Livre d'Or

 

Sommaire

News

Actualité

Réseau Angelus City

Staff

Projets

Manga

Histoire

Personnages

Résumés

Heintz Collection

Listes des éditions

Anime

Personnages principaux

Episodes

Staff de l'anime

Seiyuus / Doubleurs

Interviews

Heintz Collection

Films

Musique

Divers

Dossiers & Articles

Galeries

Fanwork

Produits dérivés

Angelus City

 

 

 

  Tomes: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Episodes

CAT'S EYE - TOME 2

Editeur: Tonkam Editions

Date: 1/11/1998

Prix: 59 F

ISBN: 2-912-628-44-X

Edito: Cat's eyes a été publié pour la première fois dans l'hebdomadaire Shonen Jump en juin 1981, mais en réalité le manuscrit était achevé fin mars, peu après mon 22° anniversaire. Depuis, deux ans se sont écoulés. Comme le temps passe vite! Cette année j'aurais 24 ans, je deviens un vieux schnoque!! Ouiiinn! Si je ne fais pas attention, bientot on m'appelera "pépé"...

 

Chapitres: 14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  

 

CHAPITRE 014 : LA DÉESSE DE LA GUERRE
Titre original: マルスの女神をねらえ - Mars no megami o nerae

Ai ne quitte plus le tableau de son père. M. Moriya apporte une série de diapositives à Rui. Hitomi et Ai les rejoignent pour les visionner : ce sont des toiles signées par un certain "Cranaff"…

Moriya ne tarde pas à révéler qu’il s’agit en fait de tableaux de Heintz dont la signature a été maquillée par le "Syndicat Cranaff", groupe de marchands d'art composé des hommes qui ont trahi Heintz.

Toshio, qui est venu donner un coup de main au café, reçoit la visite de Kamiya. Ce dernier n'en perd pas une pour se faire remarquer et met une main aux fesses de Toshio, l'ayant pris pour Hitomi à cause du tablier qu'elle lui avait prêté.

M. Moriya expliquent aux sœurs à quel point le Syndicat est dangereux et qu'il serait préférable que Cat's Eye arrête ses activités. En effet, Moriya avait fait la promesse de veiller sur la famille de Heintz après sa disparition et compte bien respecter cet engagement, mais pour Hitomi, leur action est l'unique moyen pour que leur père se manifeste et donc pas question d'arrêter.

Toshio repère un individu louche qui rôde devant le café depuis un moment, il décide d'aller régler le problème, Kamiya en profite pour aller espionner la réunion à l'étage. Toshio poursuit l'individu et après lui avoir mis une bonne raclée, le reconnaît : c'est le poseur de bombe qu'il avait déjà arrêté. Il avoue rapidement avoir été engagé pour piéger la voiture de Moriya, celle-ci doit exploser dans cinq minutes…

Toshio revient au café en courant mais il est trop tard, Hitomi vient de sortir pour raccompagner M. Moriya à sa voiture, Toshio a juste le temps de plonger pour les protéger tous les deux. La voiture explose. Hitomi et Moriya sont indemnes, Toshio est conduit à l'hôpital mais ses blessures ne sont que légères.

M. Moriya apprend alors aux sœurs qu'une œuvre signée "Cranaff" va bientôt être exposée : "La Déesse de la Guerre"…

de Maruku

 

CHAPITRE 015 : QUAND L'AIGLE FOND SUR SA PROIE
Titre original: 鷹はまいおりた! - Taka wa maiorita!

Rui, Hitomi et Ai mettent à exécution leur plan pour voler "La Déesse de la Guerre" exposée au Seguchi Memorial Hall. Elles arrivent sur le toit du building par la voie des airs grâce à des delta-planes. Trouvant rapidement la salle d'exposition, elles se heurtent à deux problèmes : la pièce est protégée par des rayons infrarouges et le plancher est électrifié. Hitomi a l'idée de tendre une corde entre le sol et les rayons pour parvenir jusqu'à la toile. Rui se charge du tir puis Hitomi va récupérer le tableau en s'accrochant à la corde. Nouveau problème : le tableau est muni d'une alarme. Ai, en spécialiste, dit qu'il faut couper un des deux fils pour la neutraliser mais lequel? Le rouge ou le blanc?

