Livre d'Or

 

Sommaire

News

Actualité

Réseau Angelus City

Staff

Projets

Manga

Histoire

Personnages

Résumés

Heintz Collection

Listes des éditions

Anime

Personnages principaux

Episodes

Staff de l'anime

Seiyuus / Doubleurs

Interviews

Heintz Collection

Films

Musique

Divers

Dossiers & Articles

Galeries

Fanwork

Produits dérivés

Angelus City

 

 

 

  Tomes: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Episodes

CAT'S EYE - TOME 3

Editeur: Tonkam Editions

Date: 1/1/1999

Prix: 59 F

ISBN: 2-912-628-45-8

Edito: Ne trouvez-vous pas que les femmes ces temps-ci ont tendance à etre trop maigres et longilignes? Les femmes aux rondeurs agréables sont si belles en collant, elles ne devraient jamais essayer de maigrir!! Etrangement depuis quelques temps, on ne voit plus à la télé, au cinéma ou meme dans la rue que des femmes excessivement maigres. Moi je le clame haut et fort: "Etre maigre ce n'est pas forcément etre bien dans sa peau!!" AAAh, ça fait du bien de se lacher un peu...

 

Chapitres: 29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  

 

CHAPITRE 029 : LE B.A.BA DU CAMBRIOLEUR
Titre original: 泥棒のイロハ - Dorobo no iroha

La prochaine cible de Cat's Eye est une toile du musée Kudan. Perfectionniste, Hitomi s'entraîne dans une petite pièce reproduisant le système de surveillance en place au musée : il s'agit d'une caméra mobile et sensible aux mouvements. Rui supervise l'entraînement et se rend compte de la difficulté éprouvée par Hitomi. Rui est même prête à laisser tomber l'opération, mais Hitomi n'a pas dit son dernier mot et, d'un coup, disparaît de l'écran de surveillance. Explication : un nouveau gadget signé Ai! Celui-ci permet de diffuser une fausse image sur le circuit vidéo, mais pendant une minute seulement.

La nuit du vol arrive, Hitomi est plus que confiante surtout qu'aucun gardien n'est présent dans le musée. Toshio, chargé de la protection de la toile, est aussi très sûr de lui. Il se repose intégralement sur le système de surveillance mis en place.

Peu avant l'heure fatidique, Mlle Asatani débarque au café où se trouve Rui. Etonnée, cette dernière lui demande pourquoi elle ne se trouve pas au musée avec Toshio. Avec un sourire narquois, Mlle Asatani répond que sa présence n'était pas nécessaire, elle avoue même à Rui l'existence d'un dispositif caché : si Cat's s'empare du tableau, la salle sera entièrement condamnée empêchant ainsi toute fuite. Rui est catastrophée, il ne reste qu'une minute avant l'entrée en scène de Hitomi : trop tard pour la prévenir…

Hitomi pénètre dans la salle d'exposition par la fenêtre et neutralise immédiatement les caméras avec l'appareil de Ai. Après un coup d'œil dans le couloir, Hitomi a un doute et décide, par précaution, de bloquer le verrou de la porte. Plus que trente secondes avant le retour à la normale des caméras. Hitomi, prête à emporter le tableau, repère le système d'alarme mais il est trop tard pour réfléchir : elle décroche la toile du mur…

Ses craintes étaient justifiées, toutes les fenêtres sont instantanément barricadées par des volets métalliques et un cliquetis se fait entendre au niveau de la serrure de la porte.

Les caméras refonctionnent maintenant normalement. Toshio, depuis la salle de surveillance, découvre avec stupéfaction la disparition du tableau. Il court sur place, et trouve la porte ouverte : Cat's a pu s'échapper tranquillement car la porte ne s'est pas verrouillée…

de Maruku

 

CHAPITRE 030 : CES PETITS GESTES QUI VOUS TRAHISSENT
Titre original: なくてななクセ - Nakute nana kuse

Toshio et Ai regardent la télévision dans le salon. Hitomi arrive et les réprimande à cause de leurs mauvaises habitudes : Ai regarde la télé trop près et Toshio se ronge les ongles…

Musée Sagimiya : une carte de Cat's annonçant le vol du "Buste de Diane" est découverte. En observant le socle de la statue, Toshio a l'idée de se cacher dedans, un piège utilisé auparavant mais sans succès (Cf. chap. 1). Ses collègues ne sont pas convaincus, sauf Mlle Asatani qui a encore une idée derrière la tête. En effet, cette dernière veut que Toshio mente à Hitomi quant à sa présence au musée. Toshio est à nouveau furieux de voir qu'on soupçonne toujours Hitomi, mais le Chef s'y met aussi et l'oblige à suivre le plan de Mlle Asatani.

Le soir, Hitomi remarque que Toshio n'a pas l'air bien. Il lui raconte qu'il ne pourra pas s'occuper de l'affaire Cat's Eye cette fois-ci, il ne sera donc pas de garde au musée…

Hitomi est désolée pour lui mais n'est pas dupe : elle a remarqué que Toshio se frottait le nez pendant toute leur discussion, une de ses mauvaises habitudes… quand il ment!

La nuit du vol : les derniers préparatifs sont faits au musée, Toshio se glisse dans le socle de la statue et attend l'arrivée de Cat's. Hitomi et Rui arrivent bientôt sur place. Hitomi décide d'y aller seule. Toshio entend un bruit de pas dans la salle : pour lui, pas de doute, c'est Cat's Eye. Il bondit hors de sa boîte… et se retrouve nez à nez avec Asatani. Cette dernière était venue voir comment allait Toshio (Pff… N'importe quoi!).

Hitomi fait son apparition dans la salle d'exposition, elle se rapproche lentement du socle. Toshio en est sûr cette fois, Cat's est là prête à commettre le vol. Alors qu'il sent la statue bouger au-dessus de lui, il se détend brusquement pour surgir mais se cogne violemment la tête : le couvercle est coincé!

