble voisin annoncée à grand renfort de publicité. Les deux escrocs se rendent sur place et constatent que tous les originaux y sont. Ai fait alors son apparition, les deux hommes sont anéantis : triomphe total pour la jeune fille!

de Maruku

 

CHAPITRE 056 : LE DERNIER ADIEU
Titre original: 滅びゆく魂 - Horobi yuku tamashii

Toshio, Takeuchi et Hirano sont chargés d'assurer la surveillance aux alentours de la rade où mouille le paquebot Mermaid ("la sirène"). Ce navire a été affrété spécialement depuis la France par M. Godard, le président de l'Union Internationale des Musées. Toshio observe le bateau et aperçoit Mlle Asatani, tout sourire, qui lui adresse un salut malicieux. Les policiers sont dégoûtés, alors qu'ils sont obligés de rester à se geler sur les quais, leur collègue est tranquillement à bord où se déroule une fête somptueuse.

Une vedette amène bientôt de nouveaux invités vers le paquebot. Quelle n'est pas la surprise de Toshio quand il voit que Hitomi en fait partie. Une fois à bord, la jeune femme croise Mlle Asatani qui n'en revient pas non plus. Hitomi est en fait une invitée très privilégiée de M. Godard. Ce dernier ne tarde pas à venir l'accueillir devant Mlle Asatani médusée…

Hitomi, vêtue d'une magnifique robe de soirée, pénètre dans la salle de bal au bras de M. Godard, sous les murmures d'admiration. Les deux personnes ouvrent le bal, M. Godard fait part à sa cavalière de la vraie raison de sa venue à Tokyo : en tant que vieil ami et admirateur de l'œuvre de Heintz, il tient à faire cadeau de toute sa collection aux sœurs Kisugi. Hitomi s'étonne d'une décision aussi soudaine… M. Godard lui dit la vérité : il est sur le point de mourir d'un cancer! La tristesse se lit sur le visage de Hitomi et, pour le remercier de son geste, elle décide de lui offrir à son tour un dernier cadeau. Ils s'éclipsent alors tous les deux à bord d'une vedette. Mlle Asatani, malgré sa surveillance serrée, n'y a vu que du feu. L'alerte est bientôt donnée : M. Godard a disparu! Asatani se rend compte que Hitomi a aussi quitté le bord, ce qui lui permet de remettre sur le tapis sa théorie Cat's Eye/Hitomi. Elle pense en effet que Cat's a enlevé le président pour obtenir une rançon. Toshio n'en croit pas un mot.

Hitomi et M. Godard arrivent dans le parking d'un immeuble dont le nom sera tenu secret. Ils prennent l'ascenseur et montent plusieurs étages… Les portes s'ouvrent, avec surprise M. Godard découvre Rui qui l'attendait. Les retrouvailles sont heureuses. L'invité de ce lieu ultra-secret découvre alors le trésor qui s'étale devant ses yeux : toutes les toiles de Heintz récupérées jusqu'à présent sont exposées! L'émotion est à son comble.

Retour au port, Hitomi et Rui retrouvent Toshio et Mlle Asatani pour l'appareillage du paquebot et le dernier départ de M. Godard.

de Maruku

 

CHAPITRE 057 : L'INOUBLIABLE RENDEZ-VOUS
Titre original: デートはサイコー - Date wa saiko