Le temps presse car les gardiens vont bientôt revenir faire leur ronde. Hitomi choisit de couper le fil rouge, miraculeusement c'est le bon! Elle se hâte de revenir, juste à temps avant que la corde ne cède. Les trois sœurs s'enfuient, les gardiens découvrent le vol et donne l'alarme dans l'immeuble.

de Maruku

 

CHAPITRE 016 : LA HORDE SAUVAGE
Titre original: ドッグクライシス!! - Dog crisis!!

Seguchi donne une conférence de presse grandiloquente à laquelle assistent Toshio et Kamiya. Il annonce que la toile volée par Cat's Eye "La Déesse de la Guerre" était un faux. L'exposition au Memorial Hall n'était qu'un piège pour coincer Cat's. Seguchi annonce que la vraie toile sera de nouveau exposée dans son musée. Bien que les sœurs Kisugi soient persuadées d'un autre piège, elles décident d'agir, mais pas sans précaution.

En espionnant Seguchi, Hitomi et Ai découvrent qu'il est le commanditaire de la tentative de meurtre sur M. Moriya, mais les deux sœurs se font surprendre par un énorme chien qui manque de blesser Ai en lui arrachant un bout de son pantalon.

Le chef du Syndicat, présent avec Seguchi, décide d'utiliser le morceau de tissu contre Cat's Eye. En effet, le lendemain, le journal annonce qu'un gardien du Musée Seguchi a été retrouvé mort avec le morceau de tissu dans la main, Cat's Eye est accusé du meurtre. Hitomi est très choquée. Seguchi, de son côté, stigmatise Cat's Eye auprès des journalistes, mais il fait une gaffe : il décrit Cat's comme étant des "hommes assez grands"… Ce détail n'échappe pas à Toshio, lui qui a eu la preuve que Cat's était une femme (Nyaaah…).

Ai se rend au musée Seguchi pour vérifier l'authenticité de la toile, elle est accompagnée par son ami Kono. En sortant, ils sont rejoints par Toshio et Hitomi. Mauvaise surprise : ils se trouvent bientôt nez à nez avec le chien qui avait attaqué Ai…

de Maruku

 

CHAPITRE 017 : ENTRE CHIENS ET CHATS !
Titre original: 武装犬VS.愛 - Armor dog vs Ai

Le chien devient menaçant, il a reconnu l'odeur de Ai. Alors qu'il s'apprête à lui sauter dessus, Hitomi le neutralise en lui envoyant, d'une pichenette, une pièce de monnaie sur la truffe (ça c'est très fort!). Toshio rend visite à Seguchi, ce dernier ne veut qu'aucun policier soit présent dans l'enceinte du musée. Toshio est furieux…

Retour au café, les trois sœurs discutent de leur plan d'action. On ne sait comment, le Rat déboule alors au milieu de la pièce. Parti en reconnaissance au musée, il vient de se faire durement malmener par les molosses de Seguchi, des horribles chiens munis d'une armure bardée de piques. Hitomi pense que les chiens sont dressés pour attraper Ai. Malgré le danger qu'ils représentent, Rui croit pouvoir en tirer avantage.

Ai s'introduit dans l'enceinte du musée, elle est vite prise en chasse par les chiens puis parvient à entrer dans le bâtiment. À l'intérieur, les chiens à ses trousses font un maximum de dégâts. Ai réussit à en mettre quatre hors d'état de nuire. Selon les informations du Rat, il n'en resterait plus qu'un… mais quatre autres font leur apparition, la situation est critique pour Ai.

de Maruku

 

CHAPITRE 018 : CAT'S EYE EST UNE FEMME
Titre original: キャッツアイは女c - Cat's Eye wa onna...