Le reste des policiers accourt dans la salle, ameuté par les cris de Toshio. Ils découvrent le couvercle du socle solidement fixé à l'aide d'une corde, et, à la place du "Buste de Diane", une carte de Cat's. Toshio, qui s'est encore fait avoir, rejette la faute sur Mlle Asatani.

de Maruku

 

CHAPITRE 031 : LA CHASSE AUX EMPREINTES !
Titre original: 指紋をねらえ! - Shimon o nerae!

Hitomi vient de récupérer une énième toile avec succès. Malheureusement, son gant gauche s'est déchiré et, en partant, elle laisse une empreinte très nette sur le rebord d'une fenêtre.

Chambre de Toshio, il fait encore nuit : le téléphone sonne… C'est Ai qui décroche (?) car, depuis quelques temps, des crises de somnambulisme la conduisent dans le lit de Toshio. Ce dernier prend l'appel, on lui annonce qu'une empreinte de Cat's Eye a été retrouvée. Il court immédiatement au commissariat. Le jour se lève, Hitomi est énervée : elle vient encore de trouver Ai dans le lit de Toshio… mais la petite sœur raconte l'histoire du coup de téléphone.

Au commissariat, c'est la déception. Aucune empreinte du fichier ne correspond. Asatani n'en est pas du tout étonnée, et désire parler au Chef en privé. Celui-ci, très perspicace, devine que Asatani en est toujours après Hitomi. Ils décident tous les deux d'aller au café pour tenter de prendre discrètement ses empreintes… Bon plan, mais Rui veillait au grain : elle a observé la scène depuis le café en lisant sur les lèvres (encore!).

Le Chef, Toshio et Mlle Asatani arrivent chez les sœurs Kisugi. Ils commandent chacun un café : le Chef, très malin, a apporté sa propre tasse. Hitomi s'apprête à le servir mais finalement c'est Rui qui saisit la tasse (premier échec!). Le Chef n'est pas en reste, il demande le pot de sucre à Hitomi mais Toshio intervient : pas de sucre pour le Chef à cause de son diabète. Hitomi acquiesce et reprend le pot de sucre (deuxième échec!).

Asatani et le Chef ne savent plus quoi faire pour avoir les empreintes de Hitomi. Ils repèrent finalement un verre qu'elle vient de poser sur le comptoir. Asatani fait une diversion minable, le Chef en profite pour s'emparer du verre et, prétextant avoir du travail, ils quittent le café à la hâte.

Comparaison des empreintes digitales au commissariat : troisième échec! Le Chef et Mlle Asatani n'en reviennent pas, elles ne correspondent pas du tout, et pour cause : au café, Hitomi portait un gant avec de fausses empreintes…

de Maruku

 

CHAPITRE 032 : MAUVAISE VUE MAIS BONNES DENTS !
Titre original: デカがネコにかみついた! - Deka ga neko ni kamitsuite!

Mlle Asatani poursuit Hitomi dans un entrepôt portuaire. Hitomi arrive à s'en débarrasser en lui balançant une pile de carton. Asatani perd ses lunettes et s'écroule. Mais elle n'est pas encore K.O. : alors que Hitomi s'éloigne, Asatani lui saisit la jambe. Il s'ensuit une bagarre dans les cartons, puis dans le feu de l'action, Asatani réussit à mordre Hitomi. Cette dernière reprend le dessus en poussant l'assaillante dans des sacs de farine. Hitomi s'enfuit.

La farine vole partout dans l'entrepôt et Mlle Asatani, qui plus est sans lunettes, n'y voit plus rien. Elle distingue toutefois une forme s'approchant d'elle. Croyant qu'il s'agit de Cat's Eye, elle lui saute dessus… Mais c'était Toshio. Ce dernier, sans prendre garde, écrase les lunettes de sa collègue (oups!).

Retour au bercail, Hitomi va prendre un bain bien mérité. Toshio arrive peu après accompagné par Mlle Asatani. Ne pouvant pas conduire sans ses lunettes, Toshio lui propose de rester pour la nuit. Pour Asatani, toutes les occasions sont bonnes pour démasquer Hitomi, pour cela elle demande à Toshio d'aller voir si Hitomi a une morsure au bras. Toshio est outré par cette demande, il ne veut plus entendre ses histoires au sujet de Hitomi. Asatani décide d'y aller elle-même, mais c'est impossible : elle ne voit vraiment rien sans ses lunettes. Finalement, Toshio accepte d'aller espionner Hitomi dans la salle de bain au risque de passer pour un satyre. Ça ne manque pas, ils se font repérer mais ne sont pas reconnus. Toshio en a assez, Asatani n'en fait qu'à sa tête. Il tente de l'empêcher d'entrer dans la salle de bain, une dispute éclate. Hitomi finit par sortir et tombe sur les deux inspecteurs qui s'expliquent de plus en plus violemment. Dans l'agitation, la montre de Mlle Asatani vole et retombe dans la baignoire encore pleine. Hitomi retrousse les manches de son peignoir et va la repêcher. En récupérant sa montre, Asatani ne sait plus quoi dire : il n'y a aucune trace de morsure sur les bras de Hitomi! Pourtant, elle l'a bien mordue, mais pas au bras… à la jambe!

de Maruku

 

CHAPITRE 033 : UN FLIC PAS COMME LES AUTRES
Titre original: 逆噴射刑事 - Gyakufunsha deka

Rui est sortie avec Ai pour trouver un tapis pour sa chambre. En rentrant, elles sont accostées en voiture par trois voyous un peu trop "collants". Ils se font jeter par Ai. Rancuniers, ils s'improvisent pilotes de stock-car et manquent de faire sortir Rui de la route… Un coup de feu retentit, un pneu éclate. La voiture des trois gars vient s'encastrer dans un lampadaire. L'auteur du coup de feu arrive sur les lieux : c'est un motard qui s'avère être aussi policier. Il ne se sépare jamais de son énorme revolver ni de ses lunettes noires.