Toshio et Hitomi ont rendez-vous pour une sortie en amoureux. Ai dit à sa sœur de se dépêcher car Toshio est déjà prêt, mais quelle désillusion pour la jeune fille, Hitomi s'est habillée comme tous les jours. Ai pique une colère, elle ne comprend pas pourquoi Hitomi ne s'habille pas un peu mieux, surtout pour un rendez-vous. Elle craint qu'une certaine lassitude s'installe entre Toshio et sa sœur. Hitomi abdique et va se changer. Rejoint par Rui, Toshio attend toujours à l'extérieur, c'est alors que M. Nagaishi fait une entrée remarquée au volant d'une vieille Thunderbird de 1955 en parfait état. Première rencontre de Toshio et de M. Nagaishi. Ce dernier observe intensément l'inspecteur, Toshio est très impressionné puis le visage de M. Nagaishi s'éclaire enfin : il vient de comprendre une des raisons pour laquelle Hitomi tient à lui. Rui, qui est dans la confidence, fait allusion à un "father-complex"… Toshio n'a pas le temps de demander des explications puisque Hitomi arrive enfin. Surprise! Elle a mis une jupe (elle n'en met jamais d'habitude). Il est temps de partir sous peine d'arriver en retard au concert, première étape du rendez-vous. M. Nagaishi insiste pour que Toshio prenne la Thunderbird. Rui le remercie pour ce qu'il a fait aujourd'hui, mais le mystérieux homme laisse entendre que le spectacle n'est pas encore fini…

Hitomi et Toshio assistent à un concert de musique classique dirigé par un célèbre chef d'orchestre européen. Cependant, Toshio n'est pas à l'aise… en effet, il n'y a personne d'autre dans la salle, M. Nagaishi a réservé toutes les places du théâtre!

Le concert est fini, la journée se continue par une balade en voiture. Toshio avoue que malgré l'atmosphère un peu "spéciale", il a vraiment apprécié le concert. Hitomi reconnaît la route sur laquelle ils roulent, ils s'arrêtent un peu plus loin au bord d'une falaise avec vue sur la mer. Le paysage est magnifique. Hitomi confie à Toshio que l'atelier de son père se trouvait tout près de là. La nostalgie s'empare peu à peu de la jeune femme, elle se rapproche de Toshio, tout tremblant. Hitomi s'étonne du calme inhabituel qui règne à cet endroit… l'explication est bientôt révélée : M. Nagaishi et quelques hommes en tenue de combat et armés de fusils d'assaut ont dressé entre-temps un barrage sur la route et incitent "gentiment" les importuns à rebrousser chemin.

La nuit commence à tomber, Hitomi a conduit Toshio jusqu'à l'atelier, qui s'avère être en fait une grande villa. Toshio remarque une photographie de Hitomi enfant avec son père mais il n'a pas le temps de la voir de plus près, Hitomi appelle son compagnon sur le balcon d'où on a une vue splendide sur les lumières citadines. La jeune femme se souvient des moments où elle les contemplait avec son père. Toshio, tendu, lui demande de but en blanc s'il ressemble vraiment à son père. Cette question surprend Hitomi, mais Toshio continue en expliquant qu'il ne pourrait jamais remplacer son père disparu. Hitomi semble touchée par les paroles de Toshio, elle lui répond alors qu'elle ne l'avait jamais vu en tant que tel. Pour elle, il est son ami d'enfance mais surtout son seul amour. Toshio est soufflé par les mots de Hitomi, ils se rapprochent tous les deux, c'est enfin le moment du premier baiser…

À l'instant crucial, un énorme tir de feu d'artifice vient tout mettre par terre! C'est beau et c'est signé le facétieux M. Nagaishi!

Retour au café : ses sœurs demandent à Hitomi comment s'est déroulé son rendez-vous. La jeune femme est un peu déconcertée par la mise en scène concoctée par M. Nagaishi mais promet de réessayer.

de Maruku

 

CHAPITRE 058 : LA REINE DES JOUEURS
Titre original: スーパーギャンブラー - Super gambler

"La Femme Dangereuse" est la prochaine cible de Cat's Eye. Le détenteur de la toile est aussi le propriétaire d'un casino, mais tout le monde ignore où se trouve vraiment cette personne. Hitomi propose d'essayer de se faire remarquer dans le casino pour faire sortir le propriétaire de son trou. La chance est déjà avec elle puisque Toshio mène justement une enquête sur ce même casino et elle l'a convaincu de la laisser venir avec lui.