C'est la panique au musée, tous les gardiens s'enfuient. Au dehors, Toshio apprend alors que les chiens sont dressés pour tuer Cat's Eye. Ai, toujours en mauvaise posture, se défend comme elle peut en jetant les objets du musée (tous des faux!) sur les chiens. Toshio décide d'intervenir en investissant les lieux avec ses hommes. Ai se déchaîne, détruisant tout ce qui se trouve dans la pièce, elle réussit à tenir les chiens en respect. Elle finit par trouver refuge dans la salle d'exposition de "La Déesse de la Guerre" où l'attendent encore deux chiens. Entre-temps, Toshio arrête Seguchi pour tentative de meurtre. Ai est maintenant prise au piège dans la salle avec les deux molosses enragés et Toshio, à la porte, décidé à coincer Cat's Eye pour de bon… Mais elle a plus d'un tour dans son sac, c'est le cas de le dire : elle en sort une arme "made in Ai", une sorte de canon à chaleur surpuissant. Les deux chiens ne font pas le poids, l'un d'eux est projeté à travers la porte sous les yeux de Toshio et Asatani, ils en profitent pour entrer dans la salle, trop tard! Ai a déjà eu le temps de s'enfuir avec la toile en faisant écrouler un pan du mur extérieur avec son arme.

Seguchi est finalement accusé de meurtre car Toshio a trouvé le morceau de tissu sur son bureau et parce que Cat's Eye est… une femme!

de Maruku

 

CHAPITRE 019 : SI LE TEMPS POUVAIT S'ARRETER
Titre original: できることならこのままで - Dekiru koto nara konomama de

Toshio est engagé dans une poursuite à moto effrénée avec Cat's Eye (Hitomi). Il réussit à l'attraper en lui sautant dessus depuis sa moto, ils roulent ensemble dans un fossé puis finissent par tomber au fond d'un vieux puits désaffecté. Ils s'évanouissent tous les deux. Au café, Rui et Ai sont inquiètes : Hitomi n'est toujours pas rentrée…

Le jour se lève, Hitomi reprend connaissance la première, elle s'est foulée la cheville. Toshio se réveille à son tour, il sait que Cat's est avec lui au fond du puits mais malgré la lumière du jour, il ne peut la voir : il est victime d'une cécité passagère suite à sa chute. Il parvient quand même à passer les menottes à Hitomi.

Au café, Ai n'en peut plus d'attendre et décide d'aller chercher Hitomi, Rui la suit. Toshio et Hitomi sont côte à côte, comme elle ne peut pas lui parler, elle décide "d'écrire" ses mots sur la main de Toshio pour communiquer. Il aurait bien aimé voir si Cat's était jolie, Hitomi lui répond que oui… s'ensuit une conversation pleine de tendresse entre le policier et la voleuse. Hitomi explique qu'ils se trouvent au fond d'un puits mais qu'elle ne peut bouger à cause de sa cheville. Qu'à cela ne tienne, Toshio décide de regagner la surface, Hitomi sera ses "yeux".

Rui et Ai arrivent sur place, elles trouvent les deux motos accidentées. Toshio commence l'ascension, Hitomi accrochée à son cou. La façon dont Hitomi se serre contre Toshio le trouble un peu, il finit par avouer qu'il la trouve très attirante… Le sommet du puits approche, au moment de toucher au but, la main de Toshio se dérobe, ils retombent tous les deux. Heureusement, Rui, toujours là au bon moment, réussit à lancer une corde à Hitomi et à stopper leur chute. Hitomi et Toshio sont tirés d'affaire, ce dernier lui donne les clés des menottes pour qu'elle parte sans crainte, mais il promet de reprendre la chasse dès qu'il aura retrouvé la vue.

de Maruku

 