Rui sort de sa voiture pour le remercier : coup de foudre, le policier tombe sous le charme de la jeune femme. Il lui demande son adresse mais Rui se défile bien vite et repart en voiture en laissant le jeune policier les bras ballants.

Café Cat's Eye : on retrouve Toshio discutant avec ce même policier, il s'agit de Takeshi Hirano, une nouvelle recrue du commissariat et placé sous la responsabilité de Toshio. Hirano doit écrire une lettre d'excuses suite à ses exploits accomplis plus tôt dans la journée.

Rui et Ai reviennent enfin au café, Hirano saute de sa chaise : il vient de reconnaître la dame de ses rêves. Les présentations sont faites. Hirano est intenable en présence de Rui mais Toshio réussit à reprendre le cours de la réunion : la prochaine cible de Cat's Eye a été annoncée, une toile du musée Nisetan…

La nuit du vol arrive. Hirano est tendu, c'est la première fois qu'il va se frotter à Cat's Eye. Rui et Hitomi sont en place prêtes à attaquer.

Soudain, coupure de courant (c'est Hitomi!), la pièce gardée par les policiers est plongée dans l'obscurité. Rui fait une entrée spectaculaire à travers la fenêtre. Hirano ne sait pas quoi faire, il trébuche et, perdant complètement son sang-froid, se met à tirer au hasard dans la pièce. Une balle manque Rui de peu, Toshio crie à tout le monde de se coucher au sol… La lumière revient, Hirano a vidé son barillet et la pièce est complètement dévastée. Plus aucune trace du tableau. Toshio et les autres policiers se lancent à la poursuite de Cat's Eye, personne n'a remarqué que Rui s'était elle-même déguisée en policier. De son côté, Hirano en est quitte pour une autre lettre d'excuses.

de Maruku

 

CHAPITRE 034 : LES FANTÔMES DU COMMISSARIAT
Titre original: ゴーストキャッツ - Ghost Cat's

Hirano fait sa pause-déjeuner au café quand il reçoit un coup de téléphone : un hold-up vient d'avoir lieu dans une bijouterie et les malfaiteurs en fuite se dirigent de son côté. Pour épater Rui, Hirano décide d'arrêter lui-même la voiture. Il sort dans la rue et, au moment où ils arrivent, dégaine son revolver et tire… Mais l'abruti se trompe de voiture, il tire sur celle de Toshio qui poursuivait lui aussi les voleurs. Après plusieurs tonneaux, sa voiture s'immobilise au milieu de la route…

Retour au commissariat : Toshio n'a que quelques égratignures, Hirano échappe de peu au renvoi car les voleurs ont finalement été arrêtés. Hitomi est là aussi, elle est venue pour soigner les plaies de Toshio, mais Mlle Asatani qui semble jalouse veut s'occuper elle-même de l'inspecteur, prétextant que Hitomi n'a rien à faire dans un commissariat. Une mini-dispute éclate entre les deux femmes, Toshio en fait les frais : il reçoit le flacon d'alcool à 90° en plein visage. Hirano est mort de rire, mais pas pour longtemps car il se retrouve de garde au commissariat cette nuit. En effet, il doit protéger un rubis récupéré par la police car il se pourrait que Cat's Eye tente de le reprendre.

La nuit venue, Hirano se retrouve seul au commissariat et il n'est pas rassuré. Hitomi, déguisée en Mlle Asatani, lui rend une petite visite pour voir "si tout va bien". En partant, elle lui demande d'éteindre les lumières, de cette façon Cat's sera moins méfiante…

Hirano est de moins en moins rassuré : il a peur dans le noir. Il entend alors un bruit de pas et une porte s'ouvrir. Croyant tout d'abord qu'il s'agit de Mlle Asatani, c'est Cat's qu'il voit apparaître soudain devant ses yeux. Il dégaine immédiatement et fait feu, mais rien n'y fait, elle disparaît tel un fantôme… Hirano est mort de peur, d'autres spectres apparaissent bientôt, il a beau tirer, il y en a toujours autant. Complètement dépassé, il s'évanouit… Grâce au dispositif holographique installé dans les lampes, voilà le petit Takeshi devenu totalement inoffensif, Hitomi n'a plus qu'à venir récupérer sa proie.

Le lendemain, au café, Hirano raconte son histoire de fantômes… et se fait passer un savon par Toshio.

de Maruku

 

CHAPITRE 035 : RASE-MOTTES
Titre original: カンフー刑事 - Kung fu deka

Toshio et Takeshi poursuivent Hitomi dans un parc. Ils se séparent et Takeshi se retrouve seul aux trousses de Cat's. Hitomi décide d'en profiter, elle se met à crier au secours à qui veut l'entendre, traitant Takeshi de satyre, de violeur, d'assassin etc. Ce dernier, comme à son habitude, dégaine son arme et s'apprête à tirer sur la fuyarde… Une geta (sandale en bois) le désarme : c'est un petit bonhomme qui vient de la lancer. Hirano le traite de nain de jardin, et l'autre, expert en art martiaux, l'étale d'un coup de pied. Toshio arrive enfin sur les lieux et reconnaît immédiatement l'intervenant : c'est Tetsuro Takeuchi, un ancien de l'école de police.