Le couple arrive au pied d'un immeuble, le casino se trouve au vingtième et dernier étage. L'accès à l'établissement clandestin se fait grâce à un ascenseur et un code secret, que Toshio a pu se procurer, est nécessaire pour déverrouiller les portes du dernier étage. Quatre gorilles montent la garde à la sortie de l'ascenseur, Hitomi joue les vieilles habituées et ils peuvent ainsi pénétrer sans problème dans le casino. La salle est noire de monde. Toshio et Hitomi se dirigent vers la table de roulette. La jeune femme propose à son compagnon de tenter sa chance à ce jeu. L'inspecteur sort un billet de cinq cents yens mais tout le monde se moque de lui, en effet, le croupier lui annonce que la mise minimale est de dix mille yens! Hitomi ne supporte pas qu'on ridiculise ainsi son Toshio, elle décroche une de ses boucles d'oreilles en diamant (estimée à un million) et mise le tout sur le 23 rouge. Le croupier lance la boule… le 23 sort, Hitomi rejoue tout sous les yeux de Toshio, complètement dépassé. Encore gagné! Le jeune couple croule sous les jetons. Le croupier propose alors un "quitte ou double" à Hitomi, elle accepte et choisit la couleur rouge. Toshio n'en peut plus, le croupier n'est pas très fier non plus et, suant à grosses gouttes, il lance la boule… Tout le monde retient son souffle, la boule semble s'arrêter sur le noir, mais Hitomi, à l'aide d'une pièce de monnaie lancée à la vitesse de la lumière, dévie la boule sur une case rouge! La banque saute!

L'effet escompté se produit, un employé du casino apporte un carton d'invitation à Hitomi : le propriétaire voudrait la rencontrer, mais dans un autre endroit…

Le rendez-vous a lieu dans un hôtel, mais le propriétaire n'est pas sur place, il veut d'abord s'assurer que la jeune femme est vraiment une joueuse extraordinaire avant de la voir en personne. Hitomi a quand même réussi à savoir que le propriétaire se trouverait en ce moment à Kobe. Rui est déjà en route.

L'hôtel abrite en réalité un casino, Hitomi y pénètre sans soucis grâce à son carton d'invitation. Sur place, elle doit retrouver Ai et le Rat qui se sont infiltrés. Et effectivement, la petite sœur, déguisée en employé, vient l'accueillir. Une clameur provenant de la table de roulette attire son attention. Ai lui apprend que le Rat est en train de faire le spectacle. Hitomi s'assoit à la table et le Rat, déguisé en caïd américain, lui souhaite la bienvenue en misant sur le 18. Hitomi est bien décidée à se faire remarquer une fois de plus : elle mise sur le 9. Le croupier annonce le 9 rouge, Hitomi a gagné! Kamiya commence à paniquer, d'autant plus que son adversaire remporte mise sur mise. Le pauvre Kamiya est presque à sec, il met son tapis sur le 26 et, pour l'énerver davantage, Hitomi choisit la case voisine : le 30 rouge. Hitomi gagne encore cette dernière partie, le Rat perd son sang-froid et se jette sur le croupier en l'accusant de tricher. Il se fait alors expulser de la table par un autre homme qu'il reconnaît immédiatement : c'est aussi un croupier, très célèbre à Las Vegas car il est capable d'envoyer la boule sur le numéro de son choix! Il est là pour s'assurer du niveau de jeu de Hitomi. Cette dernière n'est pas impressionnée et mise tous ses gains sur le 7 rouge. Le croupier est prêt à lancer la boule mais le regard hypnotisant de Hitomi le retient dans son geste. Au même moment, le Rat lance une fléchette anesthésiante dans l'épaule du croupier : il ne parvient pas à lâcher la boule sur le plateau… Hitomi a toujours son regard lumineux fixé sur lui, Kamiya s'approche et retire discrètement la fléchette, le croupier finit par laisser tomber la boule, celle-ci roule et s'immobilise sur le 7! L'homme est vaincu, il reconnaît la joueuse exceptionnelle qu'est Hitomi.

de Maruku

 

 

Back to top