CHAPITRE 020 : RIEN QUE 10 MINUTES
Titre original: ジャスト10分 - Just juppun

Nouvelle mission pour Cat's Eye : récupérer un tableau gardé dans le coffre de la Banque Nationale du Japon. Rui a imaginé un plan audacieux pour le voler, elle vient déposer le jour même un faux diamant doublé d'un émetteur de chaleur à 37°C. Plus tard dans la journée, Toshio, Asatani et le Chef sont réunis dans la salle de contrôle de la banque en compagnie du directeur. C'est l'effervescence, un signal à 37°C, signifiant la présence d'un corps humain, vient d'être détecté dans le coffre. Ils décident d'appeler une équipe d'intervention rapide pour découvrir de quoi il retourne… Deux personnes arrivent, ce sont Ai et le Rat déguisés. Ils mettent en place un faux système d'écoute qui laisse croire aux policiers la présence d'une petite fille à l'intérieur du coffre. Son ouverture est impossible car programmée par ordinateur, mais plus grave le coffre est vidé de son air après chaque fermeture. Le Rat annonce qu'il reste tout au plus quinze minutes d'air, Ai propose à Toshio de faire sauter le coffre! Malgré les réticences du directeur, Ai appelle son "unité spéciale" : ce sont Rui et Hitomi déguisées dans des combinaisons futuristes. Elles n'ont que dix minutes pour venir à bout des trois portes du coffre. Pas de problème! La première vole en éclat à l'aide d'un pain de plastic sous les yeux d'un Toshio complètement ahuri. La seconde est une grille en alliage spécial, Hitomi la découpe en moins de trois minutes avec un méga-chalumeau à quatre buses. La dernière porte est atteinte en moins de cinq minutes, un dernier pain de plastic doit normalement en venir à bout… Ce n'est pas le cas, elle s'affaisse vers l'intérieur du coffre à cause du vide, Hitomi et Rui ne savent pas quoi faire…

Scène surréaliste : les policiers, Toshio en tête, décident de casser eux-mêmes la porte à coups de masse, mais c'est trop lent. Sur les conseils de Ai, Hitomi décide d'en finir à l'aide d'un lance-roquette. Les policiers ont juste le temps de se mettre à l'abri, la porte vole en éclat. Rui, Hitomi, Ai et le Rat se ruent à l'intérieur du coffre et en ressortent la soi-disant petite fille pour l'évacuer à l'hôpital. Joie générale au sein des policiers, de courte durée car l'assistant du directeur découvre bientôt la vraie source de chaleur et… le tableau a disparu! Toshio comprend qu'ils ont été bernés en beauté, l'unité spéciale n'était autre que Cat's Eye!

de Maruku

 

CHAPITRE 021 : UN GÉNEUR GÊNANT
Titre original: いじっぱりこまったり - Ijippari komattari

Appartement de Toshio, ce dernier est réveillé par un bruit… il descend et surprend un intrus en train de mettre le feu, il tente de le poursuivre mais le pyromane s'enfuit à moto. Entre-temps, le feu s'est propagé à toute la maison.

Peu après, Toshio, dans un triste état, débarque au café et demande aux sœurs de l'héberger le temps de retrouver un logement. Hitomi n'est pas du tout d'accord (à cause de son "travail") et avance des excuses bidon. Kamiya et Asatani ne tardent pas à débouler au café catastrophés. Apprenant le refus de Hitomi, Asatani propose à Toshio de venir chez elle… électrochoc pour Hitomi! Elle accepte finalement que Toshio reste au café. Kamiya et Asatani s'indignent de voir un homme habiter avec trois femmes mais Hitomi est décidée : Toshio reste.

Branle-bas de combat à l'étage : il faut cacher toutes les choses "compromettantes". Toshio s'installe enfin dans la chambre jouxtant celle de Hitomi. En se trompant de porte, il surprend Hitomi en train de se déshabiller (aïe!)…

De retour dans sa chambre, il n'arrive pas à fermer l'œil. En regardant à la fenêtre avec une paire de jumelles qui traînait (oups!), il reconnaît la moto du pyromane garée près du commissariat. Toshio descend en quatrième vitesse, suivi de près par Hitomi qui ne dormait pas encore. Ils arrivent juste à temps au commissariat pour stopper le pyromane : c'est en fait une femme. Son fiancé a été arrêté par Toshio, à tort selon elle… Toshio explique à Hitomi que l'homme en question est un spécialiste de l'escroquerie au mariage. Toshio n'a pas voulu le dire à la fille pour ne pas lui faire de peine. Hitomi, touchée par ce geste, fait comprendre à Toshio qu'elle n'est plus opposée à ce qu'il reste plus longtemps chez elle.

de Maruku

 

CHAPITRE 022 : TOUCHE PAS À MON JOURNAL !
Titre original: DIARYに手をだすな! - Diary ni tewodasuna!