Retour au café : on apprend que Takeuchi rejoint l'équipe sur l'affaire Cat's Eye, mais déjà Hirano ne peut plus le supporter, surtout quand Takeuchi critique l'attirance qu'il a pour Rui, soi-disant trop vieille pour lui. Hirano est près d'en venir aux mains quand Ai arrive au café : Takeuchi a le coup de foudre à son tour. Hirano le traite de "lolicon" (lolita-complex : attirance pour les jeunes filles) et la dispute repart de plus belle, Toshio ne sait plus où se mettre…

Au commissariat : la prochaine cible de Cat's vient d'être annoncée, c'est une statue destinée à l'exposition d'art bouddhique. Hirano et Takeuchi sont chargés de convoyer la vraie statue alors que Toshio et Mlle Asatani, de leur côté, transporteront un leurre.

Takeshi n'est pas enchanté à l'idée de faire équipe avec "rase-mottes" (le surnom qu'il a donné à Takeuchi), car c'est ce dernier qui sera son supérieur pour la mission.

Takeshi est au café, toujours déprimé. Rui l'interroge gentiment et il s'avère vite aussi bavard que Toshio : il déballe tout le plan à Rui. Cette dernière lui fait alors promettre de bien s'entendre avec Takeuchi, Hirano ne peut rien refuser à sa belle…

La statue est chargée sur la moto de Hirano, Takeuchi monte à l'arrière. À peine en route, les deux policiers commencent à se disputer pour des broutilles. Rui et Hitomi sont déjà en place sur le trajet prêtes à intervenir… et ça ne tarde pas, Hirano et Takeuchi se font prendre dans un filet tendu sur leur passage, la moto continue toute seule un instant avant d'être reprise en main par Rui. Hitomi la rejoint d'un bond… Encore deux lettres d'excuses qui se profilent à l'horizon…

de Maruku

 

CHAPITRE 036 : UN TOUR DE PASSE-PASSE
Titre original: マジックハンド - Magic hand

Ai n'arrive pas à se défaire de Takeuchi. Sous prétexte d'assurer la protection des jeunes, il a même pris l'habitude de faire les entrées et sorties de son école.

Nouvelle affaire en vue : Cat's Eye a annoncé sa visite au musée Izumidai pour dimanche, sa cible est un tout petit tableau (à peine plus grand que Takeuchi d'après Hirano…).

C'est la fin de journée, Ai rentre de l'école avec ami Tetsu Kôno. Ils discutent de l'exposition au musée Izumidai dont une visite scolaire est prévue pour dimanche (tiens, tiens…). Ai aimerait bien que Tetsu y vienne aussi. Takeuchi, toujours aussi collant, fait alors irruption, ce qui les oblige à courir se cacher.

Le soir, Ai propose de s'occuper toute seule du tableau en profitant de la visite scolaire. Ses sœurs sont d'accord.

Dimanche, musée Izumidai : la visite scolaire commence. Tetsu remarque le nombre impressionnant de policiers présents, parmi eux Toshio, Mlle Asatani, Hirano et Takeuchi. Mlle Asatani demande à ce dernier de rester à son poste au lieu d'être toujours après les jeunes. Takeuchi ne supportant pas de recevoir des ordres venant d'une femme, une dispute éclate.

Tetsu emmène Ai voir le petit tableau, Takeuchi remarque qu'il lui tient la main : il se met en colère, le ton monte de nouveau quand Mlle Asatani s'en mêle. Takeuchi ne comprend pas ce qu'on lui reproche, mais Asatani et Hirano lâchent le mot fatal : "lolicon". Toshio, bien que plus réservé, est aussi du même avis. Takeuchi est peiné de voir qu'on le considère ainsi. Ai demande à Tetsu d'aller s'excuser auprès de lui. C'est à ce moment qu'elle en profite pour voler le tableau, mais pas de n'importe quelle façon car Mlle Asatani n'a pas ses yeux dans sa poche. En effet, celle-ci ne cesse de l'observer et Ai doit utiliser un de ses gadgets : un système de pinces mécaniques dissimulé sous sa veste vient remplacer le vrai tableau par une copie, et tout ça sans les mains! Mlle Asatani, bien que très attentive, n'y a vu que du feu.

de Maruku

 

CHAPITRE 037 : TRIPLE CRASH
Titre original: トリプルクラッシュ! - Triple crash!

Takeuchi arrive au café avec sa vieille bicyclette, ce qui n'échappe pas aux railleries de Hirano. Toshio s'y met aussi et débarque en annonçant à Hitomi qu'un "vieux vélo pourri" traîne devant la porte du café…

Plus tard : la fine équipe vient encore de se faire avoir par Cat's Eye, en effet Hitomi a réussi à cambrioler un musée en plein jour. Elle s'enfuit à moto. Toshio la poursuit en voiture, Takeuchi, toujours fâché, ne veut pas monter avec lui mais préfère utiliser son vélo. Hirano mène la chasse avec sa Harley. Hitomi suit un plan de fuite préétabli, elle a notamment prévu de s'échapper par les égouts. Arrivée sur les lieux, surprise : la bouche d'entrée est bloquée par un camion, Hitomi doit trouver d'urgence un plan B car Hirano est déjà sur ses talons.

Un passage à niveau fermé vient corser la poursuite. Hitomi en tire parti et saute par dessus avec sa moto en se servant d'une voiture comme tremplin. Hirano, toujours à ses trousses, est admiratif et décide de l'imiter… Mais il n'arrive pas au niveau de Hitomi du point de vue cascade et le malheureux vient s'écraser au milieu de caisses de bière. Toshio les suivait de près, il prend Hirano à son bord. Les deux policiers rattrapent vite Hitomi, Hirano dégaine et tire dans le pneu arrière de la moto, Hitomi est éjectée. Toshio savoure sa victoire au détriment de sa conduite : il ne remarque pas un piéton qui traverse la rue au même moment… Toshio l'esquive de peu mais ne peut éviter l'accident : la voiture fait plusieurs tonneaux. Chance pour Hitomi, le piéton avait un skateboard avec lui, elle s'en empare et dévale la rue sous les yeux de Toshio et Hirano qui s'extirpent tant bien que mal de la voiture.