Toshio habite maintenant chez les sœurs Kisugi. Hitomi est aux petits soins avec lui : café au lit, petit déjeuner copieux, rien à voir avec sa vie d'avant…

En partant travailler, Toshio se rend compte qu'il a oublié son carnet dans la chambre, Hitomi remonte le chercher. En le prenant, une feuille volante s'en échappe : tout le dispositif de protection du musée Sugoi, prochaine cible de Cat's, y est consigné… Hitomi rend le carnet à Toshio, mais sans le précieux papier.

Au commissariat, toute la brigade est réunie pour mettre en place le plan de protection établi par Toshio, mais ce dernier ne retrouve plus son mémo…

Retour dans sa chambre : Toshio met tout sans dessus dessous pour retrouver le mémo. Voulant demander à Hitomi, il entre dans sa chambre. Elle n'est pas là et dans un accès de curiosité il décide de jeter un coup d'œil à son journal intime : Hitomi est très heureuse que Toshio habite avec elle, mais cette situation est embêtante à cause "du travail". Toshio fond de joie mais se demande tout de même ce qu'elle veut dire par "travail". Hitomi arrive alors à l'improviste et surprend Toshio en train de lire son journal. Furieuse, elle le balance violemment hors de la chambre.

Musée Sugoi : grâce aux renseignements du mémo de Toshio, Cat's Eye vole sans problème le tableau convoité. Le lendemain, passage de savon par le chef. Il blâme Toshio pour la perte du mémo, forcément à l'origine de la réussite de Cat's. Toshio se demande qui aurait pu récupérer le fameux papier, il se souvient soudain que Hitomi est la dernière personne à avoir eu le carnet en main avant lui, et aussi qu'a-t-elle voulu dire en écrivant "à cause du travail"?…

Le soir, Toshio, rongé par les doutes, décide de parler à Hitomi mais il n'a finalement pas le courage de lui poser la question.

Le lendemain matin, Kamiya arrive de bonne heure au café, il trouve Hitomi très soucieuse. Dans sa grande bonté, Kamiya prend l'affaire en main en proposant à Hitomi de s'occuper du mémo…

Au commissariat : Toshio se sent toujours aussi mal, Asatani sait qu'il soupçonne les sœurs Kisugi d'être Cat's Eye. Mais, surprise! Asatani retrouve le mémo dans son propre journal intime, ce qui la rend furieuse car elle pense que Toshio l'a lu. De son côté, Toshio est soulagé (vive le Rat!).

de Maruku

 

CHAPITRE 023 : COPIES DOUBLES
Titre original: ふたりの浅谷 - Futari no Asatani

Une carte de Cat's Eye a été découverte au musée Jinbo, elle annonce le prochain vol de la statuette "La Mère et l'Enfant". Toshio et ses collègues se réunissent au café(!) pour mettre au point une stratégie pour piéger Cat's. Kamiya fait son apparition, il n'en revient pas de voir les policiers discuter aussi ouvertement de leur plan en plein milieu du café. Le plan en question consiste à disséminer plusieurs copies de la statuette dans le musée pour que Cat's Eye ne sache pas laquelle voler. Evidemment, les sœurs Kisugi assistent discrètement à tout le briefing : Cat's Eye va encore pouvoir rouler aisément la police…

Retour au commissariat : Asatani veut parler à Toshio "en privé", ils montent tous les deux sur le toit du commissariat. Elle lui confie ses doutes sur le plan mis en place, en effet elle est persuadée que Cat's aura encore le dessus, en particulier à cause de la réunion du café. Toshio comprend immédiatement qu'elle soupçonne toujours Hitomi. Asatani lui propose alors de changer quelques détails du plan et de les garder secrets. Malgré ses réticences, Toshio accepte pour prouver sa confiance envers Hitomi. Toshio, initialement gardien de la vraie statue, viendra faire l'échange avec Asatani peu avant l'heure d'arrivée annoncée par Cat's. C'est un bon moyen de savoir si Hitomi et Cat's Eye ne font qu'une, mais c'était sans compter que les deux policiers étaient surveillés. En effet, pendant toute leur entrevue sur le toit, Rui les observait aux jumelles depuis le café et, en lisant sur les lèvres (quel talent!), a tout appris du nouveau plan.