C'est au tour de Takeuchi d'arriver enfin sur place, il propose à Toshio de monter sur son vieux vélo pour continuer la poursuite. Hitomi croit être hors d'atteinte quand elle voit les trois policiers, juchés sur le vélo, débouler à tombeau ouvert derrière elle. Ils ne sont plus qu'à un cheveu d'attraper enfin Cat's mais ils ignorent que Hitomi est aussi une pro du skateboard (elle sait décidément tout faire!) : elle réussit un magnifique dérapage accompagné d'un demi-tour qui ne laisse aucune chance au trio de policiers. Takeuchi ne parvient pas à freiner, ils viennent s'écraser irrémédiablement contre une palissade… Takeuchi n'a plus qu'à s'acheter une nouvelle bicyclette.

de Maruku

 

CHAPITRE 038 : UNE RIVALE POUR HITOMI !
Titre original: キャッツが恋がたき! - Cat's ga koi ga taki!

Takeuchi et Hirano prennent un café au Cat's Eye. Toshio est avec eux, mais il dort sur son siège. En effet, il a travaillé toute la nuit dernière. Hitomi vient le tirer doucement du sommeil… Stupéfaction! Toshio prononce le nom de "Mlle Asatani" en se réveillant. Hitomi lui renverse le pot d'eau sur la tête. Toshio demande à Hitomi la raison de son geste, il n'a pas le temps de finir sa phrase qu'il se reçoit le pot en pleine figure.

Mlle Asatani débarque en trombe au café : une carte de Cat's vient d'être découverte au musée Itabashi. Toshio sort immédiatement et avant de partir Takeuchi explique à Hitomi pourquoi Toshio s'est trompé de nom : il passe tout simplement plus de temps avec Mlle Asatani qu'avec sa petite amie. Hitomi prend conscience de cela, en effet à cause du travail de Toshio, elle ne le voit pratiquement jamais.

Le jour se lève, Toshio a encore travaillé toute la nuit. Hitomi, à la fenêtre de sa chambre, le voit arriver accompagné par Mlle Asatani. Ils semblent tous les deux très contents du plan mis en place. Mlle Asatani donne rendez-vous à Toshio au musée le soir-même pour la venue de Cat's Eye, l'inspecteur acquiesce en mettant sa main sur l'épaule de la jeune femme. Hitomi observe toute la scène. Arrivé dans sa chambre, Toshio veut parler à Hitomi mais celle-ci, très peinée, l'envoie promener.

Musée Itabashi, le soir venu : la police assure la sécurité. Au café, Rui et Ai attendent le retour de leur sœur. Ai se pose des questions sur les motivations de Hitomi vis-à-vis de Toshio, en particulier l'aime-t-elle vraiment? Rui lui explique que oui, et que c'est justement grâce à cet amour pour Toshio qu'elle peut ainsi réaliser tous ses "exploits".

Hitomi s'introduit dans le musée par un conduit de ventilation et parvient jusqu'à la salle d'exposition de la statuette gardée par Mlle Asatani et Toshio. Celui-ci est très affecté par la situation actuelle avec Hitomi. Perdu dans ses pensées, il ne fait pas attention à Asatani quand elle lui demande ce qui le tracasse… il lui répond en la confondant avec Hitomi. Mlle Asatani le foudroie du regard : à quoi pense-t-il donc en plein travail? Hitomi, de son côté, a tout entendu et réalise à quel point Toshio tient à elle. Soulagée, elle doit maintenant agir rapidement : une grenade lacrymogène et le tour est joué! Toshio et Asatani sont complètement déboussolés, Hitomi s'enfuit par la fenêtre avec la statuette.

de Maruku

 

CHAPITRE 039 : UN MÉTIER TYRANNIQUE !
Titre original: 刑事なんて! - Deka nante!

Toshio a enfin un jour de congé. Il en profite pour sortir toute la journée avec Hitomi : balade en ville, shopping et excursion en bateau. La journée se finit dans le parc. Hitomi est très heureuse d'avoir pu passer ces bons moments avec Toshio. Ce dernier se décide enfin à l'embrasser, Hitomi est un peu gênée mais attendait cet instant avec impatience… sauf que, au moment stratégique, le bip de Toshio retentit : c'est un appel du Chef, Toshio doit s'absenter.

Retour au café : Hitomi se plaint du métier très prenant de Toshio. Elle pense déjà à son prochain jour de congé, ce sera le premier juin. Or c'est justement ce jour là que Rui a prévu le prochain coup de Cat's Eye… En effet, une carte vient d'être reçue au musée Horie, la cible est la toile "Sur les bords du Rhin". De son côté, Toshio veut sacrifier son jour de congé pour s'occuper de l'affaire. Takeuchi et Hirano l'en dissuadent car Hitomi serait très déçue. Cette dernière n'est pas décidée, elle non plus, à laisser tomber la mission mais Rui et Ai la convainquent : il ne faut pas qu'elle laisse passer cette occasion d'être avec Toshio. Ai s'occupera donc seule du musée.

Hitomi fixe rendez-vous à Toshio dans un café le premier juin à treize heures, en insistant bien pour pas qu'il n'oublie car le jeune inspecteur est obnubilé par Cat's Eye. Ceci provoque un sentiment bizarre chez Hitomi puisqu'elle se retrouve, en quelque sorte, jalouse d'elle-même.

Dimanche premier juin : le Chef, Takeuchi et Hirano sont en place au musée mais Mlle Asatani est en retard et ne répond pas au téléphone. La cause est simple : elle espionne les alentours du café Cat's Eye, persuadée que le rendez-vous donné à Toshio est un leurre pour l'éloigner du musée… Mais Hitomi sort enfin et part rejoindre Toshio sous les yeux médusés de Mlle Asatani.

Au musée Horie, le Chef décide d'appeler Toshio en renfort car Asatani n'est toujours pas arrivée. Il y a aussi une autre raison : le Chef n'a pas du tout confiance en Takeuchi et Hirano.

Hitomi arrive au café Baku, elle est un peu en retard et aperçoit Toshio qui l'attend à l'intérieur. Mais il est tendu, enchaînant cigarette sur cigarette… Son bip retentit soudain, il pense que Cat's a dû faire des siennes au musée. Hitomi n'ose pas entrer dans le café, elle comprend le réel attachement de Toshio à l'affaire Cat's Eye…

Toshio s'apprête à téléphoner du café mais un appel le devance. Il décroche, Hitomi est au bout du fil dans une cabine publique toute proche. Elle lui demande de partir s'occuper de Cat's et de ne pas s'en faire pour leur rendez-vous… Sans trop comprendre le pourquoi ni le comment, Toshio s'élance hors du café direction le musée. Hitomi le regarde partir, visiblement heureuse pour lui. Mlle Asatani (encore elle!) a assisté à toute la scène et demande à Hitomi pourquoi avoir laissé partir Toshio. Elle lui répond simplement que Toshio n'est jamais aussi heureux que lorsqu'il poursuit Cat's Eye.

de Maruku

 

CHAPITRE 040 : COMPTE-À-REBOURS POUR UN AMOUR
Titre original: 恋のテンカウント - Koi no ten count

Toshio et son équipe viennent d'escorter avec succès un lot de tableaux jusqu'au musée du building Yotsui. Mais une carte de Cat's jaillit et vient troubler cette réussite. La carte est bientôt suivie par la marque de fabrique du Rat : la pièce de monnaie au bout d'une chaîne. Hitomi, encore à l'affût sur les lieux, se demande ce que Kamiya vient faire dans cette affaire. Le filou, lui non plus, n'avait pas encore déserté la place et surprend Hitomi jusqu'alors cachée. Ils manquent tous les deux de se faire repérer par Toshio.

Le lendemain matin, le Rat arrive au café. Hitomi l'intercepte dans la rue et lui demande à quoi il joue. Kamiya demande alors à Hitomi de sortir avec lui : il se prend une gifle… Mais il finit par révéler sa véritable intention, son apparition de la veille n'est autre qu'un défi lancé à Cat's Eye. Hitomi accepte : pas question de se laisser doubler par le Rat… bien que celui-ci semble très déterminé.

La nuit du vol : Kamiya descend en rappel le long de la façade du building Yotsui, il pénètre par une fenêtre du quinzième étage. Rui, depuis le bâtiment d'en face, observe ses agissements.

La cible commune de Cat's et du Rat est une toile exposée dans une salle spéciale du musée situé au dixième étage. Toshio et des policiers en uniforme en gardent l'extérieur. Kamiya, déguisé en policier, déboule vers Toshio en courant et annonce qu'une intrusion a eu lieu au quinzième étage et il semblerait que ce soit Cat's Eye. Toshio part à sa poursuite avec quelques hommes, ne laissant en faction que deux policiers (dont le Rat). Ce dernier se débarrasse du policier qui reste avec une giclée de gaz soporifique et pénètre tranquillement dans la salle d'exposition. Au même moment, Hitomi prépare son entrée : elle se tient sur une corniche à l'extérieur, située à quelques fenêtres de là. Elle s'élance à l'aide d'une corde équipée d'une petite plate-forme et, dans un mouvement de balancier, parvient en face de la salle d'exposition. Elle bondit alors hors de la plate-forme et traverse la vitre la tête la première. Arrivée spectaculaire devant le Rat qui l'attendait dans la pièce. Il n'a pas pu prendre le tableau car il prétend qu'un système de sécurité y est relié, et que celui-ci condamnerait la porte si on décrochait la toile. Mais Hitomi avait de toute façon prévu sa fuite, elle s'empare du tableau et court vers la fenêtre et, devant un Kamiya médusé, saute dans le vide. Hitomi parvient à agripper la corde : en effet, elle avait calculé le temps qu'elle mettrait pour repasser devant la fenêtre grâce au mouvement pendulaire. Elle se réceptionne sans problème sur la petite corniche de départ. Kamiya aussi peut s'échapper car il a menti, il n'y avait pas de système de sécurité sur le tableau… En rencontrant Rui un peu plus tard, il lui avoue que c'était juste un stratagème pour voir jusqu'où Hitomi pouvait aller. Il reconnaît alors avoir eu affaire à une grande pro… mais Rui le détrompe, car un vrai pro ne prendrait pas autant de risques. Si Hitomi met ainsi sa vie en jeu, c'est pour protéger l'amour qu'elle partage avec Toshio.

de Maruku

 

CHAPITRE 041 : MON GARDE DU CORPS
Titre original: ボクのボディーガード - Boku no bodyguard

En passant chercher Toshio au café, Hirano se rend compte que celui-ci est vraiment chanceux d'habiter avec les sœurs Kisugi…

Au commissariat, il fait part de son observation à Takeuchi qui ne manque alors pas de traiter Hirano de jaloux, car en effet, ce dernier aimerait bien habiter avec Rui.