Hitomi se déguise en Mlle Asatani et fait part à Toshio d'un nouveau changement, elle viendra elle-même faire l'échange des statuettes. De son côté, Rui téléphone à la vraie Asatani en imitant la voie de Toshio : l'échange aura lieu dans le hall du musée…

Musée Jinbo : il est presque minuit, heure annoncée par Cat's. Mlle Asatani part en direction du hall avec sa fausse statuette. Au même instant, Hitomi, déguisée, rejoint Toshio et se fait remettre la vraie statuette. Mais elle n'a pas de copie à lui donner en échange, prétextant un oubli, elle part en courant après avoir collé une carte Cat's Eye dans le dos de Toshio…

Toshio réalise, un peu tard, qu'il s'est fait avoir encore une fois. Il se lance à la poursuite de la fausse Asatani et, malheureusement pour lui, c'est sur la vraie qu'il se jette…

de Maruku

 

CHAPITRE 024 : UNE VISITE INATTENDUE
Titre original: 雪の訪問者 - Yuki no homonsha

Une petite fille traîne seule une valise dans la rue. Une voiture arrive soudain. Hitomi, poursuivie par Toshio et Asatani, sauve in extremis la petite fille. Très choquée, cette dernière ne dit pas un mot et s'évanouit. Hitomi s'enfuit à l'arrivée de la police sur les lieux.

Surprise! La petite fille est Yukiko, la petite cousine de Toshio, qui vient de fuguer pour pouvoir l'épouser (suite à une promesse en l'air de Toshio).

Regroupement au café : Yukiko ne veut pas être renvoyée chez elle, pour cela, elle annonce avoir vu le visage de Cat's Eye, Toshio est fou de joie, mais stupeur chez Rui et Ai. Mlle Asatani, qui ne perd pas le nord, demande à voir Hitomi… Rui répond que Hitomi se repose, mais celle-ci vient juste de rentrer de mission et s'apprête à pénétrer dans le café… Ai réagit juste à temps en faisant diversion, Rui évacue Hitomi et lui explique la situation : Yukiko aurait peut-être vu son visage. Toshio s'inquiète un peu pour Hitomi, Yukiko lui demande qui elle est. Ne voulant pas s'étendre sur le sujet, Toshio enchaîne par des questions sur Cat's Eye mais la petite cousine est obstinée, elle veut absolument voir à quoi ressemble Hitomi. Toshio lui propose une photo, Rui la subtilise habilement avant qu'il n'ait le temps de la montrer à Yukiko. Mlle Asatani, qui ne veut pas tourner plus longtemps autour du pot, décide d'aller chercher Hitomi elle-même. Course-poursuite dans les étages. Hitomi parvient à rejoindre la pièce du café où seule était restée Yukiko. Hitomi tombe nez à nez avec cette dernière…

Regroupement général dans le café, Yukiko ne reconnaît pas Hitomi, mieux : elle la trouve très jolie. Soulagement chez les sœurs Kisugi.

de Maruku

 

CHAPITRE 025 : LA MINI-TORNADE
Titre original: Little Hurricane - Little hurricane

Yukiko est au commissariat pour faire le portrait-robot de Cat's Eye. Le résultat n'est pas celui attendu. Toshio est déçu car son visage ne correspond pas au standard de beauté. Mlle Asatani est aussi déçue, mais pour une autre raison, en effet, elle doute que Yukiko ait bien vu le visage de Cat's.