Retour au café : Hirano rêve de ce que pourrait être la vie avec Rui. Le doux songe est bientôt troublé par un éclat de voix : Rui se fait importuner par un homme plus qu'insistant. Hirano réagit au quart de tour, sort son revolver et vient le braquer sur la tête du gêneur. Ce dernier ne le prenant pas au sérieux, Hirano appuie sur la détente! L'homme s'en tire avec une nouvelle "raie au milieu" et déguerpit du café sans demander son reste. Rui remercie Hirano pour avoir pris sa défense et aussi pour le nouveau trou dans le mur de son café… Énième lettre d'excuse pour le jeune policier, mais il pense que l'incident pourrait se reproduire et qu'il faudrait quelqu'un pour protéger les sœurs Kisugi au cas où Toshio ne serait pas là. Drôle d'idée mais Toshio est d'accord, et le soir même, Hirano se présente au café comme garde du corps. Les sœurs ne sont pas franchement partantes mais ne peuvent pas refuser. Cependant, Ai a une idée pour le virer de la maison…

Takeshi a pris la chambre de Toshio pour la nuit. Ai vient le prévenir que son bain est prêt. Peu après, Takeshi est enfin dans la baignoire… Ai en profite pour lui voler discrètement ses vêtements. Ne trouvant pas ses affaires, Takeshi est contraint de sortir de la salle de bain vêtu d'une minuscule serviette, direction la chambre de Toshio pour emprunter des vêtements. Dans l'escalier, il croise Rui. Mort de honte, il lui explique la situation mais Ai est à l'affût : à l'aide d'un petit crochet, elle arrache la serviette de Takeshi. Celui-ci se retrouve nu devant Rui qui, par contre, ne semble pas du tout gênée. Le policier ne sait vraiment plus où se mettre et voyant Rui s'approcher de lui, il tombe à la renverse dans l'escalier et perd connaissance. Ai a réussi son coup puisque le lendemain matin Hirano, dépité, quitte la maison. Mais tout n'est pas fini : Takeuchi décide de venir s'incruster lui aussi comme garde du corps. Hirano l'avertit des mésaventures qui l'attendent si il reste chez elles mais il ne s'en fait pas, au contraire, il serait même fier d'exhiber sa virilité. Takeuchi est aussi au courant des crises de somnambulisme qui conduisent Ai dans le lit de Toshio, voilà un autre problème que la petite dernière n'a pas encore résolu…

de Maruku

 

CHAPITRE 042 : JOUR DE PLUIE
Titre original: ひと雨ふったら - Hito ame futtara

Il pleut sans discontinuer. Au commissariat, Toshio est complètement démoralisé contrairement à ses trois collègues pour qui la pluie est source de vigueur. Mlle Asatani propose un café à Toshio, il accepte machinalement mais son esprit est ailleurs, il ne pense qu'à attraper Cat's Eye. En effet, rien que de prononcer le nom du café suffit à le tirer de son état végétatif, ce que font Takeuchi et Hirano en proposant d'y faire un tour. Ils emmènent Toshio avec eux laissant Mlle Asatani le bec dans l'eau avec ses deux tasses de café : elle enrage.

À peine arrivé au café, Toshio reçoit un appel de Mlle Asatani : Cat's Eye aurait annoncé sa visite à la galerie d'art Kabashima aujourd'hui même. Stupeur chez les sœurs Kisugi. L'inspecteur part sans réfléchir, Hirano et Takeuchi retournent au commissariat pour en savoir plus. C'est un coup de Mlle Asatani! Elle a menti à Toshio pour soi-disant le réveiller mais peut-être aussi par jalousie. Toshio arrive à la galerie, fermée en raison de travaux : il est contraint d'attendre sous une pluie battante. La nuit tombe, Toshio est toujours sur place, Takeuchi pense qu'il ne bougera pas avant qu'il ne s'y passe quelque chose, Asatani rentre chez elle comme si de rien n'était. Hitomi, au café, commence à s'inquiéter mais Toshio, déterminé, est toujours en faction devant la galerie.

Quatre heures du matin : Hitomi attend toujours Toshio, elle repense soudain à l'appel annonçant la venue de Cat's… Hitomi téléphone immédiatement à Mlle Asatani. Les deux jeunes femmes foncent à la galerie : Toshio est seul sous la pluie, il s'effondre en les voyant arriver. L'inspecteur est conduit à l'hôpital. Dans le couloir, assises côte à côte, Hitomi et Mlle Asatani attendent. Cette dernière est extrêmement bouleversée et avoue avoir été stupide. Elle croit que dans les moments de déprime Toshio pense à Hitomi… mais celle-ci la détrompe : Toshio ne pense pas à elle mais à Cat's Eye… Mlle Asatani n'en croit pas ses oreilles.

Toshio sort brusquement de sa chambre, visiblement remis mais toujours convaincu de la venue de Cat's. À ce propos, il demande violemment à Asatani pourquoi il ne s'est rien passé la nuit dernière, mais elle s'enfuit en courant. Hitomi tente de lui expliquer mais Toshio, furieux, ne l'écoute pas, il part à la recherche de sa collègue.

Il pleut toujours, Mlle Asatani s'est arrêtée sur un banc dans un parc, elle pleure…

Toshio la rejoint avec un parapluie, regard sérieux et intense… mais il n'est pas en colère contre elle, et à sa grande surprise, il propose de l'inviter au restaurant… car il n'a pas mangé depuis la veille.

de Maruku

 

CHAPITRE 043 : AI A LE BLUES
Titre original: 愛は多感なお年ごろ - Ai wa takan na o toshigoro

Toshio, Takeuchi et Hirano rentrent après une journée de travail. Sur le chemin, ils aperçoivent Ai. Seule et pensive, elle lance un petit avion en papier. Celui-ci tombe au pied de Toshio, il interpelle la jeune fille mais elle part en courant…

Takeuchi ramasse l'avion : c'est en fait une lettre qu'elle a pliée et annonçant une réunion de parents d'élèves. Toshio retrouve Ai un peu plus tard, arrêtée sur une balançoire et toujours triste. Il lui rend la lettre pour qu'elle la donne à Rui et Hitomi, mais Ai considère ces réunions comme idiotes… parce que ses parents n'ont jamais pu y assister.