Retour à la maison : Toshio, toujours dépité, montre le portrait-robot à Hitomi. Elle décide d'en profiter pour la prochaine mission de Cat's Eye…

Effervescence au commissariat : Cat's vient d'annoncer qu'elle volera une toile en plein jour à onze heures. Le chef y voit une bonne occasion de la coincer grâce au portrait-robot.

Au musée, le dispositif policier est impressionnant. La rumeur de la venue de Cat's Eye a aussi attiré un nombre très important de visiteurs. Yukiko, grimpée sur les épaules de Toshio, est là aussi, pour reconnaître à coup sûr Cat's si elle se montre. Après une fausse alerte, Yukiko aperçoit soudain (et à son grand étonnement) une femme vêtue de noir avec le visage du portrait-robot. Toshio ne réfléchit pas et se lance à sa poursuite à travers la foule. Asatani, se lançant à son tour dans la chasse, aperçoit une deuxième Cat's… Puis une troisième avec toujours le même visage fait son apparition, c'est la panique dans la salle du musée, les policiers ne savent plus où donner de la tête au milieu de cette foule. Toshio n'en peut plus, il découvre alors que le tableau a disparu. Dans le brouhaha général, Toshio ne parvient pas à se faire comprendre et les trois Cat's alias Rui, Hitomi et Ai peuvent sortir tranquillement du musée avec le tableau.

Yukiko rentre chez elle, Toshio l'a emmenée à la gare. Là, elle lui avoue ne jamais avoir vu le visage de Cat's Eye…

de Maruku

 

CHAPITRE 026 : L'APPRENTI-CAMBRIOLEUR
Titre original: 泥棒なんてc - Dorobo nante...

Toshio est sur une affaire de trafiquants d'objets d'art. La piste le conduit à l'ambassade du pays S qui détiendrait une statuette contenant des preuves sur microfilm. L'ambassade nie en bloc, et Toshio ne peut rien faire légalement à cause de l'immunité diplomatique.

En parlant de l'affaire avec Hitomi, il lui vient l'idée de voler lui-même la statuette pour récupérer les preuves. Toshio s'exécute le soir même et sort en catimini par la fenêtre de sa chambre, vêtu d'un habit de ninja ridicule. Hitomi s'en rend compte et décide de le suivre en douce, habillée en Cat's. Toshio tente de s'introduire dans l'enceinte de l'ambassade, il réussit tant bien que mal, mais il n'est vraiment pas doué! Il échappe de peu aux gardiens grâce à l'intervention de Hitomi puis pénètre dans le bâtiment en cassant une vitre. Hitomi est désespérée de voir Toshio se débrouiller aussi mal. Elle décide donc de chercher elle-même la statuette. Aussitôt dit, aussitôt fait : après neutralisation de trois gardes, elle découvre le coffre-fort puis la statuette. Toshio, toujours aussi nul, finit quand même par trouver la statuette, laissée bien en évidence sur une table par Hitomi. Mais ce n'est pas fini, il faut encore qu'il sorte de l'ambassade… Les gardes assommés par Hitomi se réveillent et prennent Toshio au piège au pied du mur d'enceinte. Hitomi intervient avec une bombe fumigène et fait comprendre à Toshio que Cat's est là pour l'aider : à l'aide une bascule, elle balance Toshio de l'autre côté du mur, ce dernier tombe dans un tas de poubelles…

de Maruku

 

CHAPITRE 027 : DOS-À-DOS
Titre original: 背中あわせのふたり - Senaka awase no futari

Le scandale éclate, le consul du pays S est en fuite…

Toshio et Mlle Asatani poursuivent la voiture du consul. Soudain c'est l'accident, la voiture en fuite dérape, le choc est inévitable. Toshio, blessé à la jambe, sort de la voiture et se fait braquer par un des sbires du consul. Toshio et Asatani sont conduits dans une cabane isolée en forêt. Toshio a alors la confirmation que le consul est bien le chef des trafiquants, ces derniers ont avec eux un tableau signé "Cranaff" qu'ils doivent ramener au pays. Le consul décide d'en finir avec les deux inspecteurs. Au moment crucial, une carte de Cat's Eye jaillit : elle annonce le vol du tableau à l'aube, mais aussi met en garde les trafiquants de ne pas toucher aux inspecteurs. Toshio commence à prendre conscience que Cat's Eye n'est pas une voleuse ordinaire…

Le consul décide de garder les deux policiers comme otages, tandis que les trois sœurs attendent le moment pour agir. Alors que les trafiquants se sont endormis, Hitomi jette un couteau à Toshio pour qu'il coupe ses liens, il comprend que Cat's est là, à l'affût. Toshio se libère et demande à Asatani de s'enfuir la première pour appeler des renforts. Les gardes se réveillent… Toshio en assomme un mais se fait étaler par l'autre. Mlle Asatani a eu le temps de fuir. Prétextant la poursuivre, le consul se tire en douce avec le tableau : Rui s'en occupe. De son côté, Toshio réussit à s'échapper à son tour de la cabane mais il est vite rattrapé à cause de sa jambe blessée. Hitomi vient lui prêter main-forte et réussit de manière spectaculaire à éliminer l'un après l'autre les deux gorilles, sans montrer son visage à Toshio. Ils se retrouvent finalement dos-à-dos, Toshio est comme paralysé et n'a pas la volonté de se retourner pour l'arrêter… Le soleil se lève, les renforts arrivent vers Toshio, Hitomi est partie…

de Maruku

 

CHAPITRE 028 : SOUVENIRS PERDUS
Titre original: うしなわれた記憶u - Shinawareta kioku

Hitomi et Ai viennent juste de voler le tableau "La Jeune Fille et le Phare" dans un musée situé en bord de mer. Elles décident de se séparer pour mieux semer les policiers. Ai veut cacher le tableau au sommet d'un phare situé à proximité du musée mais dans un excès de confiance, elle se fait surprendre par la lumière éblouissante du phare. Ai tombe dans le vide, sa chute est amortie par les arbres, mais elle perd conscience une fois arrivée au sol. Un bon moment plus tard, Hitomi voit arriver Ai dans un triste état, et sans le tableau : elle ne reconnaît plus sa grande sœur…

Retour au café : d'après le docteur, Ai souffre d'une amnésie temporaire.

À son réveil, Ai prend Rui pour sa mère et traite Hitomi de vieille (Pfouah! Trop drôle ce passage).

Toshio rentre enfin au café après une nuit de vaine poursuite après Cat's Eye, il est accompagné par Mlle Asatani. Ai est déjà levée et ne reconnaît pas Toshio. Ce dernier, pour la taquiner, lui dit qu'il est son père… Ai le prend au mot. Hitomi apprend alors à Toshio l'amnésie de Ai. Alors que Toshio utilise son briquet pour s'allumer une cigarette, Ai a un flash, elle se souvient avoir perdu un "dessin d'une grande importance". Asatani comprend immédiatement de quoi il s'agit… Hitomi rattrape le coup en faisant croire que Ai a en fait perdu son carnet de croquis lors d'une sortie.

Ai veut aller faire une promenade avec Rui et Toshio qu'elle voit toujours comme ses parents. Hitomi et Mlle Asatani les suivent. En regardant le soleil, Ai a un second flash : elle se souvient maintenant avoir fait tomber le "dessin" dans un arbre tout près d'une lumière tournant doucement… Asatani et Hitomi font le rapprochement : c'est le phare! Asatani, sans perdre un instant, se rend sur place. Hitomi arrive au phare avant elle mais ne repère pas immédiatement le tableau. Asatani vient de trouver l'arbre en question et commence à grimper, Hitomi n'a plus qu'une solution : sauter sur l'arbre depuis le haut du phare. Alors que Mlle Asatani est prête à mettre la main sur le tableau, Hitomi, dans une position acrobatique, parvient à le remplacer par le carnet de croquis de Ai. Asatani dégringole. Elle se retrouve au sol le carnet dans les mains : elle n'en croit pas ses yeux (bien joué Hitomi!).

de Maruku

 

 

Back to top