Le soir, Toshio en parle avec Hitomi, il aimerait savoir pourquoi avec Rui, elles ne se sont encore jamais rendues à une de ces réunions. Hitomi répond qu'elles n'avaient pas le temps… Mais Toshio connaît exactement les sentiments de Ai : elle se sent abandonnée, car lui aussi a connu cette situation quand, à l'occasion d'une réunion de parents, personne ne venait. Hitomi vient de réaliser que elle aussi connaît ce sentiment, elle remercie Toshio de lui avoir rappelé…

Le lendemain matin, c'est décidé, Toshio ira assister à la réunion. Ai déborde de joie. Pour l'occasion, Toshio revêt un costume trois pièces mais c'est Takeuchi qui aurait bien aimé être à sa place (ce qui déclenche quelques sarcasmes de la part de Hirano).

Mlle Asatani débarque au café : une attaque à main armée vient d'avoir lieu, Toshio et les autres partent toutes sirènes hurlantes. De son côté, Ai attend avec impatience la réunion, elle est très fière d'annoncer à ses amis que l'inspecteur Utsumi sera présent.

Treize heures : la réunion commence mais Toshio n'est pas arrivé, il est toujours au prise avec le malfaiteur… Ai est très déçue.

Le bandit a pris une fille en otage à proximité d'une baraque de location de bateaux et réclame une voiture. Pour gagner du temps, Toshio accepte de lui donner une voiture de patrouille. Mais Hirano perd une fois de plus son sang-froid et dégaine son arme, il fait feu à cinq reprises autour de la tête du preneur d'otage. Mort de peur, ce dernier relâche la fille… mais tente de s'enfuir en douce, Toshio lui saute dessus et emporté par son élan, ils tombent tous les deux à l'eau. Son costume est ruiné mais il n'y a pas une minute à perdre, il se rend à la réunion. Hirano conduit à tombeau ouvert pour rattraper le temps perdu et manque de provoquer quelques accidents. Rui et Hitomi, prises de remords, sont aussi en chemin. Toshio arrive en premier, il fait irruption haletant dans la salle de classe, suivi de près par les deux sœurs de Ai. C'est avec les larmes aux yeux (de bonheur) que cette dernière voit arriver les personnes qui comptent le plus pour elle…

de Maruku

 

CHAPITRE 044 : LA LETTRE D'AMOUR EN ROUGE
Titre original: 赤いラブレター - Akai love letter

Hitomi et Ai sont en mission au Musée Occidental pour récupérer une toile. Tout se passe sans encombre jusqu'au moment où Hitomi décroche le tableau du mur. Une lettre signée Toshio Utsumi et adressée à Cat's Eye tombe au sol. Stupéfaction chez les deux sœurs, elles pensent avoir été piégées, mais ce n'est pas le cas, il n'y a personne d'autre sur les lieux.

Retour à la maison : réunion de crise chez les sœurs Kisugi. Rui se demande comment Toshio a pu apprendre quelle était leur cible. Hitomi annonce le contenu de la lettre : c'est un rendez-vous donné ouvertement à Cat's Eye. Ai est paniquée, elle pense que Toshio les a démasquées mais pour Hitomi la seule solution pour savoir à quoi s'en tenir est d'accepter l'invitation, malgré la possibilité d'un piège.

Le lendemain, au commissariat, Toshio découvre une carte rouge dans son tiroir, signe que Cat's accepte la proposition. Mlle Asatani est aux aguets et soupçonne Toshio de préparer quelque chose. Le rendez-vous est fixé le lendemain sur un quai de la gare de Tokyo à dix heures.

Toshio se rend comme prévu à la gare, mais dans le train il n'est pas seul : Mlle Asatani l'a pris en filature à son insu. Rui et Ai sont là aussi en couverture… Arrivé à la gare, Toshio descend de la voiture, Asatani s'apprête à le suivre mais voilà que sa jupe reste coincée, accrochée à une barre à l'aide d'un fil (un petit tour façon Ai), le train repart sans qu'elle n'ait eu le temps de descendre. Toshio se dirige vers le point de rendez-vous, plutôt tendu. L'affaire s'annonce mal : il commence par se tromper de fille. Un téléphone public sonne, Toshio décroche… C'est Cat's! Hitomi s'indigne d'avoir été confondue avec l'autre fille, Toshio devine alors que Cat's est toute proche. Mais elle ne veut plus rencontrer l'inspecteur, en effet on a essayé de lui tendre un piège. Toshio comprend que Mlle Asatani l'a suivi sans son accord mais il n'abandonne pas, il veut absolument voir la voleuse. Pour cela, il joue son dernier atout en proposant, en échange d'une rencontre, de lui révéler comment il a su au sujet du tableau. Hitomi accepte. Toshio dévoile alors son raisonnement : il a découvert que Cat's Eye ne volait que des toiles signées "Cranaff" et qui plus est, celles dont la signature est inclinée vers la gauche! Hitomi reconnaît que l'inspecteur a vu juste, mais aimerait toutefois savoir pour quelle raison il lui a fixé ce rendez-vous si ce n'est pour l'arrêter. Toshio avoue alors qu'il aimerait beaucoup mettre un visage sur le plus grand adversaire qu'il ait jamais eu : Cat's Eye!

La conversation se termine ainsi, Hitomi tient sa promesse, elle annonce qu'elle se trouve sur le quai d'en face… Toshio a juste le temps de se retourner, il aperçoit une jeune femme de dos et vêtue d'une jupe : c'est Hitomi, mais il ne la reconnaît pas. Elle monte dans le train qui vient d'arriver, Toshio décide de traverser la voie pour la rattraper. Il est trop tard, la rame vient de démarrer, il n'a pas pu voir son visage mais se souviendra à jamais de ses jambes…

de Maruku

 

 

Back to top